Peter Schreier

ténor et chef d'orchestre allemand

Peter Schreier, né le à Gauernitz près de Meissen et mort le à Dresde, est un ténor et chef d'orchestre est-allemand puis allemand.

Peter Schreier
Bundesarchiv Bild 183-1987-1023-057, Berlin, 750-Jahr-Feier, Staatsakt, Konzert (cropped).jpg
Peter Schreier (1987)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 84 ans)
DresdeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Académie des arts de RDA (d)
Académie des arts de Saxe (en)
Académie des arts de Berlin
Académie bavaroise des beaux-artsVoir et modifier les données sur Wikidata
Tessiture
Fach
Ténor lyrique (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Genres artistiques
Site web
Distinctions

BiographieModifier

Enfant, Peter Schreier a été formé dans le célèbre chœur de la Kreuzkirche (l'église Sainte-Croix) de Dresde[1]. Il poursuit ensuite sa formation, dans cette ville puis à Leipzig où il fait ses premiers pas sur une scène, en 1957, alors qu'il est encore étudiant. Ses débuts officiels datent de 1959[1].

Avec Theo Adam, son fréquent partenaire à la scène et en studio d'enregistrement, Peter Schreier était le chanteur classique le plus célèbre de RDA et avait le privilège de voyager à l'Ouest à tout moment. Il s'est produit pendant des décennies dans certains des opéras les plus prestigieux du monde, notamment à Berlin, Vienne, Salzbourg, New York et Milan.[2]

 
Peter Schreier, 1976

Ténor lyrique, à la voix légère, flexible et expressive, Peter Schreier était aussi réputé comme interprète de Jean-Sébastien Bach et de Georg Friedrich Haendel que de Wolfgang Amadeus Mozart et Franz Schubert, jusqu'à Richard Wagner, Gustav Mahler, Carl Orff et même Paul Dessau, en passant par tous les grands et petits maîtres du romantisme et du post-romantisme allemands. Chanteur d'opéras, d'oratorios et de lieder, parmi les plus recherchés entre 1960 et 1985, Schreier laisse une des discographies les plus abondantes du XXe siècle, n'ayant pour seuls rivaux dans le registre de ténor que ses aînés Helmut Krebs et Nicolai Gedda. Des enregistrements témoignent de l'intérêt de Peter Schreier pour les chants populaires.[3] Dans un interview accordé à la radio SWR2[4], il souligne que c'était le rôle des parents d'apprendre les chants populaires aux enfants.

Il est élu membre de l'Académie des arts de Berlin en 1978[5]. Il reçoit le prix Bach de la Royal Academy of Music en 2009 et la médaille Bach de la ville de Leipzig en 2013.

Peter Schreier meurt le à Dresde à l’âge de 84 ans après une longue maladie[6].

Le chef d'orchestreModifier

En tant que chef d'orchestre, Peter Schreier s'est avant tout spécialisé dans les œuvres de Bach.

DistinctionsModifier

Schreier a obtenu entre autres le Prix national de la République démocratique allemande (1re classe, 1986) et la médaille de l'Ordre du Mérite de la RFA. En outre, il a reçu le titre de Kammersänger à trois reprises (RDA, Bavière, Autriche) et a été fait citoyen d'honneur de Meissen, sa ville natale.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier