Académie des arts de la RDA

institution culturelle de la RDA consacrée aux arts

L'Académie des arts de la RDA est une institution culturelle de la République démocratique allemande consacrée aux arts. Pendant sa période d'activité, de 1950 à 1993, elle change plusieurs fois de nom. Elle finit par fusionner avec l'Académie des arts de Berlin.

Académie des arts de la RDA
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation
Dissolution
Type
Nom officiel
Deutsche Akademie der Künste (-), Akademie der Künste der Deutschen Demokratischen Republik (-), Akademie der Künste zu Berlin (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Président
Localisation
Pays

HistoireModifier

 
Kaiserin-Friedrich-Haus.

L'Académie allemande des arts (Deutsche Akademie der Künste) est fondée le [1]. La cérémonie de fondation est présidée par le Premier ministre de la RDA, Otto Grotewohl. L'institution se considère comme le successeur légal de l'Académie prussienne des arts et a pour objectif principal de promouvoir un art antifasciste[2]. Elle a temporairement son siège au Kaiserin-Friedrich-Haus, 7 Robert-Koch-Platz, dans le quartier de Berlin-Mitte. L'emplacement qu'elle occupait précédemment dans l'extension Ernst von Ihne du Palais Arnim, Pariser Platz, en face de la porte de Brandebourg (nouveau bâtiment de l'actuelle Académie des arts), offre à partir de 1952 des espaces pour des archives, des bureaux, des revues et des événements.

En 1974, l'institution est baptisée Académie des arts de la République Démocratique Allemande (AdK)[3]. En 1976, elle intègre le Langenbeck-Virchow-Haus, situé 58/59 Luisenstrasse, près de la Charité, le bâtiment étant devenu disponible après le déménagement de la Chambre du peuple au Palais de la République. En 1987, après plus de dix ans de travaux de restauration, l'immeuble de la Robert-Koch-Platz accueille à nouveau l'académie.

À partir de 1990, elle prend le nom d'académie des arts de Berlin (Akademie der Künste zu Berlin) et fusionne avec l'Académie des arts de Berlin (Ouest) pour former l'Académie des arts de Berlin en 1993.

ArchivesModifier

La plupart des documents administratifs sont conservés dans les Archives de l'Académie des arts.

ActivitésModifier

SectionsModifier

L'académie des arts de la RDA est divisée en différentes sections :

ManifestationsModifier

Elle organise des expositions, concerts, lectures, conférences, colloques et de l'archivage. Elle prend également en charge de nombreux artistes.

Classes de maîtreModifier

Les classes de maître (Meisterklassen) avec des professeurs aussi éminents que Hanns Eisler, Paul Dessau, Günter Kochan et Dieter Zechlin (musique), Fritz Cremer, Gustav Seitz et Werner Klemke (arts visuels), sont très prisées.

 
Otto Nagel félicite Willi Bredel pour son 60e anniversaire au nom de l'Académie (1961).
 
Carte de visite de Manfred Wekwerth

PrésidentsModifier

Les vice-présidents ont été entre autres Paul Dessau (1957–1962), Ernst Herrmann Meyer (1965–1969), Dieter Zechlin (1970–1978), Fritz Cremer (1974-1983), Wieland Förster (1979–1990), Werner Stötzer (1990–1993), Ruth Zechlin (1990–1993).

MembresModifier

 
Thomas Mann étreint par sa fille Erika lors de sa nomination en tant que membre honoraire de la Deutsche Akademie der Künste. À gauche de celui-ci (2e et 3e en partant de la gauche) : Hadwig et Victor Klemperer (14 mai 1955).
 
Otto Dix nommé membre correspondant (1957).

L'adhésion à l'académie est une distinction qui est décernée à des réalisations artistiques particulières.

Les membres fondateurs sont notamment Johannes R. Becher, Bertolt Brecht, Hanns Eisler, Otto Nagel, Anna Seghers, Helene Weigel et Friedrich Wolf. D'autres membres, tels Fritz Cremer, et Paul Dessau, font partie des membres réguliers.

Thomas Mann a été nommé membre honoraire (1955).

L'Académie compte aussi des membres correspondants, comme Benjamin Britten, Charlie Chaplin, Aram Khatchatourian, Otto Dix, Hans Erni, Gabriel García Márquez, Pablo Neruda, Laurence Olivier et Pablo Picasso.

PrixModifier

L'Académie des arts de la Rda a décerné les prix suivants :

Notes et référencesModifier

  1. (de) « Deutsche Akademie der Künste wird eröffnet », sur nd-archiv.de, (consulté le ).
  2. (de) Regina Kusch, « Vor 70 Jahren gegründet Akademie der Künste für die Förderung antifaschistischer Kunst », sur deutschlandfunk.de, (consulté le ).
  3. (de) Peter Christian Ludz, Johannes Kuppe, DDR Handbuch, Köln, Verlag Wissenschaft und Politik (publié par le Bundesministerium für Innerdeutsche Beziehungen), (ISBN 978-3804685154), p. 32.
  4. (de) Christian Linder, « 150. Geburtstag von Heinrich Mann „Ein der Demokratie leidenschaftlich ergebener Geist“ », sur deutschlandfunk.de, (consulté le ).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Rudolf Engel, Die Akademie am Robert-Koch-Platz, dans : Institut für Marxismus-Leninismus beim ZK der SED, Kulturbund der DDR (Hrsg.): …einer neuen Zeit Beginn. Erinnerungen an die Anfänge unserer Kulturrevolution 1945–1949. Aufbau-Verlag, Berlin/Weimar, 1981, p. 150–160.
  • Hans Gerhard Hannesen, Die Akademie der Künste in Berlin. Facetten einer 300jährigen Geschichte, Berlin, 2005.
  • Andreas Herbst, Winfried Ranke, Jürgen Winkler (Hg.), So funktionierte die DDR, Lexikon der Organisationen und Institutionen, tome 1, Reinbek bei Hamburg, 1994

Liens externesModifier