Ouvrir le menu principal

Partir, revenir

film français

Partir, revenir est un film français réalisé par Claude Lelouch sorti en 1985.

SynopsisModifier

1985. Salomé Lerner vient d'écrire un livre sur sa vie. Elle passe à la télévision dans l'émission Apostrophes de Bernard Pivot, et celui-ci imagine aussitôt le film qu'on pourrait en faire. Un film tout en musique où Salomé imagine le pianiste Erik Berchot en réincarnation de son frère.

Paris 1939. Roland et Hélène Rivière sympathisent avec Simon et Sarah Lerner. Les deux hommes sont dans le monde médical. Vincent, le fils Rivière s'éprend de Salomé, la fille de Simon et Sarah, mais cette idylle n'est pas réciproque. La guerre menace et les Rivière projettent de quitter Paris pour la Bourgogne si celle-ci doit éclater, ce qui est le cas quelques semaines plus tard. Restés à Paris, les Lerner tentent de mener une vie discrète pour se tenir à l'abri des rafles. Mais dénoncés par la concierge de leur immeuble, ils fuient précipitamment Paris et se réfugient chez Roland et Hélène, propriétaires du château de leur village bourguignon. Vincent reprend sa cour auprès de Salomé, qui l'évite comme elle peut. Pour leur sécurité, les réfugiés ne doivent pas quitter le château et Salomon Lerner essaye de tuer le temps sur le piano des Rivière en jouant le Concerto n°2 de Rachmaninov.

La situation devenant pesante, Hélène a l'idée de fiancer fictivement Vincent et Salomé pour officialiser la présence des Lerner auprès des villageois en organisant une grande fête. Quelque temps plus tard, la police allemande débarque au château et procède à l'arrestation des Lerner. Ceux-ci comprennent qu'ils ont été dénoncés.

À la fin de la guerre, Salomé, seule survivante de la famille, revient au château des Rivière pour tenter de découvrir la vérité.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

LieuxModifier

Il est à noter que l'essentiel de l'action se déroule dans le château du village de Châteauneuf-en-Auxois

Liens externesModifier