Ouvrir le menu principal

Pont de l'Europe (Vichy)

pont sur l'Allier à Vichy, France
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pont de l'Europe.

Pont de l'Europe
Chaussée du pont de l'Europe depuis la rive gauche.
Chaussée du pont de l'Europe depuis la rive gauche.
Géographie
Pays France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Commune Vichy et Bellerive-sur-Allier
Coordonnées géographiques 46° 08′ 31″ N, 3° 24′ 40″ E
Fonction
Franchit l'Allier
Fonction Pont routier, trottoirs aux extrémités (pour piétons) et piste cyclable en amont (par rapport à la rivière)
Caractéristiques techniques
Longueur 256 m
Largeur 17,4 m
Construction
Construction Début des travaux :
Inauguration
Mise en service
Entreprise(s) André Borie
Gestion
Propriétaire Conseil départemental de l'Allier

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pont de l'Europe

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Pont de l'Europe

Géolocalisation sur la carte : Allier

(Voir situation sur carte : Allier)
Pont de l'Europe

Le pont de l'Europe est un pont-barrage composé d'un pont routier franchissant la rivière Allier situé à la limite des communes de Vichy et de Bellerive-sur-Allier, dans le département de l'Allier, et d'un seuil artificiel créant la retenue d'eau appelée lac d'Allier.

Sommaire

SituationModifier

Ce pont est situé sur la route départementale 6E de Bellerive-sur-Allier à Creuzier-le-Vieux par la zone commerciale des Ailes. Il est long de 256 m. Il est avec le pont de Bellerive, l'un des deux ponts franchissant l'Allier depuis Vichy.

HistoireModifier

Article détaillé : Histoire des ponts de Vichy.

Il existait en amont une passerelle piétonne, dite « passerelle des courses », reliant l'hippodrome en rive gauche à l'actuelle Rotonde en rive droite[1],[2]. La passerelle a été détruite en octobre 1962[3].

Les travaux ont commencé en août 1961 par l'entreprise André Borie[3].

Le pont est mis en service par Pierre Coulon, maire de Vichy, le , en même temps que la mise en eau du lac d'Allier, et ce peu après la mise en service du boulevard du Maréchal de Lattre-de-Tassigny, qui était à deux fois deux voies de circulation de 1961 à 2006.

Il est inauguré officiellement le par Maurice Herzog, alors secrétaire d'État à la Jeunesse et aux Sports, à l'occasion des championnats d'Europe d'aviron[3].

Le pont a pris le nom de pont Lucien-Lamoureux lors d'une délibération du conseil municipal du 23 décembre 1976[4].

Le nom usité aujourd'hui existe depuis 1991.

ÉvénementsModifier

Le pont a été franchi lors de plusieurs manifestations sportives dont :

Double fonctionnalitéModifier

Comme pontModifier

Lors de sa construction, la route était à trois voies de circulation.

Dans les années 2000, la route départementale 6E a été mise à deux voies pour des raisons de sécurité, de manière progressive. En 2004[réf. souhaitée], le nombre de voies praticables a été réduit à deux, entre l'entrée principale du parc omnisports Pierre-Coulon et le rond-point Robert-Schuman, la troisième voie ayant été remplacée par une piste cyclable[5].

Comme barrageModifier

 
Le barrage en rive droite en 2006, côté aval.

Le barrage est composé de sept clapets permettant de réguler le niveau du plan d'eau. Chaque clapet mesure 30 m de long par 7 m de haut et pèse 40 tonnes. Le remplacement des clapets est engagé par la ville de Vichy, maître d'ouvrage (EDF en est le maître d'œuvre) ; cependant, le deuxième clapet (en partant de la rive gauche, donc côté Bellerive-sur-Allier ou le parc omnisports), hors service depuis septembre 2009, a nécessité son remplacement par dépose complète et acheminement par convoi exceptionnel, imposant la coupure de la circulation routière dans la nuit du 4 au 5 juillet 2012[6]. Celui-ci est remplacé le 7 novembre 2012 et sa mise en service a eu lieu au printemps 2013[7]. L'opération a coûté 2 500 000 €, avec la participation de la communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier[8].

Lieux remarquablesModifier

On trouve autour du pont :

  • sur la commune de Vichy (rive droite):
    • l'esplanade du lac d'Allier avec une voie piétonne (la plus proche de la rivière) et une piste cyclable séparée, qui longe les boulevards des Maréchaux Franchet-d'Esperey et de Lattre-de-Tassigny,
    • un observatoire des poissons migrateurs, sur l'amont de la passe à poissons située sous le pont ;
  • sur la commune de Bellerive-sur-Allier (rive gauche) :
    • la tour des Juges (refaite en 2009[9] dans la perspective d'accueillir les championnats du monde de canoë-kayak) qui abrite les arbitres et les commentateurs sportifs lors des compétitions d'aviron ou de canoé-kayak se déroulant sur le lac.
    • le parc omnisports Pierre-Coulon ainsi que sa rivière artificielle, créée en 1963, qui parcourt tout le parc et fini rivière d'eau vive en aval du pont.

Notes et référencesModifier

  1. « Une semaine, un quartier : Les Ailes », La Montagne, Vichy,‎ , p. 12.
  2. Clichés IGN de 1960 ou 1961 visibles sur le Géoportail.
  3. a b et c « Le lac d'Allier a 50 ans », C'est à Vichy, no 80,‎ , p. 2-3 (lire en ligne [PDF], consulté le 23 juillet 2017).
  4. Débordes 1996, p. 84.
  5. Clichés IGN postérieurs à 1963 visibles sur le Géoportail ; voir aussi celui de 2002 ou 2004.
  6. Marlène Lestang, « Une opération délicate et spectaculaire », La Montagne,‎ , p. 11 (édition de Vichy).
  7. Jean-Pierre Ducros, « Un clapet tout neuf pour le barrage », La Montagne,‎ , p. 7 (édition de Vichy).
  8. Ville de Vichy, « Communiqué de presse : Rénovation du Pont Barrage - Opération de dépose du clapet no 2 Mercredi 4 Juillet à 20h30 » [PDF], (consulté le 4 février 2016).
  9. La tour des Juges sur le site de la ville de Vichy.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Jean Débordes et André Praile, Vichy au fil de ses rues, Éditions du Signe, (ISBN 978-2-90893829-6)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier