Ouvrir le menu principal

Pierre Judet de La Combe

philologue et helléniste français
(Redirigé depuis Pierre Judet de la Combe)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Judet.
Pierre Judet de la Combe
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Directeur de recherche au CNRS
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Université Lille-III (doctorat) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaines
Directeur de thèse

Pierre Judet de La Combe (né en 1949) est un helléniste français, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

BiographieModifier

Agrégé de grammaire en 1972, il soutient en 1981 sa thèse à l'université Lille III (La réflexion lyrique dans l'Agamemnon d'Eschyle) sous la direction de Jean Bollack. En 1992, il obtient une habilitation à diriger des recherches[1].

En 1975, il entre au CNRS ; de 1986 à 1997, il dirige le Centre de recherches philologiques de Lille III fondé par Jean Bollack. En 2002, il est nommé directeur d'études à l'EHESS. Depuis 2003, il est membre du Centre de recherches interdisciplinaires sur l'Allemagne[réf. nécessaire] (CNRS/EHESS). En plus de son activité d'enseignement à Lille III (depuis 1978), il enseigne de 1981 à 1987 la littérature grecque à l'École normale supérieure (Ulm). Depuis 2003, il enseigne l'interprétation littéraire à l'EHESS. Il a été en 2002 professeur invité à l'université de São Paulo au Brésil[1].

Pierre Judet de La Combe a été élève et collaborateur de Jean Bollack, appartenant de fait à l'« École de Lille ». Il s'est spécialisé dans l'herméneutique de la tragédie grecque ; son travail porte en particulier sur Eschyle et la poésie grecque archaïque (Hésiode, Stésichore et Pindare), mais aussi sur l'histoire de la philologie et l'avenir de l'éducation en Europe.

PublicationsModifier

  • (en collab. avec Jean Bollack et Heinz Wismann), La Réplique de Jocaste : sur les fragments d'un poème lyrique découverts à Lille (Papyrus Lille 76 a, b et c), Publications de l'Université de Lille III, Villeneuve-d'Ascq / Maison des sciences de l'homme, Paris, 1977
  • (avec Jean Bollack), L'Agamemnon d'Eschyle : le texte et ses interprétations, vol. 1, 1 (Agamemnon 1, première partie, introduction : « La dissonance lyrique », p. xi-cxxv). Presses universitaires de Lille, Lille / Éditions de la Maison des sciences de l'homme, Paris (Cahiers de Philologie 6), 1981.
  • L'Agamemnon d'Eschyle, vol. 2 (Agamemnon 2. Le deuxième Stasimon, l'accueil du roi, le troisième stasimon, le dernier "stasimon"). Presses Universitaires de Lille, Lille / Éditions de la Maison des Sciences de l'Homme, Paris (Cahiers de Philologie 8), 1982.
  • (avec Fabienne Blaise et Philippe Rousseau), Le Métier du mythe : lectures d'Hésiode, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 1996 (Cahiers de Philologie 16, série « Apparat Critique »)
Rezension von Patrick Kaplanian, in L'Homme, 39, n° 151, 1999, p. 295-298.
  • L’Agamemnon d’Eschyle : commentaire des dialogues, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2001 (Cahiers de Philologie 18, série « Les textes »)
  • (avec Heinz Wismann), L'avenir des langues : repenser les humanités, Paris, Les Éditions du Cerf, 2004 (ISBN 2-204-07602-3).
  • Warum sich mit Sprache beschäftigen? Vorüberlegungen zu einer europäischen Bildung. Erste Wilamowitz-Rede, gehalten am 15. Dezember 2005 in Greifswald. Préface de Gregor Vogt-Spira. Olms, Hildesheim, Zürich, New York, 2007 (ISBN 978-3-487-13549-6).
  • Les tragédies grecques sont-elles tragiques ? : théâtre et théorie, Montrouge, Bayard, 2010 (ISBN 9782227481398).
  • L'avenir des anciens : oser lire les Grecs et les Latins, Albin Michel, 2016, 202 p.
  • Les Perses, Eschyle, traduction de Pierre Judet de La Combe et Myrto Gondicas (édition revue et corrigée du texte paru en 2003 aux éd. Comp'act).

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier