Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tischler.

Otto Tischler
Archéologue
Image illustrative de l’article Otto Tischler
Présentation
Naissance
Breslau
Décès
Königsberg
Nationalité Allemand
Activité de recherche
Découvertes principales Chronologie de La Tène
Introduction de la tradition des Champs d'urnes de l'âge du bronze
Autres activités Conservateur de musée, préhistorien,
Entourage familial
Parents Friedrich Alexander Tischler (1805–1864)
Emilie Frederica Bertha Puttlich
Famille Frère de Friedrich Fritz Tischler et d'Oskar Tischler

Otto Tischler est un archéologue et préhistorien allemand né en 1843 à Breslau et mort le à Königsberg. Il a notamment établi une périodisation de La Tène (2e âge du fer).

Sommaire

BiographieModifier

Otto Tischler, né à Breslau, est le fils de Friedrich Alexander Tischler (1805–1864), un inspecteur du travail et d'Emilie Frederica Bertha. Il est le frère aîné de l'astronome Friedrich Fritz Tischler et d'Oskar Tischler, un exploitant agricole[1],[2],[3],[4].

Il commence ses études au Friedrichs-Kollegium (de) de Königsberg à de partir de 1852[3]. Il quitte l'établissement en 1859[5].

Tischler entre ensuite à l'université de Königsberg, en 1859[5]. Jusqu'en 1863, il y étudie les mathématiques, la physique et la chimie sous la conduite du mathématicien Friedrich Julius Richelot et du physicien Franz Ernst Neumann[5]. Il obtient un doctorat en 1864, à l'université de Leipzig[5].

 
Otto Tischler.

En 1866, Tischler effectue son service militaire le corps militaire allemand[5]. Durant la guerre franco-allemande de 1870, il est officier de réserve au sein du régiment 43, basé dans la région du Mecklembourg[6],[5].

En 1865, il est membre de la Société de Physico-économique (de) et en devient le bibliothécaire en 1869[5]. En tant que chercheur indépendant, Tischler entreprend ensuite des fouilles systématiques et des excavations dans la province de Prusse-Orientale[4],[7]. Il effectue également des voyages dans plusieurs musée d'Europe afin de comparer des fibules, des émaux et des perles de verre[5],[7]. Durant la même période, il étudie des structures datées du 2d âge du fer (La Tène)[7],[5]. À partir de 1874, Tischler gère et administre la collection archéologique de la société savante[5],[7].

En 1880, Tischler, sous la direction de Ferdinand von Lindemann, obtient un doctorat en préhistoire, à l'université de Königsberg[8],[4].

Tischler est conservateur au musée de Königsberg dans les années 1880[9].

Il est membre de l'Académie allemande des sciences Leopoldina en 1891, spécialité anthropologie[10].

Il a également été correspondant pour la Société berlinoise d'anthropologie, d'ethnologie et de préhistoire[3].

TravauxModifier

En 1881, au congrès de Ratisbonne, il propose une « construction de l'âge de fer pré-romain » dans le sud de l'Allemagne. Tischler, en s'appuyant sur le matériel archéologique mis en évidence au sein de la nécropole (de) de Hallstatt, dans la région du Salzkammergut, propose une division de cette période protohistorique en deux phases : l'Hallstatt ancien et l'Hallstatt récent. Il échelonne alors ces deux phases sur période allant de 1 000 jusqu'à 400 ans av. J.-C.[11],[12]. Il suggère également une distinction géoculturelle entre l'hallstattien de l'ouest et l'hallstattien de l'est[13],[14],[11].

Dans les années 1880, il propose une division de l'âge du bronze en trois époques. Tischler désigne la première époque par les termes période de Pile-Leubingen ; la seconde par période de Pecatel et la troisième comme étant une période de transition avec l'âge du fer[15],[7]. En 1885, s'appuyant exclusivement sur la typologie des fibules et des épées mis en évidence au sein de sépultures de la région de Champagne-Ardennes et d'Europe centrale mais également celles mise au jour au sein de gisements des sites de Bibracte et d'Alésia, il établit une chronologie de la culture de La Tène[12]. Il subdivise cette période protohistorique en trois période : La Tène ancien (Früh), La Tène moyen (Mittel) et La Tène tardif ou récent (Spät)[12],[16],[15],[7],[9],[17].

En 1886, il introduit le concept des champs d'urnes, une tradition archéologique qu'il rattache à la période de l'âge du bronze[11],[7].

PostéritéModifier

En France, la périodisation de la culture laténienne établie par Tischler se voit acceptée de manière définitive en 1900, lors du 12e congrès international d'archéologie et d'anthropologie préhistoriques à Paris[12],[18],[Note 1]. Les archéologues français Joseph Déchelette et Salomon Reinach prennent alors appui sur les travaux de Tischler[12] et le suédois Oscar Montelius, au congrès de Paris, renomme La Tène Ancienne en La Tène 1, La Tène moyenne en La Tène 2 et La Tène récente en La Tène 3[18]. Toutefois, la même année, l'archéologue et préhistorien allemand Paul Reinecke objecte un « caractère trop systématique » et met en cause la « fiabilité » de la classification des fibules proposé par Tischler[12]. Pour autant, bien qu'il reconnaisse une approche trop « systématique » dans la chronologie de Tischler, Déchelette, en 1914, prend pour comptant le mobilier archéologique caractéristique mis en évidence par le système de l'archéologue allemand[12].

PublicationsModifier

La liste suivante, non exhaustive, recense les principales publications de l'archéologue allemand[7],[19] :

  • (de) « Ostpreussische Gräberfelder. », Schriften der Physikalisch-Ökonomischen Gesellschaft zu Königsberg in Preußen., vol. 19,‎ , p. 159–268 (lire en ligne [PDF], consulté le 1er juillet 2018).
  • (de) « Bericht über die anthropologisch-prähistorische Abtheilung des Provinzial-Museums der Physikalisch-Ökonomischen Gesellschaft. », dans Karl Wilhelm von Kupffer und Fritz Bessel-Hagen, Schädel und Skelete der anthropologischen Sammlungen zu Königsberg i.Pr. Vieweg, Braunschweig, .
  • (de) « Ueber die Formen der Gewandnadeln (Fibeln) nach ihrer historischen Bedeutung. », Zeitschrift für Anthropologie und Urgeschichte Baierns’s., München, vol. IV, nos 1 et 2,‎ , p. 3–40.
  • (de) « Beiträge zur Kenntniss der Steinzeit in Ostpreussen und den angrenzenden Gebieten. », Schriften der Physikalisch-Ökonomischen Gesellschaft., Königsberg, vol. 23,‎ , p. 17–40.
  • (de) « Über die Gliederung der La-Tène-Periode und die Dekorierung der Eisenwaffen in dieser Zeit. », Correspondenz-Blatt der deutschen Gesellschaft für Anthropologie, Ethnologie und Urgeschichte., vol. 14,‎ , p. 157–161.
  • (de) « Ueber Aggry-Perlen und über die Herstellung farbiger Gläser im Alterthume. », Schriften der Physikalisch-Ökonomischen Gesellschaft zu Königsberg in Preußen., Königsberg, vol. 27,‎ , p. 5–14.
  • (de) « Eine Emailscheibe von Oberhof und Abriss der Geschichte des Emails. », Schriften der Physikalisch-Ökonomischen Gesellschaft zu Königsberg in Preußen., Königsberg, vol. 27,‎ , p. 38–58.
  • (de) « Bericht über die Archäologisch-Anthropologische Abteilung des Provinzial-Museums der Physikalisch-ökonom. », dans W. Koch, Gesellschaft bei Gelegenheit der Feier des 100jähr. Bestehens der Gesellschaft, Königsberg,
  • (de) « Ostpreussische Grabhügel. », Schriften der Physikalisch-Ökonomischen Gesellschaft zu Königsberg in Preußen., vol. 27,‎ , p. 113–176.
  • (de) « Bericht für 1890 », Schriften der Physikalisch-Ökonomischen Gesellschaft,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2018).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Le 12e congrès international d'archéologie et d'anthropologie préhistoriques s'est déroulé dans le cadre de l'Exposition universelle de 1900[18].

RéférencesModifier

  1. (de) Rudolf Vierhaus, « Breslau », dans Rudolf Vierhaus, Deutsche Biographische Enzyklopädie - Ortsregister, Walter de Gruyter, , 1034 p. (lire en ligne).
  2. (de + fr) « Otto TISCHLER », sur la base de données genealogy.net (consulté le 1er juillet 2018).
  3. a b et c (de) Ferdinand von Lindemann, « Bericht über das Jahr 1891. », Schriften der Physikalisch-ökonomischen Gesellschaft zu Königsberg in Pr., Königsberg, vol. 32,‎ , p. 1–15 (lire en ligne [PDF], consulté le 23 février 2018).
  4. a b et c (en) Walther Killy (dir.) et Rudolf Vierhaus (dir.), « Tischler, Otto », dans Walther Killy, Rudolf Vierhaus et alii., Deutsche Biographische Enzyklopädie : Thibaut - Zycha, vol. 10, Walter de Gruyter, (1re éd. 1995-2000), 775 p. (lire en ligne), p. 52 et 53.
  5. a b c d e f g h i et j (de) Koldewey, Friedrich, « Tischler, Otto », dans Neue Deutsche Biographie, vol. 38, , 374-376 p. (lire en ligne [PDF]).
  6. (de) « Gedächtniesfeier für Otto Tischler », Schriften der Physikalisch-ökonomischen Gesellschaft zu Königsberg in Pr., Königsberg, vol. 32,‎ , p. 38 (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2018).
  7. a b c d e f g et h (de) Ferdinand von Lindemann, « Rede, gehalten am Sarge Otto Tischlers († 18. Juni 1891) in dessen Garten am 21. Juni. », Schriften der Physikalisch-ökonomischen Gesellschaft zu Königsberg in Pr., Königsberg, vol. 32,‎ , p. 1 à 14 (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2018).
  8. (de) Christian Tilitzki, « Universität und Offentliechkeit », dans Die Albertus-Universität Königsberg : Ihre Geschichte von der Reichsgründung bis zum Untergang der Provinz Ostpreußen (1871-1945)., vol. 1 - 1871-1918, Walter de Gruyter, , 823 p. (lire en ligne).
  9. a et b O. Guelliot, « Marnien ou La Tène I ? », Bulletin de la Société préhistorique française, t. 12, no 4,‎ , p. 229 à 238 (DOI 10.3406/bspf.1915.7041, lire en ligne, consulté le 27 février 2018).
  10. (de) « Mitgliederverzeichnis / Expertensuche - Otto Tischler », sur le site de l'Académie allemande des sciences Leopoldina (consulté le 20 mai 2018).
  11. a b et c (en) Marie Louise Sørensen, Katharina Rebay-Salisbury et Anne Lehoërff, « The impact of 19th century ideas on the construction of ‘urnfield’ as a chronological and cultural concept : tales from Northern and Central Europe », dans Anne Lehoërff, Construire le temps. Histoire et méthodes des chronologies et calendriers des derniers millénaires avant notre ère en Europe occidentale, Actes du XXXe colloque international de Halma-Ipel, UMR 8164 (CNRS, Lille 3, MCC), 7‒9 décembre 2006, vol. 16, Glux-en-Glenne: Bibracte, Centre archéologique européen, coll. « Collection Bibracte », , 358 p. (ISBN 978-2-909668-60-4, lire en ligne [PDF]).
  12. a b c d e f et g Thierry Lejars, « La culture matérielle : Chronologie et typologogie (de 1850 à 1991) », dans Olivier Buchsenschutz (dir.) et alii., L'Europe celtique à l'âge du Fer (VIIIe – Ier siècle), Presses Universitaires de France, coll. « Nouvelle Clio - L'histoire et ses problèmes », (lire en ligne), p. 32 à 34.
  13. (en) K-C Rebay-Salisbury, chap. 3 « Thoughts in Circles : Kulturkreislehre as a Hidden Paradigm », dans Benjamin W. Roberts et Marc Vander Linden (dirs.), Investigating Archaeological Cultures : Material Culture, Variability, and Transmission, Springer Science & Business Media, , 393 p. (lire en ligne).
  14. (de) Margareta Siepen (dir.), « Einleitung », dans Margareta Siepen, Der hallstattzeitliche Arm- und Beinschmuck in Österreich, Franz Steiner Verlag, , 178 p. (lire en ligne).
  15. a et b (en) Glyn E. Daniel, The Three Ages : an Essay of Archaeological Method, Cambridge University Press, (1re éd. 1943), 62 p. (lire en ligne), pages 25 à 30.
  16. (en) Andrew Jones, « The Celts as Grand Narrative : Theory and Practice », dans Andrew Jones, Prehistoric Europe, John Wiley & Sons, , 378 p. (lire en ligne), page 45.
  17. (en) Charles Orser, « Complexity, Trade, and Death : Analysis of the shift in Burial Practices during the Late La Tène Period », publications de l'Université de l'Illinois,‎ (lire en ligne [PDF], consulté le 1er juillet 2018).
  18. a b et c René Verneau, « Cinquième séance », dans XIIe Congrès international d'anthropologie et d'archéologie préhistoriques tenu à Paris du 20 au 25 août 1900. Compte rendu de la 12e session (lire en ligne).
  19. (de) « Otto Tischler », sur le site de l'Institut Herder (de) (consulté le 14 juin 2018).

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (de) Ferdinand von Lindemann, « Rede, gehalten am Sarge Otto Tischlers († 18. Juni 1891) in dessen Garten am 21. Juni. », Schriften der Physikalisch-ökonomischen Gesellschaft zu Königsberg in Pr., Königsberg, vol. 32,‎ , p. 1 à 14 (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2018).  
  • (de) « Gedächtniesfeier für Otto Tischler », Schriften der Physikalisch-ökonomischen Gesellschaft zu Königsberg in Pr., Königsberg, vol. 32,‎ , p. 38 (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2018).  
  • (de) Koldewey, Friedrich, « Tischler, Otto », dans Neue Deutsche Biographie, vol. 38, , 374-376 p. (lire en ligne [PDF]).  
  • (de) Ferdinand von Lindemann, « Bericht über das Jahr 1891. », Schriften der Physikalisch-ökonomischen Gesellschaft zu Königsberg in Pr., Königsberg, vol. 32,‎ , p. 1–15 (lire en ligne [PDF], consulté le 23 février 2018).  
  • (en) Walther Killy (dir.) et Rudolf Vierhaus (dir.), « Tischler, Otto », dans Walther Killy, Rudolf Vierhaus et alii., Deutsche Biographische Enzyklopädie : Thibaut - Zycha, vol. 10, Walter de Gruyter, (1re éd. 1995-2000), 775 p. (lire en ligne), p. 52 et 53.  
  • (en) Andrew Jones, « The Celts as Grand Narrative : Theory and Practice », dans Andrew Jones, Prehistoric Europe, John Wiley & Sons, , 378 p. (lire en ligne), page 45.  
  • (en) Marie Louise Sørensen, Katharina Rebay-Salisbury et Anne Lehoërff, « The impact of 19th century ideas on the construction of ‘urnfield’ as a chronological and cultural concept : tales from Northern and Central Europe », dans Anne Lehoërff, Construire le temps. Histoire et méthodes des chronologies et calendriers des derniers millénaires avant notre ère en Europe occidentale, Actes du XXXe colloque international de Halma-Ipel, UMR 8164 (CNRS, Lille 3, MCC), 7‒9 décembre 2006, vol. 16, Glux-en-Glenne: Bibracte, Centre archéologique européen, coll. « Collection Bibracte », , 358 p. (ISBN 978-2-909668-60-4, lire en ligne [PDF]).  
  • (en) Glyn E. Daniel, The Three Ages : an Essay of Archaeological Method, Cambridge University Press, (1re éd. 1943), 62 p. (lire en ligne), pages 25 à 30.  
  • Thierry Lejars, « La culture matérielle : Chronologie et typologogie (de 1850 à 1991) », dans Olivier Buchsenschutz (dir.) et alii., L'Europe celtique à l'âge du Fer (VIIIe – Ier siècle), Presses Universitaires de France, coll. « Nouvelle Clio - L'histoire et ses problèmes », (lire en ligne), pages 32 à 34.  

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :