Pierre de Pardaillan de Gondrin

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pardaillan.
Pierre de Pardaillan de Gondrin
Fonctions
Évêque catholique
Langres
-
Évêque diocésain
Diocèse de Langres
Fauteuil 38 de l'Académie française
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Père
Mère
Julie Françoise de Crussol d'Uzès (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Louis de Pardaillan de Gondrin (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Consécrateurs
Membre de

Pierre de Pardaillan de Gondrin d'Antin (1692 à Versailles - à Bougey dans la Haute-Saône) est un évêque français.

BiographieModifier

Fils du duc d'Antin et de Julie de Crussol d'Uzès et petit-fils de Madame de Montespan, Pierre de Pardaillan de Gondrin est chanoine de Paris et de Strasbourg. Il est pourvu en commende en 1713 de l'abbaye Notre-Dame de Lyre et de l'abbaye Saint-Pierre de Montiéramey.

Docteur en théologie de la Sorbonne en 1718, il devient évêque-duc de Langres et pair de France le et il est consacré par Armand-Gaston-Maximilien de Rohan le .

Après la mort de Louis XIV, l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres recevait les ordres du roi par l'intermédiaire du duc d'Antin. Aussi, en 1717, l'Académie a reçu son fils comme simple associé avant de l'élire membre honoraire en 1720. Puis, sans avoir jamais rien écrit, il est reçu à l'Académie française en 1725 [1].

Notes et référencesModifier

  1. Armand Jean, Les évêques et les archevêques de France depuis 1682 jusqu'à 1801, Paris et Mamers, 1891 p. 228

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Claude Gros de Boze, Éloge de M. l'évesque de Langres, dans Histoire de l'Académie royale des inscriptions et belles-lettres depuis son établissement, avec les éloges des académiciens morts depuis son renouvellement, chez Hippolyte-Louis Guerin, Paris, 1740, tome 3, p. 176-186 (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier