Ouvrir le menu principal
Robert Swink
Description de cette image, également commentée ci-après
La Loi du Seigneur (1956, poster promotionnel)
Nom de naissance Robert E. Swink
Naissance
Rocky Ford
Colorado, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 82 ans)
Santa Maria
Californie, États-Unis
Profession Monteur
Films notables Tendresse
Vacances romaines
La Rumeur
Papillon
Une bible et un fusil

Robert E. Swink (généralement crédité Robert Swink) est un monteur américain — membre de l'ACE —, né le à Rocky Ford (Colorado), mort le à Santa Maria (Californie).

BiographieModifier

Robert Swink débute comme monteur sur une série de courts métrages comiques sortis en 1943 et 1944, dont Hold Your Temper de Lloyd French (1943, avec Edgar Kennedy et Irene Ryan).

La même année 1944 sortent ses trois premiers longs métrages, dont Action in Arabia de Leonide Moguy (avec George Sanders et Virginia Bruce). Parmi ses autres films des années 1940, citons Tendresse (1948, avec Irene Dunne et Barbara Bel Geddes) de George Stevens, qu'il retrouvera pour monter Le Journal d'Anne Frank (1959, avec Millie Perkins et Joseph Schildkraut).

Le réalisateur qu'il croise le plus souvent est William Wyler, leur tandem se constituant pour onze films, depuis Histoire de détective (1951, avec Kirk Douglas et Eleanor Parker) jusqu'à On n'achète pas le silence (dernier réalisation de Wyler, 1970, avec Lee J. Cobb et Anthony Zerbe), en passant notamment par Vacances romaines (1953, avec Gregory Peck et Audrey Hepburn), La Loi du Seigneur (1956, avec Gary Cooper et Dorothy McGuire), La Rumeur (1961, avec Audrey Hepburn et Shirley MacLaine) et Funny Girl (1968, avec Barbra Streisand et Omar Sharif).

Suit Franklin J. Schaffner et une collaboration sur six films, dont Papillon (1973, avec Steve McQueen et Dustin Hoffman), Ces garçons qui venaient du Brésil (1978, avec Gregory Peck et Laurence Olivier) et Sphinx (1981, avec Lesley-Anne Down et Frank Langella).

Parmi les autres réalisateurs avec lesquels Robert Swink travaille, mentionnons Robert Wise (deux films, le premier étant Cour criminelle en 1946, avec Tom Conway et Martha O'Driscoll), Richard Fleischer (L'Énigme du Chicago Express en 1952, avec Charles McGraw et Marie Windsor) ou encore Stuart Millar (Une bible et un fusil en 1975, avec John Wayne et Katharine Hepburn).

Le dernier des soixante-cinq films américains (parfois en coproduction) qu'il monte est Welcome Home de Franklin J. Schaffner (avec Kris Kristofferson et JoBeth Williams), sorti en 1989.

Par ailleurs, Robert Swink est réalisateur de seconde équipe sur cinq productions, dont Les Grands Espaces (1958, avec Gregory Peck et Jean Simmons) et Comment voler un million de dollars (1966, avec Audrey Hepburn et Peter O'Toole), deux films de William Wyler dont il assure le montage, ainsi que Las Vegas, un couple de George Stevens (uniquement en seconde équipe, 1970, avec Elizabeth Taylor et Warren Beatty).

Signalons aussi sa participation, pour la télévision, à deux séries (1952-1956, comme monteur) et à un téléfilm (1971, comme réalisateur de seconde équipe).

Durant sa carrière, il obtient trois nominations à l'Oscar du meilleur montage, pour Vacances romaines, Funny Girl et Ces garçons qui venaient du Brésil précités, mais n'en gagne pas.

FilmographieModifier

Cinéma (sélection)Modifier

(comme monteur, sauf mention contraire ou complémentaire)

Télévision (intégrale)Modifier

Distinctions (sélection)Modifier

Liens externesModifier