Dominique Pinon

acteur français
Dominique Pinon
Description de cette image, également commentée ci-après
Dominique Pinon à la cérémonie des prix Lumières 2015.
Naissance (67 ans)
Saumur, Maine-et-Loire, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur
Films notables Diva
La Légende du saint buveur
Delicatessen
La Cité des enfants perdus
Alien, la résurrection
Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain
Roman de gare
Séries notables Outlander
Cassandre

Dominique Pinon, né le à Saumur, est un acteur français.

BiographieModifier

Jeunesse et formationModifier

Après des études à la faculté de lettres de Poitiers, Dominique Pinon s'installe à Paris et s'inscrit au Cours Simon[1]. Très vite il est repéré par Jean-Jacques Beineix qui le fait débuter au cinéma dans Diva.

CarrièreModifier

ThéâtreModifier

Au théâtre il a joué notamment dans des mises en scène mémorables de Gildas Bourdet, Jorge Lavelli et Valère Novarina qui écrira certains textes spécialement pour lui. En 2004, il remporte le Molière du meilleur acteur pour la pièce L'Hiver sous la table de Roland Topor[2], mise en scène par Zabou Breitman.

Cinéma et télévisionModifier

Dans les années 1980, il travaille avec des réalisateurs tels que Arthur Joffé, Jacques Richard, Jean-Claude Missiaen, Roman Polanski ou bien Michel Drach dans Sauve-toi, Lola. En 1983, il est nommé au César du meilleur espoir masculin pour Le Retour de Martin Guerre de Daniel Vigne[3]. Sa collaboration avec Beineix se prolonge avec La Lune dans le caniveau et 37°2 le matin.

Sa carrière prend un autre tournant en 1990, lorsqu'il rencontre Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro. Ces deux réalisateurs choisissent Dominique Pinon comme personnage central de Delicatessen. Le grand public découvre un acteur attachant et atypique. Une grande collaboration commence alors avec Jean-Pierre Jeunet, qui offrira un rôle à Dominique Pinon dans tous ses films[4]. Avec lui, il ira même tourner à Hollywood le film Alien, la résurrection, sur la demande, d'après ses dires, de Sigourney Weaver qui tenait beaucoup à sa participation[5]. Dans ce quatrième volet de la franchise Alien, Pinon joue le rôle de Vriess, un mercenaire et mécano obligé de se déplacer en fauteuil roulant[5].

On le voit dans de nombreux rôles secondaires mais il a quand même quelques grands rôles dans des films comme Je m'appelle Victor, La Cavale des fous ou Dikkenek. Puis en 2007 il incarne le personnage principal du film Roman de gare de Claude Lelouch, film avec lequel le réalisateur renoue enfin avec la critique. Il travaille à plusieurs reprises avec Jean-Pierre Mocky.

Il tourne aussi hors des frontières françaises avec, entre autres, Álex de la Iglesia (Crimes à Oxford avec John Hurt), Javier Fesser et Esteban Ibarretxe pour l'Espagne. Roman Prygunov, le réalisateur russe de Doukhless (gros succès en 2012 en Russie), le convainc en 2014 de rejoindre le casting de la suite du film qu'ils tourneront à Bali. Dans Le Pont du roi Saint-Louis (peu distribué en France) de la réalisatrice Irlandaise Mary McGuckian il aura le privilège de travailler avec Robert De Niro et surtout Harvey Keitel avec lequel il aura une collaboration très enrichissante. Il a aussi travaillé en Allemagne, Angleterre, Italie et USA.

Pour la télévision il a, entre autres, participé à la saison 2 de Outlander, série anglo-américaine visible sur Starz[6]. Il est nommé aux Saturn Awards pour cette série. Depuis 2015 il joue le rôle du lieutenant Jean-Paul Marchand dans la série policière Cassandre diffusée sur France 3, et qui connaît un grand succès[7].

En 2016, il participe au court métrage Deux escargots s'en vont de Romain Segaud et Jean-Pierre Jeunet qui regroupe de nombreux acteurs et actrices ayant apparu dans les films de ce dernier[8]. Le duo du Palmashow fait appel à lui la même année pour leur premier long métrage La Folle Histoire de Max et Léon[9].

En 2018, il prête sa voix à un personnage dans la version française du film d'animation Croc-Blanc[10].

En 2019, il joue le rôle secondaire de Léon dans le film Edmond d'Alexis Michalik[11].

En 2022, il fait une brève apparition dans le film Big Bug, nouvelle réalisation de Jeunet neuf ans après son dernier film[12].

FilmographieModifier

CinémaModifier

Sous la direction de Jean-Pierre JeunetModifier

Autres metteurs en scèneModifier

Courts métragesModifier

TélévisionModifier

TéléfilmsModifier

Séries téléviséesModifier


ThéâtreModifier

MusiqueModifier

Livres audioModifier

DistinctionsModifier

DécorationModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

FestivalsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Cours Simon
  2. Molière du meilleur acteur, Site des Molières
  3. Dominique Pinon nommé meilleur espoir masculin, Allociné
  4. Films de Jean-Pierre Jeunet, Allociné
  5. a et b « Dominique Pinon : « C’était flatteur de savoir que Sigourney Weaver voulait me recruter » », sur troiscouleurs.fr, (consulté le ).
  6. « Outlander : Dominique Pinon au casting de la saison 2 ! », sur allociné.fr, (consulté le ).
  7. « Edmond : Thomas Solivérès, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner au casting », sur allociné.fr, (consulté le ).
  8. « Croc-Blanc: de nouvelles images pour le film d'animation adapté du roman culte de Jack London », sur allociné.fr, (consulté le ).
  9. « Bande-annonce La Folle Histoire de Max et Léon : les deux trublions du Palmashow héros de guerre malgré eux », sur allociné.fr, (consulté le ).
  10. « Croc-Blanc: de nouvelles images pour le film d'animation adapté du roman culte de Jack London », sur bfmtv.com, (consulté le ).
  11. « Cassandre sur France 3 : "une série policière centrée sur l'humain" selon la comédienne Gwendoline Hamon », sur allociné.fr, (consulté le ).
  12. « Avec « BigBug » sur Netflix, Jean-Pierre Jeunet orchestre un confinement délirant », sur lavoixdunord.fr, (consulté le ).
  13. Palmarès des livres audio 2015 sur www.livreshebdo.fr le 15 juin 2015.
  14. « Le liseur du 6h27 avec 1 CD audio MP3 - Jean-Paul Didierlaurent » [livre], sur decitre.fr (consulté le ).
  15. « Coup de cœur Jeune Public printemps 2016 », sur Académie Charles-Cros (consulté le )
  16. « Moi, Boy », sur BnF (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :