Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pouchin.

Pierre Guillaume Pouchin de la Roche
Naissance
Geffosses (Manche)
Décès (à 58 ans)
Paris
Origine Drapeau de la France France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 1791-1819
Distinctions Baron de l'Empire
Commandeur de la Légion d'honneur
Chevalier de Saint-Louis

Pierre Guillaume Pouchin baron de la Roche, né le à Geffosses (Manche), mort le à Paris, est un général français de la Révolution et de l’Empire.

États de serviceModifier

Il entre en service le 17 octobre 1791, comme volontaire dans le 1er bataillon du Calvados, et le 7 septembre 1792, il rejoint le 4e bataillon de la Manche en qualité de lieutenant. Il est nommé capitaine le 10 septembre 1792, à l’armée du Centre, et en 1793, il est affecté à l’armée de Rhin-et-Moselle.

Le 21 novembre 1793, il devient adjoint à l’adjudant général Grenier à l’armée de Sambre-et-Meuse, et il se signale le 8 décembre 1793, alors qu’il commande l’avant-garde du général Grangeret, près de Niedersteinbach, il enlève, à la tête de 6 compagnies du 1er bataillon de la Creuse, une redoute défendue par 1 200 prussiens. Il est nommé chef de brigade le 19 juin 1794, à la 132e demi brigade de bataille, et il se fait remarquer le 26 juin 1794, à la bataille de Fleurus, en ramenant à la charge la gauche de la division Championnet, qui était en pleine déroute. Occupant les fonctions de général de brigade du 16 septembre 1795 au 19 février 1796, il reçoit le 20 février 1796, le commandement de la 26e demi-brigade d’infanterie, avec laquelle il charge un bataillon autrichien le 29 mai 1796, et lui fait 250 prisonniers.

Le 26 juin 1796, il passe le Rhin à Bingen, en présence de l’ennemi, avec 3 compagnies, il s’empare de la ville de Rüsselsheim, et ramène 40 bateaux qui servirent à faire passer le fleuve à la droite de l’armée commandée par le général Marceau. Il occupe de nouveau les fonctions de général de brigade, aux armées du Danube, d’Helvétie, d’Allemagne et de Mayence, et commande la ville de Gênes durant le siège de cette ville. Le 8 février 1801, il prend la tête de la 2e demi-brigade d’infanterie, et il est employé de l’an XI à début de l’an XIII, au service de la marine à Toulon. Il est fait chevalier de la Légion d’honneur le 11 décembre 1803, et officier de l’ordre le 14 juin 1804.

Il est promu général de brigade le 1er février 1805, à la 9e division militaire, et le 11 septembre 1805, il passe à l’armée d’Italie, puis à l’armée de Naples le 14 mars 1806. Le 1er avril 1810, il commande la division de Bologne, et le 1er juin suivant il est employé dans la 30e division militaire à Rome. Le 30 novembre 1811, il est affecté dans la 29e division militaire à Florence, et il est créé baron de l’Empire le 5 décembre 1811.

Lors de la première restauration, le roi Louis XVIII, l’élève au grade de commandeur de la Légion d’honneur le 23 août 1814, et le fait chevalier de Saint-Louis le 5 octobre suivant.

Durant les Cent-Jours, il refuse le commandement qu’on lui offre, et il reprend du service le 18 août 1816, comme adjoint à l’inspection général de l’infanterie dans la 7e division militaire. Le 27 avril 1817, il concourt à la formation des légions départementales de l’Ardèche, de la Drôme, et à celle de Hohenlohe. Il est compris comme disponible dans le cadre de l’état-major général le 30 décembre 1818. Le 4 août 1819, il part pour la Toscane, et revient en France en 1824.

Il meurt le 5 avril 1825 à Paris.

ArmoiriesModifier

Figure Nom du baron et blasonnement


Armes du baron Pierre Guillaume Pouchin de La Roche et de l'Empire, décret du 30 juin 1811, lettres patentes du 5 décembre 1811, commandeur de la Légion d'honneur

Écartelé au premier d'azur à trois poncires d'or ; au deuxième des barons tirés de l'armée ; au troisième de sinople au lion d'or ; au quatrième d'argent à trois trèfles de sinople un et deux - Livrées : les couleurs de l'écu, le verd en bordure seulement.

SourcesModifier