Once (album)

album de Nightwish
Once
Description de cette image, également commentée ci-après
Statue de l’Angel of Grief ayant inspiré la pochette de l'album.
Album de Nightwish
Sortie [1]
Enregistré novembre 2003 - mars 2004
Tempputupa, Finnvox, E-Major and Phoenix Sound studios
Durée 69:12
Genre Metal symphonique, heavy metal
Producteur Tuomas Holopainen, Tero Kinnunen
Label Spinefarm, Nuclear Blast[2]

Albums de Nightwish

Singles

  1. Nemo
    Sortie : 20 avril 2004
  2. Wish I Had an Angel
    Sortie : 21 septembre 2004
  3. Kuolema Tekee Taiteilijan
    Sortie : 24 novembre 2004
  4. The Siren
    Sortie : 25 juillet 2005

Once (prononcer /wʌns/[Note 1]) est le cinquième album studio du groupe de metal symphonique finlandais Nightwish, sorti le chez Nuclear Blast. Cet album est le dernier à présenter Tarja Turunen comme chanteuse du groupe. La pochette de l’album est inspirée par la sculpture de l’Angel of Grief de William Wetmore Story située au cimetière anglais de Rome ; celle-ci a déjà été utilisée pour les pochettes de plusieurs groupes comme Evanescence et The Tea Party.

Lors de la semaine de sa sortie, Once s’est placé en première place des classements allemands, finlandais, norvégiens et grecs, se vendant à plus de 80 000 exemplaires rien qu'en Allemagne. Son single Nemo est resté très longtemps à la tête des charts finlandais et hongrois ainsi que dans cinq autres pays. Au Brésil, pendant plusieurs semaines, il est le clip vidéo le plus demandé sur la chaine MTV. Dans la décennie qui suit, ce morceau est considéré comme la chanson de Nightwish la plus réussie. Once est certifié trois fois disque de platine en Finlande, disque de platine en Allemagne, et disque d’or en Suède, en plus d'avoir été numéro un des charts en Grèce, en Norvège et en Hongrie pendant plusieurs semaines. En 2017, le magazine Rolling Stone classe l'album en 89e position de son Top 100 des « meilleurs albums de musique metal de tous les temps ».

En raison du succès de l'album, le groupe organise le Once Upon a Tour, une tournée qui commence le et se termine le en Finlande, avec un concert au Hartwall Areena. La tournée permet aux membres du groupe de jouer dans de nombreux nouveaux pays. En 2005, Nightwish ouvre avec Apocalyptica le championnat du monde d'athlétisme à Helsinki, ce concert permet d’augmenter le prestige mondial du groupe.

CaractéristiquesModifier

Composition et parolesModifier

Comme pour tous les autres albums de Nightwish, Tuomas Holopainen est le principal auteur-compositeur et parolier, bien que sur cet opus Emppu Vuorinen et Marco Hietala aient également apporté leurs contributions[3]. Les paroles les plus marquantes sont, pour Holopainen, celles de Higher Than Hope, qu'il écrit avec Hietala en hommage pour son ami Marc Brueland, décédé d'un cancer en 2003[4],[5],[6],[7], et celles de Creek Mary's Blood, inspirées par le livre éponyme de l'écrivain Dee Brown, l'un des auteurs préférés du compositeur. Cette dernière chanson comporte un poème récité, écrit par le claviériste, à propos du génocide amérindien[1],[8].

Nemo parle du sentiment de vide intérieur et de se sentir perdu dans le monde[9],[10] et Kuolema Tekee Taiteilijan parle de l'expérience de la renommée. La chanson est écrite à l'origine en anglais mais Tuomas Holopainen décide de l'enregistrer en finnois à la dernière minute[11]. Il déclare également avoir beaucoup de mal à écrire des chansons courtes et qu'il lui a fallu plusieurs mois avant de terminer Nemo[9], tandis que d'autres chansons plus longues comme Creek Mary's Blood ou Ghost Love Score ont été terminées en une à deux journées de travail[12].

Planet Hell est une chanson à caractère plus religieux[13], englobant également la mythologie. Elle évoque le nocher (Charon), un personnage de la mythologie grecque qui fait traverser les âmes des morts dans l’Enfer, ainsi que Gaïa, la déesse grecque de la Terre, qui a engendré les parents des dieux de l'Olympe[14]. Ghost Love Score parle des délires amoureux et des personnes qui perdent tout en aimant ceux qu'ils ne devraient pas. Marco Hietala commente la chanson comme suit : « c'est une chanson qui comporte beaucoup de parties différentes, d'atmosphères différentes et d'endroits différents afin de soutenir l'histoire[15] ».

ProductionModifier

 
L'Orchestre philharmonique de Londres est utilisé par Tuomas Holopainen pour les orchestrations de l'album.

La production de Once commence en , peu de temps après la fin du World Tour of the Century. La démo de l’album et les versions provisoires des chansons sont prêtes en novembre et sont envoyées peu de temps après au batteur du groupe, Jukka Nevalainen, qui est toujours le premier à enregistrer ses parties[16]. Cette fois le batteur enregistre à l'hôtel Helka, à Helsinki, avec un matériel différent de celui qu'il utilisait auparavant, à la suite d'une perte d’une bonne partie du matériel lors de concerts en Suisse. Marco Hietala enregistre les parties de basse à Kitee, la ville natale du groupe, au studio Finnvox en compagnie d'Emppu Vuorinen à la guitare[16]. Selon Tero Kinnunen, le producteur de l'album, une bonne partie des enregistrements sur les démos ont fini par être incluses dans la version finale de l'album en raison de leur bonne qualité de son[16].

Tuomas Holopainen s'implique directement dans l'arrangement de l’orchestration dirigé et conduit par Pip Williams, le chef d'orchestre britannique qui dirige l'Orchestre philharmonique de Londres, lors des sessions qui ont lieu aux Phoenix Studios à Londres[16]. Les premiers enregistrements avec l'orchestre sont réalisés le . Le claviériste déclare qu'en seulement huit heures, les cinquante-deux musiciens avaient répété et appris leurs partitions. Holopainen utilise également les studios de Londres pour enregistrer les claviers[16]. Les parties vocales définitives pour l’album sont enregistrées par Tarja Turunen et Marco Hietala en dans le studio Finnvox. À la suite d'une demande de Tuomas Holopainen, Turunen utilise sa voix de manière plus « rock » que sur les précédents albums[17], obtenant toujours des résultats satisfaisants, à l'exception d'un morceau bonus décrit par le groupe comme un véritable désastre ; le titre de cette chanson n'est jamais révélé[16].

Le mixage de l'album se termine fin mars et plus de 250 000 euros ont été dépensés pour toute la production de l'album[16]. Cela fait de Once le disque le plus cher de l'histoire de la Finlande jusqu'en 2007, lorsque Nightwish dépense 500 000 euros pour la production de Dark Passion Play[18].

Style musicalModifier

  Audio externe
  Ghost Love Score est le morceau qui combine le plus le son metal du groupe et celui de l'orchestre (10 min 2 s) sur la chaîne YouTube de Nightwish.

Avec Once, Nightwish mélange de nombreux styles, dont certains auxquels ils n'avaient encore jamais touché, comme un mélange entre un riff de guitare et un drum-beat synthétisé pour le refrain de Wish I Had an Angel ou bien de la flûte sur Creek Mary's Blood [19] ; cette chanson comporte également une collaboration avec le chanteur amérindien John Two-Hawks[20], qui commence et termine la chanson en récitant un poème en Lakota[21],[22]. L’orchestration donne un nouveau visage aux chansons : le morceau Ghost Love Score est un exemple de la combinaison entre l’orchestre et le travail du groupe[23],[24]. Ce travail a déjà été fait sur l'album précédent, Century Child, mais est bien plus évident sur Once[19].

Cependant, Nightwish n’abandonne pas son propre style. On retrouve toujours des chansons plus lourdes, avec des guitares plus proéminentes, comme pour Planet Hell, Dead Gardens et Romanticide[24], tandis que la chanson Kuolema Tekee Taiteilijan est totalement orchestrale, sans guitare, sans basse et sans batterie, laissant place aux instruments symphoniques et à la voix de Tarja Turunen[24],[11]. La chanson Higher Than Hope a également une atmosphère différente[24], on y retrouve la voix de Marc Brueland, l’ami défunt de Tuomas, parlant de son cancer ainsi que des mots du père de Marc[6].

PochetteModifier

La pochette d'album est conçue et dessinée par Markus Mayer[25]. Elle montre un ange affaissé au-dessus d'un piédestal de pierre portant l'inscription « Once » gravée dans des lauriers sculptés. Le motif est entouré d'un cercle orné de fioritures[26]. L'ange ornant la pochette vient de la statue de l’Angel of Grief réalisé par William Wetmore Story. Il s'agit d'une pierre tombale se situant au cimetière anglais de Rome[27]. La sculpture a servi à illustrer les pochettes d'autres artistes, dont l'album Embossed Dream In Four Acts du groupe de metal gothique grec Odes Of Ecstasy[28], l'album The Edges of Twilight de The Tea Party[27],[29], ainsi que le premier EP d'Evanescence, Evanescence EP[27],[30].

AccueilModifier

Accueil critiqueModifier

Notation des critiques
Compilation des critiques
PériodiqueNote
AllMusic     [3]
Rock Hard9.5/10[31]
Metal Storm          [32]
Sea of Tranquility     
     [33]
Metal.de          [34]
PopMatters          [35]

L'album reçoit de bonnes critiques de la part de la presse musicale. Dans un article publié avant la sortie de l'album, Ene Jaedike, du magazine Hard Rock, écrit qu'il s'agit « clairement du travail le plus abouti des Finlandais » et note que « l'équilibre entre les parties orchestrales et les cuivres est la chose la plus difficile que Nightwish ait jamais enregistrée ». Le magazine l'a également ajouté en 2005 dans sa catégorie des « 500 plus grands albums de rock et de metal de tous les temps »[31]. Il obtient une note de 6,5/10 de la part du magazine Metal Storm qui reste un peu déçu du résultat : « J'aime le son nostalgique, mais quand j'ai écouté Oceanborn et Wishmaster, certainement leurs deux chefs-d'œuvre, et ensuite Once, n'osez pas me dire que c'est le même niveau. En fait, les meilleurs moments sont ceux où Hietala chante. Cela apporte un peu de changement, d'autant plus que je suis aussi un peu déçu par la voix de Tarja, qui ne semble pas aussi puissante qu'avant »[32]. Pour le site web Sputnikmusic « Les éléments symphoniques sont poussés à leur paroxysme » et « cet album présente certains des meilleurs éléments du genre metal. Nightwish prouve qu'ils sont les maîtres de leur genre »[36].

En 2017, le magazine Rolling Stone place Once en 89e place de son top « The 100 Greatest Metal Albums of All Time » en expliquant que c'est sur cet album que « le groupe atteint son meilleur équilibre entre force et mélodie »[37].

Succès commercialModifier

 
Dès sa sortie, Once devient le plus grand succès du groupe.

Lors de la semaine de sa sortie, Once se place directement en tête des classements en Finlande, en Allemagne[38], en Grèce[39] et en Norvège[40]. L’album se vend à plus de 80 000 exemplaires rien qu'en Allemagne[41], atteignant les 100 000 exemplaires fin 2004, permettant à Nightwish de remporter un disque d'or[39]. Il est le premier album du groupe à entrer dans les classements aux États-Unis et au Royaume-Uni, tout en emmenant Nightwish sur les marchés australien et japonais[42]. Once permet au groupe de remporter pour la première fois un disque d'or au Brésil, avec plus de 30 000 exemplaires vendus, et est l'album le plus vendu en Europe en [43],[44].

En , le premier single de l'album, Nemo, remporte un disque d'or en Finlande seulement une semaine après sa sortie, puis, peu de temps après, remporte un disque de platine avec 10 000 exemplaires vendus[45]. Le single gagne également un disque d'or en Norvège avec 5 000 exemplaires vendus. Nemo est considérée en 2016 par Metal Hammer comme la chanson la plus réussie du groupe[9] et est choisie fin 2004 par le Billboard comme la chanson metal la plus réussie de l'année en Europe[46]. La même année, son clip-vidéo est le plus demandé sur la chaine MTV au Brésil[47],[48],[49] et arrive également à la première place des charts en Hongrie[50], ainsi que dans cinq autres pays[51],[52],[53], tout en entrant dans le Top 10 britannique[54]. En 2021, Nemo est considérée par Metal Hammer comme étant la 8e meilleure chanson du début du siècle[55],[56]. Le single Wish I Had an Angel arrive aussi en première place des charts finlandais[57] et est en plus le premier single du groupe à entrer dans les charts portugais, arrivant en 8e position[42]. La chanson est incluse dans les bandes originales de trois films américains en 2004[42],[58].

En un mois seulement, Once devient double disque platine en Finlande[47],[59],[60], disque de platine en Allemagne et disque d'or en Autriche[61], en Suède[62], en Suisse[46] et en Norvège[46]. Cela permet à l'album d'arriver fin 2005 à plus d'1,2 million d'exemplaires vendus dans le monde[42]. Once permet au groupe de faire accroitre sa renommée à travers le monde[63].

Once Upon a TourModifier

 
Nightwish à Kitee, en Finlande, le lors du Once Upon a Tour.

Afin de promouvoir Once, Nightwish effectue le Once Upon a Tour : une tournée qui emmène le groupe se produire pour la première fois dans des pays tels que la Colombie, l'Équateur, l'Écosse, le Portugal, le Japon et l'Australie[64]. Le Once Upon a Tour est la première tournée de Nightwish à faire jouer le groupe aux États-Unis[65] et la troisième tournée du groupe en Amérique latine avec des dates en Argentine, au Brésil et au Mexique[64]. Après la tournée en Amérique latine, le groupe joue au Canada, en Finlande et termine l’année 2004 en Allemagne[64].

Nightwish fait une pause en et reprend le Once Upon a Tour en février, avec de nouvelles dates en Europe, donnant le un concert devant 10 000 personnes à Stuttgart, en Allemagne, alors leur plus grand spectacle[42]. En mars, le groupe effectue ses premiers concerts au Japon et en Australie[64]. En , Nightwish aurait dû rejouer en Amérique du Nord, mais les concerts sont annulés car Tarja Turunen préfère tourner avec son side-project, Noche Scandinava[66]. La tournée reprend en mai, et de là jusqu'en août, le groupe se produit dans les plus grands festivals européens, comprenant une performance au Wacken Open Air, en Allemagne[67], et au Download Festival, en Angleterre[68].

Le , Nightwish ouvre, avec Apocalyptica, les championnats du monde d'athlétisme en jouant Nemo, la représentation est diffusée en direct dans des centaines de pays à travers le monde[69],[70]. En octobre, le groupe joue au Brésil et au Mexique pour le festival Live'N'Louder[67], puis termine sa tournée à l'Hartwall Areena à Helsinki, la capitale finlandaise[42],[71],[67]. Ce dernier concert sort en DVD sous le nom d’End of an Era et marque un tournant historique dans l'histoire du groupe : d'un commun accord entre Tuomas Holopainen, Emppu Vuorinen, Marco Hietala et Jukka Nevalainen, Tarja Turunen est révoquée en de sa fonction de chanteuse et le groupe annonce cette décision par le biais d'une lettre ouverte[72],[73],[74],[75],[63].

Liste des titresModifier

Toutes les chansons sont écrites et composées par Tuomas Holopainen, sauf indication.

No Titre Durée
1. Dark Chest of Wonders 4:28
2. Wish I Had an Angel 4:06
3. Nemo 4:36
4. Planet Hell 4:39
5. Creek Mary's Blood 8:30
6. The Siren (Musique : Holopainen, Vuorinen) 4:45
7. Dead Gardens 4:28
8. Romanticide (Musique: Holopainen, Hietala) 4:58
9. Ghost Love Score 10:02
10. Kuolema Tekee Taiteilijan 3:59
11. Higher Than Hope (Musique : Holopainen, Hietala) 5:35
69:12
Titre bonus
No Titre Durée
12. White Night Fantasy 4:04
13. Live to Tell the Tale 5:02

CréditsModifier

NightwishModifier

 
Once est le dernier album de Nightwish à présenter Tarja Turunen comme chanteuse.

Musiciens invitésModifier

ProductionModifier

  • Tero « TeeCee » Kinnunen. – producteur, ingénieur son, mixage
  • Mikko Karmila – ingénieur son, mixage
  • Mika Jussila – mastering
  • James Collins – ingénieur son pour les enregistrements orchestraux
  • Aaron Price – ingénieur assistant
  • Simon Goldfinch – ingénieur assistant
  • Markus Mayer – pochette d'album, design
  • Toni Härkönen – photographie
  • Petteri Tyynelä – mise en page

Classements et certificationsModifier

Classement hebdomadaireModifier

Pays Chart Meilleure position Réf
  Autriche Ö3 Austria Top 40 4 [76]
  Belgique Ultratop 50 Flandres 30 [77]
  Belgique Ultratop 40 Wallonie 42 [78]
  États-Unis Top Heatseekers 42 [79]
  France SNEP 9 [80]
  Finlande Mitä hittiä 1 [81]
  Grèce IFPI 1 [39]
  Hongrie Mahasz 1 [42]
  Norvège VG-lista 1 [40]
  Pays-Bas Dutch Top 40 11 [82]
  Royaume-Uni UK Albums Chart 102 [42]
  Slovaquie Slovaquian Album Charts 1 [42]
  Suède Sverigetopplistan 3 [83]
  Suisse Swiss Music Charts 4 [84]

CertificationsModifier

Pays Certification Ventes certifiées
Allemagne (IFPI)[85]   Platine 200 000
Autriche (IFPI)[86]   Or 10 000
Finlande (IFPI)[87]   3 × Platine 107 288
Grèce (IFPI)[88]   Or 3 000
Norvège (IFPI)[46]   Or 15 000
Suède (IFPI)[88]   Or 30 000
Suisse (IFPI)[46]   Or 15 000

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Nightwish Once - Nuclear Blast Records », sur metal-temple.com, (version du 10 janvier 2009 sur l'Internet Archive).
  2. (en) « Release dates », sur nightwish.com, (version du 5 mars 2016 sur l'Internet Archive).
  3. a et b (en) « Nightwish - Once review », sur AllMusic (consulté le ).
  4. (en) « Marc Brueland », sur metal-archives.com (consulté le ).
  5. (en) « MARC CHRISTIAN BRUELAND - Artist and DJ with an invincible spirit », sur invinciblestudios.com (consulté le ).
  6. a et b Ollila 2007, p. 452, 453.
  7. (en) « Higher Than Hope by Nightwish », sur songfacts.com (consulté le ).
  8. Ollila 2007, p. 449.
  9. a b et c (en) « The Story Behind The Song: Nightwish’s Nemo », sur loudersound.com (consulté le ).
  10. (en) « Nemo by Nightwish », sur songfacts.com (consulté le ).
  11. a et b Ollila 2007, p. 450, 451.
  12. Ollila 2007, p. 444, 445.
  13. « Interview de Marco Hietala (NIGHTWISH) », sur metalchestofwonders.com, (consulté le ).
  14. (en) « Planet Hell by Nightwish », sur songfacts.com (consulté le ).
  15. (en) « The 10 Best Nightwish Songs », sur loudersound.com (consulté le ).
  16. a b c d e f et g (en) « The Band » Diary » Studio-5 », sur nightwish.com, (version du 12 avril 2012 sur l'Internet Archive).
  17. (en) « Interview with Tarja Turunen from Nightwish », Metal Temple, (consulté le ).
  18. (en) « Nightwish release Finland's costliest-ever album », sur hs.fi, (version du 11 octobre 2007 sur l'Internet Archive).
  19. a et b (en) « Nightwish - Once », sur nordicmetal.net (consulté le ).
  20. (en) « NIGHTWISH To Be Joined By JOHN TWO-HAWKS During Helsinki Performance », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  21. (en) « Nightwish collaborator denies allegations that his Oglala heritage is false », sur dark-domain.co.uk, (version du 9 novembre 2015 sur l'Internet Archive).
  22. Ollila 2007, p. 446, 447.
  23. Dr Way, « Le sommet de Nightwish (critique) », sur senscritique.com, (consulté le ).
  24. a b c et d (en) « Nightwish - Once », sur metalreviews.com (consulté le ).
  25. (de) « Once (2004) », sur nightwish.com, (version du 20 février 2009 sur l'Internet Archive).
  26. (en) « Cover », sur img.discogs.com (consulté le ).
  27. a b et c (en) « Angel of Grief », sur nationmaster.com, (version du 21 juin 2012 sur l'Internet Archive).
  28. (en) « Embossed Dream in Four Acts - Odes of Ecstasy », sur metal-archives.com (consulté le ).
  29. (en) « THE EDGES OF TWILIGHT • The Tea Party », sur progarchives.com (consulté le ).
  30. (en) « Evanescence (EP) de Evanescence », sur metalzone.fr (consulté le ).
  31. a et b (de) Frank Albrecht, « Rock Dynamit », (consulté le ).
  32. a et b (en) « Nightwish - Once », sur Metal Storm, (consulté le ).
  33. (en) Steve Pettengill et Ken Pierce, « Nightwish: Once », sur seaoftranquility.org, (consulté le ).
  34. (de) Thomas Weeber, « Nightwish - "Once" », sur Metal.de, (consulté le ).
  35. (en) Adrien Begrand, « Nightwish: Once / Over the Hills and Far Away », sur PopMatters, (consulté le ).
  36. (en) Altmer, « Nightwish - Once (album review) », sur sputnikmusic.com, (consulté le ).
  37. (en) Rolling Stone, « The 100 Greatest Metal Albums of All Time », sur rollingstone.com (consulté le ).
  38. (de) « Nightwish - Once », sur offiziellecharts.de (consulté le ).
  39. a b et c (en) « News - Archive », sur nightwish.com, (version du 2 janvier 2010 sur l'Internet Archive).
  40. a et b (en) « Nightwish - Once », sur norwegiancharts.com (consulté le ).
  41. (en) « Nightwish », sur musicline.de, (version du 30 août 2011 sur l'Internet Archive).
  42. a b c d e f g h et i (en) « The Band - Biography », sur nightwish.com, (version du 5 juin 2011 sur l'Internet Archive).
  43. Ollila 2007, p. 233.
  44. (en) « NIGHTWISH Top European Album Chart - July 19, 2004 », sur blabbermouth.net, (version du 21 août 2005 sur l'Internet Archive).
  45. (en) « NIGHTWISH - NEMO (SONG) », sur finnishcharts.com (consulté le ).
  46. a b c d et e (en) « News - Archive », sur nightwish.com, (version du 2 janvier 2010 sur l'Internet Archive).
  47. a et b (en) « Latest News », sur nightwish.com, (version du 8 juillet 2004 sur l'Internet Archive).
  48. (en) « “Nemo” #1 on Brazilian videocharts », sur nightwish.com, (version du 22 décembre 2019 sur l'Internet Archive).
  49. (en) « NIGHTWISH: 'Nemo' Video Tops Brazilian MTV Chart », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  50. (hu) « Single Top 40 slágerlista, 2004. 24. hét », sur slagerlistak.hu (consulté le ).
  51. (de) « Nightwish - Nemo (single) », sur offiziellecharts.de (consulté le ).
  52. (en) « Nightwish - Nemo (song) », sur norwegiancharts.com (consulté le ).
  53. (en) « NIGHTWISH: 'Nemo Single Unstoppable », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  54. (en) « "Nemo" charts positions », sur nightwish.com, (version du 2 janvier 2010 sur l'Internet Archive).
  55. (en) « These Are The The 100 Greatest Songs Of The Century (So Far) According to Metal Hammer », sur metalinjection.net, (consulté le ).
  56. (en) « These are the 100 greatest metal songs of the 21st century (so far) », sur loudersound.com, (consulté le ).
  57. (en) « NIGHTWISH: New Single Tops Finnish Chart », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  58. (en) « NIGHTWISH Film Video For 'I Wish I Had An Angel' », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  59. (en) « NIGHTWISH: 'Once' Passes Platinum Mark In Finland », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  60. (en) « NIGHTWISH: 'Once' Certified Triple-Platinum In Finland », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  61. (en) « 13.10.2004 - "Once" goes gold in Austria », sur nightwish.com, (version du 2 janvier 2010 sur l'Internet Archive).
  62. (en) « NIGHTWISH: 'Once' Certifled Gold In Sweden », sur blabbermouth.net, (consulté le ).
  63. a et b Cyril Brizard, « La Fusion de la musique metal et de la musique classique : Nightwish et les voix chantées », Volume !,‎ , p. 115-135 (ISBN 978-2-913169-24-1, ISSN 1634-5495 et 1950-568X, DOI 10.4000/volume.527, lire en ligne).
  64. a b c et d (en) « Past Shows », sur nightwish.com, (version du 14 novembre 2021 sur l'Internet Archive).
  65. (en) « Nightwish: "Once Upon A Tour 2004-2005" dates updated », sur metalyou.com, (version du 16 mai 2006 sur l'Internet Archive).
  66. (es) « NOCHE ESCANDINAVA III – TARJA TURUNEN », sur rockerio.cl (consulté le ).
  67. a b et c (en) « Live - Archives (2005) », sur nightwish.com, (version du 5 juin 2011 sur l'Internet Archive).
  68. (en) « Download 2005 », sur downloadfestival.co.uk (consulté le ).
  69. « Présentation et discographie du groupe », sur Cryptic Madness (consulté le ).
  70. (en) « Nightwish - Once World Tour - KB-Hallen, Copenhagen, Denmark, 23/9 - 2005 », sur metal-rules.com, (version du 26 février 2009 sur l'Internet Archive).
  71. (en) « Live - Archive (2004) », sur nightwish.com, (version du 5 juin 2011 sur l'Internet Archive).
  72. (en) « Nightwish sack female vocalist after lengthy world tour », sur hs.fi, (version du 3 septembre 2006 sur l'Internet Archive).
  73. (en) « Open Letter to Tarja », sur nightwish.com, (version du 27 août 2005 sur l'Internet Archive).
  74. « Biographie », sur nightwish.fr (consulté le ).
  75. (en) « End of an Era », sur nightwish.com, (version du 25 décembre 2016 sur l'Internet Archive).
  76. (de) « Austrian charts », sur austriancharts.at (consulté le ).
  77. (de) « Belgium (Vl) charts », sur ultratop.be (consulté le ).
  78. « Belgium (Wa) charts », sur ultratop.be (consulté le ).
  79. (en) Bilboard, Top Heatseekers, Bilboard, , 138 p. (lire en ligne), p. 69.
  80. « French charts », sur lescharts.com (consulté le ).
  81. (en) « Finnish charts », sur finnishcharts.com (consulté le ).
  82. (nl) « Dutch charts », sur dutchcharts.nl (consulté le ).
  83. (en) « Swedish charts », sur swedishcharts.com (consulté le ).
  84. (de) « Swiss Music charts », sur hitparade.ch (consulté le ).
  85. (en) « ONCE SOLD PLATINUM IN GERMANY! », sur nightwish.com, (version du 29 décembre 2004 sur l'Internet Archive).
  86. (de) « Austria Certification », sur ifpi.at (consulté le ).
  87. (fi) « Nightwish », sur ifpi, (version du 16 septembre 2009 sur l'Internet Archive).
  88. a et b « NIGHTWISH: 'Highest Hopes' To Receive North American Release In October », sur blabbermouth.net (consulté le ).

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externesModifier

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 20 mars 2022 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.
La version du 20 mars 2022 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.