Ouvrir le menu principal

Patrick Mouratoglou

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mouratoglou.
Patrick Mouratoglou
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Dans la box de Serena Williams à Wimbledon 2015
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Patrick Mouratoglou, né le à Neuilly-sur-Seine, est un entraîneur de tennis français.

Il est, depuis 2012, l'entraîneur de Serena Williams, recordwoman de 23 titres individuels en Grand Chelem durant l'ère Open et quadruple championne olympique.

Il a entraîné de nombreux autres joueurs professionnels, parmi lesquels Márcos Baghdatís, Jérémy Chardy, Grigor Dimitrov, Anastasia Pavlyuchenkova, Aravane Rezaï, Laura Robson, Julia Vakulenko, Yanina Wickmayer et Stéfanos Tsitsipás.

BiographieModifier

 
Devanture de la Mouratoglou Tennis Academy de nuit
 
Victoire de Serena Williams à Roland Garros 2015
 
Patrick Mouratoglou et Anastasia Pavlyuchenkova en séance de coaching sur le court

Patrick Mouratoglou est né le [1] d'un père grec et d'une mère française[2] à Neuilly-sur-Seine[3]; il découvre le tennis à l'âge de 6 ans[2]. Son père est l'homme d'affaires Pâris Mouratoglou, président fondateur d'EDF Énergies Nouvelles. Jusqu'à ses 13 ans, son enfance est chaotique, faite de souffrance, de crise d'angoisses et de vomissements[4],[5].

Joueur de tennis prometteur dans les catégories jeunes, il est repéré par les instances fédérales mais ne passe finalement jamais professionnel[6]. À l’âge de 15 ans, Patrick Mouratoglou est contraint d’abandonner son projet, ses parents souhaitant qu’il se consacre aux études. Après des études de commerce et plusieurs années à travailler en collaboration avec son père, il renoue avec le tennis et décide de transformer sa frustration en une force et motivation à faire réussir les siens. Il bifurque alors dans l’enseignement[7].

En 1996, à l’âge de 26 ans, il fonde une première académie, la Team Entrainement Tennis Compétition (TETC), à Montreuil (Seine-Saint Denis), en s’associant avec Bob Brett, grande figure australienne du coaching[8]. Quelques années plus tard, l’académie prend ses quartiers à Thiverval-Grignon dans les Yvelines et devient la Mouratoglou Tennis Academy[9].

De 2000 à 2007, Patrick Mouratoglou monte en parallèle sa structure de management sportif et fait signer de nombreux futurs talents comme Marion Bartoli, âgée de 14 ans et totalement inconnue, Caroline Wozniacki, 10 ans, et Márcos Baghdatís, 14 ans. Après de nombreuses sollicitations venant de joueurs et joueuses, il prend un virage dans sa carrière et devient coach sur les circuits professionnels ATP et WTA.

Sous sa direction depuis 1999, Márcos Baghdatís devient numéro un mondial junior puis membre du top 10 chez les professionnels, atteignant notamment la finale de l'Open d'Australie en 2006[5]. L'académie prend alors un essor considérable.

En 2006, Patrick Mouratoglou débute sa collaboration avec Anastasia Pavlyuchenkova[10], alors classée à la 350e place mondiale au classement WTA. En l’espace de deux saisons, la joueuse russe grimpe jusqu’à la 25e place mondiale et remporte le prix de la meilleure progression de l'année[11],[12].

De 2009 à 2010, il entraîne la Française Aravane Rezaï[13] qui atteint le top 15 mondial en seulement huit mois avec trois titres WTA et des victoires sur l’ensemble du top 5 mondial[14]. Durant cette collaboration, Rezaï gagne plus de prize money que dans l’ensemble du reste de sa carrière[15].

En 2010, Patrick Mouratoglou prend sous son aile la Belge Yanina Wickmayer qui grimpe jusqu'à la 12e place mondiale[16], et en 2011, il accueille dans son académie Jérémy Chardy, alors en pleine crise de confiance. Avec lui, le Français renoue le fil de sa carrière et retrouve la lumière en Coupe Davis, sauvant même l’équipe de France contre l’Autriche grâce à une victoire majeure contre Jürgen Melzer, 10e joueur mondial à l’époque[17].

De mars à septembre 2012, il entraîne également Grigor Dimitrov, qui intègre le top 50 mondial en seulement cinq mois[18].

À partir de septembre 2012, Patrick Mouratoglou s'occupe exclusivement de Serena Williams, avec qui il a entamé une collaboration deux mois plus tôt, depuis le tournoi de Wimbledon[19],[20]. Tous les deux forment le « Dynamic Duo »[21].

Collaboration avec Serena WilliamsModifier

 
Patrick Mouratoglou et Serena Williams à l'entraînement lors de l'US Open en 2016.

Quand ils commencent à travailler ensemble, Serena Williams est no 5 mondiale et vient de perdre pour la toute première fois au premier tour d'un tournoi du Grand Chelem, à Roland-Garros face à Virginie Razzano. Convaincue de pouvoir revenir au plus haut niveau, elle décide de faire appel à une aide extérieure à son cercle familial, alors que son père Richard Williams est le seul entraîneur qu'elle ait eu, depuis l’enfance. Elle contacte Patrick Mouratoglou, alors coach de Grigor Dimitrov, avec l'objectif de gagner un ultime tournoi du Grand Chelem[22].

Serena Williams fait finalement mieux puisque, depuis sa collaboration avec Mouratoglou, elle a remporté deux fois Wimbledon (2012 et 2015), trois fois l'US Open (2012[23], 2013 et 2014), deux fois Roland-Garros (2013 et 2015), deux fois l'Open d'Australie (2015 et 2017), trois Masters féminins (2012, 2013 et 2014) et la médaille d'or olympique en simple et en double à Londres (2012)[24].

Elle retrouve la première place mondiale en février 2013 à l'issue de sa qualification pour la finale au tournoi de Doha, et conserve la tête jusqu'en septembre 2016[25]. À 31 ans et 4 mois, elle devient aussi la numéro 1 mondiale la plus âgée de l’histoire du tennis, occupant cette place pendant 186 semaines consécutives, égalant le record de Steffi Graf[26].

Depuis 2012, Serena Williams a remporté 9 tournois du Grand Chelem sur 18 disputés sous la tutelle de Patrick Mouratoglou, soit une moyenne d'un tournoi majeur sur deux[27]. À l'Open d'Australie de 2017, elle remporte son 23e Grand Chelem[28] et dépasse alors le record de victoires en Grand Chelem dans l'ère Open, jusque-là détenu par Steffi Graf.

Serena Williams est alors en quête d'un 24e titre du Grand Chelem pour égaler le record absolu détenu par Margaret Smith Court. Elle obtient une première opportunité à Wimbledon en 2018, mais elle s'incline en finale contre Angelique Kerber. La même année, elle atteint à nouveau la finale à l'US Open, mais elle perd contre Naomi Osaka, dans un match marqué par un conflit entre la joueuse et l'arbitre, qui lui inflige successivement deux avertissements, dont le premier pour coaching, équivalent à un point de pénalité, puis un jeu de pénalité en raison de l'agression verbale de Williams envers lui. Patrick Mouratoglou admet ensuite avoir coaché Serena Williams en faisant des gestes depuis les gradins[29].

En 2019, Williams atteint à nouveau la finale à Wimbledon mais elle rate cette troisième occasion d'égaler le record en s'inclinant contre Simona Halep. Elle devient toutefois, à 37 ans et 9 mois, la joueuse la plus âgée à se qualifier pour la finale d'un tournoi du Grand Chelem.

Activités diversesModifier

En 2014, il crée la fondation Champ'Seed qui vient en aide aux meilleurs juniors de la planète dont les ressources ne sont pas suffisantes[30].

Il ouvre une nouvelle académie de tennis à Sophia Antipolis en juillet 2016, inaugurée officiellement le 19 septembre 2016[31].

En plus de ses activités d'entraîneur et de chef d'entreprise, Patrick Mouratoglou est également consultant tennis dans les médias, en particulier lors des tournois du Grand chelem pour les chaînes Eurosport, Fox Asia et ESPN. Il intervient aussi lors de séminaires et conférences pour des entreprises comme Accor ou Goldman Sachs[32].

Patrick Mouratoglou a également publié deux ouvrages : Éduquer pour gagner en 2007, et Le Coach en 2015, un ouvrage à caractère autobiographique qui retrace son parcours depuis l'enfance[33].

Notes et référencesModifier

  1. L'interview de Patrick Mouratoglou, consulté le 30 mai 2013.
  2. a et b « Patrick Mouratoglou, le coach gagnant de Serena Williams », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  3. Rachid Laïreche, « Patrick Mouratoglou, fort de coacher » sur Libération, 1er juin 2015
  4. Patrick Mouratoglou, Le Coach, Artaud, p43 p., p. 216
  5. a et b « Roland-Garros: Patrick Mouratoglou, le gamin complexé devenu "mentaliste" de Serena », sur yahoo.fr,
  6. Patrick Mouratoglou, fort de coacher, consulté le 4 juin 2016.
  7. « Patrick Mouratoglou, le coach gagnant de Serena Williams », sur leparisien.fr,
  8. Patrick Mouratoglou, Le coach, , 216 p., p45
  9. Alicia Dauby, « Patrick Mouratoglou : «Battre tous les records avec Serena Williams» », sur lefigaro.fr,
  10. « Patrick Mouratoglou : “Federer s'est trompé de stratégie ces huit derniers mois” », lemonde.fr, 2 juin 2010.
  11. Cécile Soler, « Tennis: l'académie Mouratoglou vise la nouvelle star », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  12. « Mouratoglou: "Garder la tête froide" - Interviews - We love tennis ! », sur www.welovetennis.fr (consulté le 17 octobre 2016)
  13. « Ce qu'il faut retenir », lefigaro.fr, 23 mai 2010.
  14. « Rezaï s'impose à Madrid », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  15. Patrick Mouratoglou, Le Coach, Arthaud, , 216 p., p. 149,152,153,154,155,156
  16. « "Yanina peut gagner un Grand Chelem" », RTBF Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  17. « En sept ans, Chardy est passé par tous les états - Roland Garros » (consulté le 17 octobre 2016)
  18. « Grigor Dimitrov quitte l'académie Mouratoglou », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  19. « Les joueurs sur le site mouratoglou.com » (consulté le 8 juin 2013)
  20. « Patrick Mouratoglou, coach sous le charme : “Serena, une immense championne” », La Voix du Nord, 8 juin 2013.
  21. (en) « The 'dynamic duo' of Serena and Patrick Mouratoglou », sur espn.com,
  22. « Le coach de Serena Williams : "Ceux qui me critiquent sont jaloux" », sur lejdd.fr,
  23. « Finale: Serena Williams », Eurosport,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  24. « JO 2012: Serena Williams sacrée championne olympique », LExpress.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  25. Serena Williams results, Core Tennis
  26. « Tennis: Serena Williams redevient N.1 mondiale, la plus âgée de l'histoire », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 17 octobre 2016)
  27. « E-TV SPORT sportlights | Retour sur l’inauguration de la « Mouratoglou Tennis Academy » », sur www.etv-sport.com (consulté le 17 octobre 2016)
  28. « Mouratoglou: The real Serena is back », sur www.wimbledon.com (consulté le 17 octobre 2016)
  29. « Patrick Mouratoglou, entraîneur de Serena Williams : «Oui, j'ai coaché» », sur L'équipe,
  30. Stephanie Tortorici, « On en parle ? L'inauguration de la Mouratoglou Tennis Academie », Tennis Magazine,‎
  31. « La Mouratoglou Academy place la barre tout en haut », sur Le Huffington Post (consulté le 27 septembre 2016)
  32. Nicolas Stiel, « L'Académie du tennis de Sophia Antipolis, le pari fou de Patrick Mouratoglou », sur challenges.fr, (consulté le 17 octobre 2016)
  33. « Le coach Dans l'intimité des stars de tennis - broché - Philippe Mouratoglou - Achat Livre ou ebook - Achat & prix Fnac », sur livre.fnac.com (consulté le 20 octobre 2016)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :