Bingen am Rhein

commune allemande en Rhénanie-Palatinat

Bingen am Rhein
Bingen am Rhein
Le château Klopp et la basilique St Martin pris d'un pont sur la Nahe.
Blason de Bingen am Rhein
Armoiries
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau de la Rhénanie-Palatinat Rhénanie-Palatinat
Arrondissement
(Landkreis)
Mayence-Bingen
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
8
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Thomas Feser
Partis au pouvoir CDU
Code postal 55411
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
07 3 39 005
Indicatif téléphonique 06721–06725
Immatriculation MZ, BIN
Démographie
Population 26 309 hab. ()
Densité 697 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 58′ 01″ nord, 7° 53′ 42″ est
Altitude 89 m
Superficie 3 774 ha = 37,74 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Voir sur la carte topographique d'Allemagne
Bingen am Rhein
Géolocalisation sur la carte : Rhénanie-Palatinat
Voir sur la carte topographique de Rhénanie-Palatinat
Bingen am Rhein
Liens
Site web www.bingen.de

Bingen am Rhein est une ville située en Rhénanie-Palatinat (Allemagne). Elle regroupe 24 710 habitants sur une surface de 38 km2 et est située sur la vallée du Rhin, à l’embouchure de la Nahe qui traverse la ville. Le nom d'origine est Bingium, un mot celtique qui peut signifier « trou dans le rocher », à cause de la difficulté pour la navigation formée par le Binger Loch à l'endroit de ce coude du Rhin. Bingen est relié avec Trèves par la Voie romaine Langres-Metz. La ville est aussi connue à cause de la légende autour du Mäuseturm de Bingen (tour des souris de Bingen), où les souris ont mangé l'archevêque Hatton Ier du Diocèse de Mayence.

Histoire modifier

Appartenances historiques

  Électorat de Mayence 1424-1797
  République cisrhénane (Mont-Tonnerre) 1797-1802
  République française (Mont-Tonnerre) 1802-1804
  Empire français (Mont-Tonnerre) 1804-1815
  Grand-duché de Hesse 1816-1918
  République de Weimar 1918-1933
  Reich allemand 1933-1945
  Allemagne occupée 1945-1949
  Allemagne 1949-présent

 
Gottfried Mascop : plan de la ville de 1577.
 
Le château Burg Klopp vu depuis une place de Bingen.

Bingen am Rhein a été fondée par les Romains[1].

Les 25 et 26 septembre 1668 est livrée la bataille dite du Palatin ou de Bingen[2], près de Mayence, gagnée par les troupes ducales lorraines, commandées par le prince François-Marie de Lillebonne (1624-1694), de la maison de Lorraine-Guise, sur les forces palatines, sous les ordres directs de l’Electeur. Un corps lorrain de 5 000 hommes était entré si profondément dans le Palatinat qu’il avait été acculé à livrer combat contre 7 000 soldats palatins et des milices locales, effectifs qui perdirent 1 200 tués.

Le eut lieu le combat de Bingen entre les troupes prussiennes et celle du général Custine. Ce dernier se sentant trop inférieur en nombre, prit le parti de la retraite durant laquelle le général Nevinger fut fait prisonnier.

En 1917, la ville a été utilisée comme lieu de tenue de conférences politiques et stratégiques.

Monuments modifier

Administration modifier

Économie modifier

Bingen am Rhein est une région vivant principalement du tourisme, grâce à ses vins blancs renommés, sa cuisine régionale, et ses festivals : de vin (Winzerfest durant 11 jours), de musique (Bingen swingt (de), Breakpoint), ou même religieux et culturels (Rochusfest autour du 16 août, Hildegard-Herbst autour du 17 septembre), enfin le fameux Rhein in Flammen (1er samedi de juillet, un an sur deux) clôturé par des feux d’artifice.

Personnages célèbres modifier

  • Hildegard von Bingen, née le à Bermersheim vor der Höhe et morte le à Rupertsberg (près de Bingen), est une religieuse bénédictine, compositrice et femme de lettres du XIIe siècle. Elle a été déclarée sainte et Docteur de l'Église en 2012.
  • Barthélémy Holzhauser, curé de Bingen, mort le  : prêtre catholique allemand, auteur de l’Interprétation de l'Apocalypse[2].
  • Ludwig Foltz (1809-1867), architecte et sculpteur.
  • Adolf Gessner (de), né en 1864 à Bingen am Rhein, nommé en 1886 professeur d'orgue (catholique) au conservatoire de Strasbourg.
  • Stefan George, né à Bingen, le , et mort à Locarno, le  : poète et traducteur allemand[3].
  • Gertrud Bobek, née à Bingen le 15 novembre 1898, résistante communiste contre le nazisme, femme politique de la République démocratique d'Allemagne
  • Mary Roos, née le , chanteuse allemande.

Musées modifier

  • Musée historique de la ville[4]
  • Musée Stefan George[5]

Jumelages modifier

La ville de Bingen am Rhein est jumelée avec[6] :

Références modifier

  1. Marie-Pierre Terrien, La christianisation de la région rhénane du IVe siècle au milieu du VIIIe siècle, vol. 1, Besançon, Presses Univ. Franche-Comté, , 220 p. (ISBN 978-2-84867-199-4, présentation en ligne) page 35
  2. « Interprétation de l'Apocalypse, renfermant l'histoire des sept âges de l'Église catholique et les grandes scènes de la fin du monde numérisé et disponible en ligne » (consulté le )
  3. (de) « über Stefan Georg » (consulté le )
  4. (de) « Museum am Strom - Hildegard von Bingen multimedial » (consulté le )
  5. (de) « Stefan-George-Museum » (consulté le ) et (de) « Museum », sur stefang-george-gesellschaft.de (consulté le )
  6. Partnerstädte

Voir aussi modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes modifier

Liens externes modifier