Ferdinand von Lindemann

mathématicien allemand
Ferdinand von Lindemann
Carl Louis Ferdinand von Lindemann.jpg
Ferdinand von Lindemann (1852 - 1939)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
MunichVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Carl Louis FerdinandVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Domicile
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Maître
Dir. de thèse
Distinction

Carl Louis Ferdinand von Lindemann (-) est un mathématicien allemand. Il est passé à la postérité pour sa démonstration, publiée en 1882, de la transcendance du nombre π, c'est-à-dire qu'il n'existe aucun polynôme non nul à coefficients rationnels dont π soit une racine.

BiographieModifier

Son père Ferdinand enseigne les langues modernes au lycée et sa mère est la fille du directeur. La famille déménage ensuite à Schwerin.

Ferdinand étudie les mathématiques à Göttingen, Erlangen et Munich. À Erlangen, supervisé par Felix Klein, il soutient sa thèse de doctorat sur la géométrie non euclidienne.

En 1882, il publie le résultat qui fait sa célébrité : la transcendance de π. Ses méthodes sont similaires à celles utilisées neuf années auparavant par Charles Hermite pour montrer que le nombre e, la base naturelle des logarithmes, est transcendant. On sait que si π est transcendant, alors le problème ancien et célèbre de la quadrature du cercle à l'aide d'une règle et d'un compas ne peut être résolu.

Lorsqu'il était professeur à l'université de Königsberg, Lindemann a été le directeur de thèse de David Hilbert, Hermann Minkowski et Arnold Sommerfeld[1].

De 1893 à la fin de sa vie, Lindemann fut professeur à l’université Louis-et-Maximilien de Munich, où il eut de nombreux étudiants de thèse[1] : Emil Hilb (en), Martin Wilhelm Kutta, Alfred Loewy, Oskar Perronetc.

BibliographieModifier

  • Rudolf Fritsch: Zum 50. Todestag des Mathematikers Ferdinand von Lindemann. In: Acta Borussica, Band IV (1989/1990), S. 224–237.
  • Rudolf Fritsch: The transcendence of  has been known for about a century – but who was the man who discovered it? In: Results in Mathematics, ISSN 0378-6218, 7 (1984) 2, S. 165–183 (Online).
  • Henri Poincaré: La Science et l’Hypothèse B. G. Teubner, Leipzig 1904 (Autorisierte deutsche Ausgabe mit erläuternden Anmerkungen von F. und L. Lindemann). Digitalisat im Internet Archive
  • (de) Gottlob Kirschmer, « Lindemann, Ferdinand Ritter von », dans Neue Deutsche Biographie (NDB), vol. 14, Berlin 1985, Duncker & Humblot, p. 584–585 (original numérisé).

Note et référenceModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier