PSR B1257+12 b

exoplanète

Draugr
PSR B1257+12 b
Taille comparée de PSR B1257+12 b avec la Terre selon différents modèles de composition.Du plus petit au plus grand rayon :modèle de planète métallique pure,type tellurique à 67 % Fe, 32,5 % MgSiO3,aqueuse à 75 % H2O, 3 % Fe, 22 % MgSiO3,aqueuse pure dépourvue d'enveloppe H2/He
Taille comparée de PSR B1257+12 b avec la Terre selon différents modèles de composition.
Du plus petit au plus grand rayon :
modèle de planète métallique pure,
type tellurique à 67 % Fe, 32,5 % MgSiO3,
aqueuse à 75 % H2O, 3 % Fe, 22 % MgSiO3,
aqueuse pure dépourvue d'enveloppe H2/He
Étoile
Nom PSR B1257+12
Constellation Vierge
Ascension droite 13h 00m 01s
Déclinaison 12° 40′ 57″
Type spectral Pulsar

Localisation dans la constellation : Vierge

(Voir situation dans la constellation : Vierge)
Virgo IAU.svg
Planète
Type Planète de pulsar
Caractéristiques orbitales
Demi-grand axe (a) 0,19  UA  [1]
Excentricité (e) 0  [1]
Période (P) 25,262 ± 0,003  d  [1]
Inclinaison (i) 50 °  [1],[2]
Époque (τ) 2 449 765,6 ± 0,2JJ
Caractéristiques physiques
Masse (m) 0,020 ± 0,002 MT [1],[3]
Découverte
Découvreurs Aleksander Wolszczan
et al.
Méthode Chronométrie radio
Date
Statut confirmée[4]

PSR B1257+12 b ou Draugr, initialement nommée PSR B1257+12 A, est une exoplanète rocheuse orbitant autour de PSR B1257+12 (alias Lich), un pulsar milliseconde située à une distance d'environ 710 ± 40 parsecs ou 2 300 années-lumière dans la constellation de la Vierge. Il s'agit donc d'une planète de pulsar.

CaractéristiquesModifier

À 2 300 années-lumière de la Terre, Draugr orbite en environ 25 jours à 0,19 UA autour de son étoile, le pulsar milliseconde Lich. Elle constitue la planète la plus intérieure de ce système planétaire qui comprend également deux autres planètes rocheuses confirmées : Poltergeist (PSR B1257+12 c) et Phobétor (PSR B1257+12 d) beaucoup plus massives[5].

Avec 0,02 masse terrestre, soit une masse à peine double de celle de la Lune, Draugr est la planète la moins massive connue[5], jusqu'au milieu des années avant la découverte de WD 1145+017 b (0,006 M)[6].


Planète Masse
(M)
Demi-grand axe
(UA)
Période orbitale
(d)
Excentricité
  PSR B1257+12 b   0,020 ± 0,002   0,19   25,262 ± 0,003   0,00
  PSR B1257+12 c   4,3 ± 0,2   0,36   66,5419 ± 0,0001   0,0186 ± 0,0002
  PSR B1257+12 d   3,9 ± 0,2   0,46   98,2114 ± 0,0002   0,0252 ± 0,0002
  PSR B1257+12 e   4×10-4 [7]   2,6   1 250   ?
Système planétaire de PSR B1257+12[1].


Découverte et désignationModifier

Draugr est découverte en par Aleksander Wolszczan et Maciej Konacki[5].

Elle est désignée sous le matricule PSR B1257+12 A et non PSR B1257+12 b car elle a été découverte après PSR B1257+12 B, qui fut la toute première exoplanète jamais détectée[a] et donc nommée avec un « B » majuscule ; comme PSR B1257+12 A se trouve en deçà de l'orbite de PSR B1257+12 B, elle a été nommée avec un « A » majuscule sans que les autres planètes du système ne soient renommées.

Par la suite, les planètes des autres systèmes planétaires ont été nommées avec des lettres minuscules b, c, d, etc. en fonction de l'ordre de leur découverte, et non par demi-grand axe croissant.

En , l'Union astronomique internationale (UAI) lance NameExoWorlds, une consultation publique qui propose de nommer dix-neuf systèmes planétaires (14 étoiles et 31 exoplanètes en orbite autour d'elles)[10].

Dans ce cadre, en , PSR B1257+12 b est officiellement nommée Draugr, faisant ainsi référence à la créature morte-vivante de la mythologie nordique[11],[12].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. En considérant que HD 114762 Ab est une naine brune[8] et que les données concernant Gamma Cephei étaient insuffisantes en 1988 pour conclure à l'existence de Gamma Cephei Ab[9].

RéférencesModifier

  1. a b c d e et f (en) M. Konacki, A. Wolszczan, « Masses and Orbital Inclinations of Planets in the PSR B1257+12 System », The Astrophysical Journal, vol. 591, no 2,‎ , p. L147-L150 (lire en ligne [PDF]) DOI:10.1086/377093.
  2. L'inclinaison de cet astre est estimée à 50° en fonction de celles des planètes PSR B1257+12 B et PSR B1257+12 C, qui sont évaluées respectivement à 53° et 47°.
  3. La masse de cet astre est estimée en fonction de l'inclinaison de 50° retenue en fonction de celle évaluée pour les planètes PSR B1257+12 c (ex-B) et PSR B1257+12 d (ex-C).
  4. (en) « PSR B1257+12 b », sur California Institute of Technology (consulté le ).
  5. a b et c (en) Mike Wall, « The Exoplanet Revolution Turns 25 », sur Scientific American, (consulté le ).
  6. (en) « Extrasolar Planet or Exoplanet: Facts and Information », sur planetseducation.com, (consulté le ).
  7. (en) Extrasolar.net « PSR 1257+12 d »
  8. (en) Latham, David W., Stefanik, Robert P., Mazeh, Tsevi, Mayor, Michel et Burki, Gilbert, « The unseen companion of HD114762 - A probable brown dwarf », Nature,‎ (DOI 10.1038/339038a0).
  9. (en) Artie P. Hatzes, William D. Cochran, Michael Endl, Barbara McArthur, Diane B. Paulson, Gordon A. H. Walker, Bruce Campbell et Stephenson Yang, « A Planetary Companion to γ Cephei A », The Astrophysical Journal, vol. 599, no 2,‎ , p. 1383-1394 (DOI 10.1086/379281, lire en ligne).
  10. (en) « 2015 NameExoWorlds Competition » (consulté le ).
  11. Philippe Henarejos, « Les exoplanètes reçoivent leurs premiers noms », sur Ciel et Espace, (consulté le ).
  12. (en) Calla Cofield, « Undead and Mythological Creatures Inspire New Names for Stars, Alien Planets », sur Space.com, (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier