Ouvrir le menu principal

Pierre Coulon

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coulon.

Pierre Coulon
Fonctions
Député
Gouvernement IVe République-Ve République
Groupe politique RPF (1951-1953)
ARS (1953-1955)
IPAS (1956-1962)
Président du conseil général de l'Allier
Maire de Vichy
Prédécesseur Pierre-Victor Léger (1949-1950)
Successeur Jacques Lacarin (1967-1989)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès (à 54 ans)
Lieu de décès Le Pouliguen
Résidence Allier

Pierre Coulon (né le à Paris et mort le (à 54 ans) au Pouliguen, en Loire-Atlantique) est un homme politique français. Il fut député de l'Allier et maire de Vichy.

Sommaire

BiographieModifier

Après des études au lycée Louis-le-Grand[1], puis à École centrale Paris[1] il participe à la direction de la SBAFM (aujourd'hui Applifil), une usine de métaux fondée par son père, François Coulon, à Cusset (ville de l'agglomération de Vichy). Sportif, il devient le président du club de football de Vichy.

Élu conseiller municipal en 1947 sur la liste de Pierre-Victor Léger, il devient maire de Vichy le après la mort de ce dernier. En 1951, il se fait élire député, sous les étiquettes RPF puis CNI. Il est réélu à cette fonction en 1955 et en 1958, avant d'être battu par Gabriel Péronnet en 1962. En 1961, il est élu conseiller général de Vichy puis président du conseil général de l'Allier, et réélu jusqu'à son décès.

Son mandat de maire se caractérise par une politique urbaine ambitieuse qui modifie le visage de la ville, afin de la moderniser. Pressentant la baisse de l'activité thermale, il veut tourner Vichy vers le sport et les activités de loisirs[1].

Parmi les réalisations qu'il a décidées ou encouragées, on trouve : le plan d'eau de l'Allier (ou « lac d'Allier ») et le pont de l'Europe, le parc omnisports, l'aménagement du Centre culturel Valery-Larbaud, l'aéroport de Vichy — Charmeil, le lycée de Presles, le CREPS, sans compter de nombreuses améliorations moins visibles sur la voirie, les réseaux d'adduction d'eau et d'assainissement, les écoles, etc., et la construction de logements sociaux.

 
Monument érigé en hommage à Pierre Coulon à l'entrée du parc omnisports

Un monument a été érigé à l'entrée du Parc Omnisports, inauguré en 1969, auquel son nom a été donné.

Une avenue[Note 1] et une place de Vichy[Où ?] portent également son nom, ainsi que les écoles maternelle située avenue Thermale[2] et élémentaire située allée des Ailes[3] à Vichy.

Il meurt brutalement d'une crise cardiaque[1] le (à 54 ans) alors qu'il est en vacances au Pouliguen[1]. Il repose au cimetière de Vichy.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Avenue Pierre-Coulon, reliant le boulevard des États-Unis au boulevard de Lattre-de-Tassigny, inaugurée en 1984.

RéférencesModifier

  1. a b c d et e "Vichy : retour sur l'héritage de Pierre Coulon, maire de la cité thermale de 1950 à 1967" par Philippe Cros, lamontagne.fr, 26 février 2014.
  2. « École maternelle publique Pierre Coulon », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 17 décembre 2014).
  3. « École élémentaire publique Pierre Coulon », sur le site du ministère de l'Éducation nationale (consulté le 17 décembre 2014).

Voir aussiModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

BibliographieModifier

  • Jean Débordes, Pierre Coulon : la trop courte chance de Vichy, Charroux-en-Bourbonnais, Éd. des « Cahiers bourbonnais », .

Liens externesModifier