Ouvrir le menu principal

Passé virtuel

film sorti en 1999
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Passé virtuel.
Passé virtuel
Titre québécois Le Treizième Étage
Titre original The Thirteenth Floor
Réalisation Josef Rusnak
Scénario Josef Rusnak
Ravel Centeno-Rodriguez
Acteurs principaux
Sociétés de production Columbia Pictures
Centropolis Film Productions
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre science-fiction
Durée 97 minutes
Sortie 1999

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Passé virtuel (The Thirteenth Floor), ou Le Treizième Étage au Québec, est un film de science-fiction germano-américain sorti en 1999 et réalisé par Josef Rusnak. Il s'agit de la seconde adaptation du roman Simulacron 3 de Daniel F. Galouye, après le téléfilm allemand Le Monde sur le fil en 1973.

SynopsisModifier

Informaticien de premier plan à la tête d’une société travaillant à la création d'univers virtuels, Hannon Fuller a conçu un programme simulant les années 1930 (1937) de sa jeunesse et s’y connecte de temps à autre pour y évoluer et même y assouvir quelques fantasmes. Au cours d’une de ses immersions dans la simulation, il laisse à destination de son associé Douglas Hall un message témoignant d’une découverte qu'il qualifie d'effrayante. Une fois déconnecté, de retour dans le monde réel, il se rend dans un bar d'où il téléphone à Douglas. En sortant de ce bar, il est assassiné de plusieurs coups de couteaux par un inconnu. La police soupçonne rapidement Douglas, que tout semble accabler, du meurtre du scientifique. Pour comprendre ce qui s'est passé, Douglas va devoir s’immerger à son tour dans le monde virtuel. Mais voilà que surgit de façon inattendue Jane Fuller, qui se présente comme la fille du savant assassiné, et désirant prendre la tête de la société pour la liquider…

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Légende : Version Française = VF[réf. nécessaire] et Version Québécoise = VQ[1]

Autour du filmModifier

Le thème de ce film est tiré du roman Simulacron 3 de Daniel F. Galouye, avec quelques adaptations permettant de mieux différencier à l'écran le monde « réel » du monde « simulé » : le second, contemporain du premier dans le livre, est situé un demi-siècle plus tôt dans le film, et affecté volontairement d'une légère dominante sépia.

Le générique de fin utilise la chanson Erase/Rewind (en) du groupe The Cardigans, issue de leur album Gran Turismo sorti un an avant le film.

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 4 décembre 2014

Liens externesModifier