Ouvrir le menu principal

On n'achète pas le silence

film sorti en 1970
On n'achète pas le silence
Titre original The Liberation of L.B. Jones
Réalisation William Wyler
Scénario Jesse Hill Ford
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1970

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

On n'achète pas le silence (The Liberation of L.B. Jones) est le dernier film réalisé par William Wyler.

Sommaire

SynopsisModifier

À Somerton, une petite ville du Tennessee, L.B. Jones est le directeur aisé d'une petite entreprise de pompes funèbres. Afro-américain, il demande le divorce à sa femme Emma, également noire, qui le trompe avec un policier local, Willie Joe Worth. Jones engage dès lors le meilleur avocat de la ville, Oman Hedgepath, pour le défendre face à son épouse. Dans l'attente du procès de divorce, Oman suggère au policier de faire pression sur Emma pour qu'elle renonce à se faire assister d'un avocat, ce qui aurait pour conséquence de faire citer le nom de son amant lors du procès et possiblement de briser sa carrière et sa vie de famille. Comme Emma refuse, il s'en prend à L.B. Jones.

Steve Mundine, un jeune homme sorti d'une fac de droit, s'installe dans la ville avec sa femme Nella pour suivre les traces de son oncle Oman. Alors que Somerton est sous tension en raison du racisme ambulant, Steve est le témoin de cette violence insoutenable. Mais par le même train qu'eux, le jeune Sonny Boy Mosby est revenu se venger d'un autre policier, Stanley Bumpas, le collègue de Willie Joe, qui l'avait violemment frappé lorsqu'il avait 13 ans. Les deux histoires vont se croiser.

L.B. Jones est tué par Worth et l'affaire, avec l'accord de l'avocat Oman Hedgepath, sera étouffée. Sonny Boy, après une première tentative échouée, accomplit sa vengeance après le meurtre de L.B. Jones. Steve Mundine et Sonny Boy repartent par le même train, alors qu'ils ne se sont pas croisés dans la ville.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Lien externeModifier

Notes et référencesModifier