Pelagueïa Poloubarinova-Kotchina

mathématicienne russe

Pelagueïa Iakovlevna Poloubarinova-Kotchina (en russe : Пелагея Яковлевна Полубаринова-Кочина), née le à Astrakhan et morte le à Moscou, est une mathématicienne et historienne des mathématiques russe, connue pour son travail sur la mécanique et la dynamique des fluides, en particulier, l'application des équations fuchsiennes. Elle est membre de l'Académie des sciences de Russie, d'abord avec le statut de membre correspondant en 1946, puis comme membre à part entière en 1958.

Pelagueïa Poloubarinova-Kotchina
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 100 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Пелагея Яковлевна Полубаринова-КочинаVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Пелагея Яковлевна ПолубариноваVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Gymnase de Pokrovskaya (d) (jusqu'en )
Cours Bestoujev (depuis )
Faculté de physique et de mathématiques de l'université de Saint-Pétersbourg (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Nikolaï Kotchine (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Grigori Barenblatt (en) (gendre)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Institut de Problèmes mécaniques de l'Académie des Sciences de Russie (d) (-), Lavrentyev Institute of Hydrodynamics of the Russian Academy of Sciences (en) (-), université technique d'aviation d'État de Moscou (en) (-), institut de Problèmes mécaniques de l'Académie des Sciences de Russie (d) (-), université d’État des transports de Saint-Pétersbourg (en) (-), observatoire géophysique principal Voïeïkov (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chaires
Académicien de l'Académie des sciences d'URSS (d), professeur (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Académie des sciences de Russie
Académie des sciences de l'URSS (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

BiographieModifier

Pelagueïa Poloubarinova naît dans l'Empire russe près d'Astrakhan, fille de Iakov Poloubarinov, comptable, et d'Anissia, femme au foyer, au sein d'une fratrie de quatre enfants[1]. Sa famille s'installe à Saint-Pétersbourg en 1911, et elle fait ses études secondaires dans un lycée de filles de la ville[1]. Elle poursuit ses études à l'université de cette même ville. Elle travaille au laboratoire de géophysique sous la supervision d'Alexandre Friedmann. Elle y fait la connaissance de son futur mari, Nikolaï Kotchine. Ils se marient en 1925 et ont deux filles. Ils enseignent tous les deux à l'université de Petrograd jusqu'en 1934, puis ils s'installent à Moscou, où Nikolaï Kotchine a obtenu un poste d'enseignant à l'université. Pelagueïa Poloubarinova-Kotchina fait des recherches à l'Institut Steklov jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Elle est ensuite évacuée avec ses filles à Kazan tandis que son mari reste à Moscou pour participer à l'effort de guerre militaire. Il meurt avant la fin de la guerre.

Après la guerre, Pelagueïa Poloubarinova-Kotchina édite les conférences de son mari et continue à enseigner les mathématiques appliquées. Elle devient chef du département de mécanique théorique à l'université de Novossibirsk et directrice du département d'hydrodynamique appliquée à l'Institut d'hydrodynamique. Elle est membre de l'Académie des sciences de Russie, d'abord comme membre correspondant en 1946, puis comme membre à part entière en 1958. Elle a été l'une des fondateurs de la division sibérienne de l'Académie des sciences de Russie à Novossibirsk. Elle meurt en 1999, quelques mois après son 100e anniversaire, et peu de temps après la publication de son dernier article scientifique[2].

DistinctionsModifier

PublicationsModifier

Mécanique des fluidesModifier

  • Theory of motion of ground water, Moscou, Gosudarstv. Izdat. Tehn.-Teor. Lit., (Math Reviews 0056408)

Histoire des mathématiquesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Vitaly A. Zlotnik et Vladimir N. Emikh, « Pelageya Yakovlevna Polubarinova‐Kochina (1899–1999): A Soviet Era Mathematician », Ground Water, vol. 45, no 3,‎ , p. 383-387 (lire en ligne, consulté le ).
  2. P.Ya. Kochina et N. N. Kochina, « Some properties of a linear-fractional transformation », Journal of Applied Mathematics and Mechanics, vol. 63, no 2,‎ , p. 161–163 (DOI 10.1016/S0021-8928(99)00023-4)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • G.W. Phillips, Women of Mathematics : A Bio-Bibliographic Sourcebook, Greenwood Press, New York, , 95–102 p. (ISBN 978-0-313-24849-8, lire en ligne), « Pelageya Yakovlevna Kochina »
  • « Pelageya Yakovlevna Polubarinova-Kochina (in commemoration of the 110th anniversary) », Water Resources, vol. 36, no 5,‎ , p. 610–611 (DOI 10.1134/S0097807809050145)
  • Zlotnik et Emikh, « Pelageya Yakovlevna Polubarinova-Kochina (1899–1999): A Soviet Era Mathematician », Ground Water, vol. 45, no 3,‎ , p. 383–387 (DOI 10.1111/j.1745-6584.2006.00266.x)
  • P.S. Aleksandrov, G.I. Barenblamm, A.I. Ishlinskii, O.A. Oleinik & S.A. Khristianovich, « Pelageya Yakovlevna Kochina: On her 80th Birthday », AWM Newsletter, vol. 12, janvier-, p. 9-12 [rééd. dans Russian Mathematics Surveys, vol. 34, 1979, p. 193-197].

Liens externesModifier