Ouvrir le menu principal

Omar m'a tuer (film)

film sorti en 2011
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le film de Roschdy Zem. Pour l'affaire judiciaire, voir Affaire Omar Raddad.
Omar m'a tuer
Réalisation Roschdy Zem
Scénario Roschdy Zem
Olivier Gorce
Sociétés de production Tessalit Productions
Mars Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre drame biographique
Durée 85 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Omar m'a tuer est un film français réalisé par Roschdy Zem, sorti en 2011. Le film s'inspire de l'affaire Omar Raddad.

SynopsisModifier

En 1991, Ghislaine Marchal est assassinée dans sa villa à Mougins. Une inscription mystérieuse est retrouvée sur la scène du crime inscrite avec le sang de la victime : « Omar m'a tuer ».

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

  • Dominique Ratonnat : Docteur Le Poivre
  • Benaïssa Ahaouari : Abdeslam
  • Michel Coste : Maître Leclerc
  • Nacer Chennouf : l'interprète
  • Philippe Van Den Bergh : le médecin légiste
  • Shirley Bousquet : Joséphine
  • Pierre Alloggia : Voeckler
  • Ysé Tran : Mathilde, la femme de l'éditeur
  • Éric Naggar : Maître Girard
  • François Clavier : l'officier
  • Hakim Taleb : Mounir
  • Zakaria El Ahmadi : Magid
  • Alain Naron : Alain
  • Catherine de Seynes : Mme Pascal
  • Bernard di Mambro : Maître Georges Kiejman
  • Didier Mahieu : l'expert en écriture
  • Teddy Ricoul : le gardien de prison en chef
  • Omar Raddad : lui-même (archives, non crédité)

ProductionModifier

DéveloppementModifier

En 2007, Roschdy Zem achète les droits d'adaptation du livre écrit par Omar Raddad Pourquoi moi ? sorti en 2002 aux éditions du Seuil[3]. Zem expliquait en 2007 dans Le Parisien vouloir raconter « l'histoire d'un jeune homme qui avait énormément souffert d'avoir été accusé à tort d'un meurtre »[4]. Le film est également basé sur le livre Omar, la construction d'un coupable de Jean-Marie Rouart, représenté dans le film par Pierre-Emmanuel Vaugrenard (personnage qui est, en fait, un mixte entre l'académicien et le détective Roger-Marc Moreau qui a mené une contre-enquête notamment en Tunisie, scène figurant dans le film), publié en 1994[5].

Choix des rôlesModifier

TournageModifier

Le tournage débute le [6]. Le tournage se déroule sur la Côte d'Azur mais aussi à Béziers, Montpellier (palais de justice), Nîmes, Villeneuve-les-Maguelone (maison d'arrêt)[7].

AccueilModifier

CritiqueModifier

Box-officeModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Christophe Carrière, « No 7 : Stéphane Célérier », L'Express,‎ (lire en ligne).
  2. a b et c « Omar m'a tuer : Découvrez qui sont les acteurs et le réalisateur du film tiré de cette célèbre affaire ! », Pure People,‎ (lire en ligne).
  3. (fr) Pascale Égré, « Omar Raddad, gracié mais toujours traumatisé », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  4. (fr) « Un film sur l'affaire Omar Raddad en tournage dans la région », Nice Matin,‎ (lire en ligne)
  5. (en)/(fr) Crédits - Internet Movie Database
  6. (fr) Laure Costey, « Roschdy Zem se plonge dans l'affaire Omar Raddad », Ozap,‎ (lire en ligne)
  7. « Omar m'a tuer », sur languedoc-roussillon-cinema.fr (consulté le 6 septembre 2014)
  8. Premiere.fr
  9. Canalplus.fr

Liens externesModifier