Ouvrir le menu principal

Armée de Rhin-et-Moselle

L’armée de Rhin-et-Moselle est une des armées de la République, qui s'illustrèrent contre l'Europe coalisée. Elle fut formée par la réunion des armées du Rhin et de la Moselle.

Évolution de l'armée de Rhin-et-Moselle.

Création et mutationsModifier

  • Les deux armées avaient été rassemblées provisoirement sous le commandement du Général Lazare Hoche du au afin de débloquer Landau.
  • Le décret du (13 ventôse an III) fusionne les armées du Rhin et de la Moselle sous l'appellation de l'armée de Rhin-et-Moselle. Ce décret arrive aux armées le , et, dès le lendemain, le général Michaud prend le titre de général commandant l'armée de Rhin-et-Moselle, de même que le général Kléber pendant son intérim ; mais aucun des deux ne modifie l'organisation des armées. Le général Pichegru, en passant devant Luxembourg, offre dès le une capitulation au général Bender, mais ne prend le commandement en chef que le 17, à son arrivée au quartier général de l'armée du Rhin à Guntersblum. La réunion des deux armées et leur organisation en une seule ne sont réalisées que le par le général Pichegru, après que l'armée de Sambre-et-Meuse eut relevé celle de la Moselle devant Luxembourg, et de ce jour seulement commence vraiment l'existence de l'armée Rhin-et-Moselle.
  • Par arrêté du Directoire en date du (8 vendémiaire an VI), mis à exécution du 7 au , les armées de Sambre-et-Meuse et de Rhin-et-Moselle sont réunies en une seule sous la dénomination d'armée d'Allemagne.

GénérauxModifier

CompositionModifier

Régiments ayant fait partie de l'Armée de Rhin-et-Moselle :

Principaux faits d'armesModifier

CampagnesModifier

Articles connexesModifier

SourceModifier

  • Chef d'escadron d'état-major Charles Clerget, Tableaux des armées françaises pendant les guerres de la Révolution, sous la direction de la section historique de l'état-major de l'armée, librairie militaire R. Chapelot, Paris, 1905.