Ouvrir le menu principal

Flag of Marche.svg Portail des

Marches

Les Marches (italien : Marche) sont une des régions d'Italie.
Elles sont situées au centre-est du pays et leur capitale est Ancône.

593 articles sont actuellement liés au portail.

Lumière sur [modifier

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marche.

Marches
Drapeau de Marches
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Chef-lieu Ancône
Provinces 5
Communes 239
Président Luca Ceriscioli (PD)
NUTS 1 ITE (Italie centrale)
Démographie
Population 1 541 692 hab. (31/06/2013)
Densité 165 hab./km2
Géographie
Superficie 936 600 ha = 9 366 km2
Localisation
Localisation de Marches
Liens
Site web http://www.regione.marche.it

Les Marches (en italien le Marche [ˈmärk̟e]) sont une région d'Italie centrale, qui compte 1,56 million d'habitants sur 9 366 km2.

Histoire

La région a comme capitale Ancône que les Romains annexent au IIIe siècle av. J.-C. Les Grecs se sont limités à la fondation d'Ancône au IVe siècle av. J.-C. et établirent seulement des liens commerciaux avec les premiers. Les Marches furent envahies par les tribus gauloises des sénons (qui fondèrent Senigallia aujourd'hui jumelée avec Sens). Ceux-ci furent chassés par les Romains (vestiges en particulier à Fano et Ancône) avec l'aide des Picéniens, qu'ils défirent à leur tour vers 300 av J.-C.

On assista après la chute de l'Empire romain d'Occident à l'invasion des Goths lors des migrations germaniques.

Au haut Moyen Âge, les villes d'Ancône, Fano, Pesaro, Rimini et Senigallia formèrent la Pentapole d'Italie, puis elles furent le théâtre des affrontements des maisons seigneuriales : les Malatesta de Rimini et les Montefeltro d'Urbino.

Il est à noter également, au IXe siècle, de nombreuses razzias le long des côtes de la part des Sarrazins, ceci explique la présence de nombreux villages côtiers fortifiés sur les hauteurs notamment dans la moitié sud de la région. De nombreuses communes libres se constituèrent au XIIe siècle. La région subit ensuite les luttes intestines entre les Gibelins et les Guelfes. La République d'Ancône, république maritime importante, s'émancipe du marquisat d'Ancône et s'enrichit du commerce avec l'Orient, malgré la concurrence redoutable de Venise.

Les Marches firent partie des États pontificaux entre 1532 et 1860.

À la suite de l'invasion française au début du XIXe siècle, et après quelques vicissitudes (création de la République Cisalpine, annexion à Naples, tentatives de Murat), le congrès de Vienne structure la région en quatre provinces (Ancône, Ascoli, Fermo, Macerata et Pesaro).

Une bataille décisive du Risorgimento eut lieu à Castelfidardo en 1860 où Cialdini défit les troupes pontificales du général Lamoricière : elle permit l'union des territoires du Sud libérés (ou conquis) par Giuseppe Garibaldi à ceux du Nord dépendants de Vittorio Emmanuel.

Arrêt sur image [modifier

Cingoli Balcon des Marches.

Articles labellisés [modifier

Article de qualité Articles de qualité

  • à venir...

Bon article Bons articles

  • à venir...

Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours

  • à venir...

Fairytale questionmark 2.png Intentions de vote

  • à venir...

Proposer un article : bon article / article de qualité