Ouvrir le menu principal

Notre-Dame-des-Pins

municipalité de paroisse du Québec (Canada)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Notre-Dame.

Notre-Dame-des-Pins
Notre-Dame-des-Pins
Une maquette du pont Perrault située près de la route 173 réalisée par Ernest Baillargeon en 2002
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Chaudière-Appalaches
Subdivision régionale Beauce-Sartigan
Statut municipal Municipalité de paroisse
Maire
Mandat
Lynn Bourque
2017-2021
Constitution
Démographie
Population 1 594 hab. ()
Densité 64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 11′ 00″ nord, 70° 43′ 00″ ouest
Superficie 2 500 ha = 25 km2
Divers
Code géographique 2429120
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Notre-Dame-des-Pins

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Notre-Dame-des-Pins

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte administrative de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Notre-Dame-des-Pins

Géolocalisation sur la carte : Chaudière-Appalaches

Voir la carte topographique de la zone Chaudière-Appalaches
City locator 14.svg
Notre-Dame-des-Pins
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Notre-Dame-des-Pins (autrefois Notre-Dame-de-la-Providence) est une municipalité de paroisse dans la municipalité régionale de comté de Beauce-Sartigan au Québec (Canada), située dans la région administrative de Chaudière-Appalaches.

En 1978 le conseil municipal adopte une résolution demandant un changement de nom pour la municipalité : ainsi Notre-Dame-de-la-Providence devient Notre-Dame-des-Pins. Les 1 500 résidents sont connus comme des notredamoises ou notredamois.

Sommaire

GéographieModifier

Dans la MRC : Beauce-Sartigan

Municipalités limitrophesModifier

  Beauceville Saint-Simon-les-Mines  
N
O    Notre-Dame-des-Pins    E
S
Saint-Georges

HistoireModifier

La municipalité est fondée en 1926 et regroupe des terres faisant partie du territoire de Beauceville et de quelques terres faisant partie du territoire de Saint-Georges. Le premier maire de la municipalité est Philippe Thibodeau. La population locale d'alors est principalement des agriculteurs et des travailleurs forestiers.

Le principal motif invoqué par les résidents d’alors est la longue distance à parcourir pour assister aux offices religieux. Les résidents du secteur doivent parcourir une dizaine de kilomètres en voiture à cheval ce qui représente un périple d’un peu plus d’une heure.

ChronologieModifier

  • 29 juin 1926 : Érection de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Providence.
  • 11 novembre 1978 : La paroisse de Notre-Dame-de-la-Providence devient la paroisse de Notre-Dame-des-Pins.

DémographieModifier

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
1 0061 0301 0651 227-

AdministrationModifier

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[1].

Notre-Dame-des-Pins
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Viateur Boucher Voir
2005 Voir
2009 Pierre Bégin Voir
2013 Voir
2017 Lyne Bourque Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Site patrimonialModifier

 
Ancien traversier exposé près du pont Perrault

Autrefois, il n’y a pas de pont pour traverser la rivière Chaudière. Ce n’est qu’en 1927 que le premier pont est construit[2]. Malheureusement, ce premier pont est emporté par la débâcle printanière d’avril 1928. Un deuxième pont est construit en 1928. Ce pont couvert est devenu monument historique en décembre 2007. Le pont Perrault mesure 496 pieds de long/ ou 154,5 mètres[3]. Ce qui en fait le plus long pont couvert au Québec, et le deuxième en importance en Amérique du Nord.

Développement économiqueModifier

Au début des années 1940 est créée la première entreprise industrielle locale: La Menuiserie des Pins qui fabrique des portes et des fenêtres en bois. L’arrivée de cette industrie marque le développement économique de la petite municipalité. À cette époque, s'implantent deux beurreries, deux forges et deux moulins à scie. Un peu plus tard, soit vers le début des années 1960, la municipalité accueille une pâtisserie et deux fermes de produits avicoles. À la même époque, la municipalité compte deux petits hôtels pour les voyageurs venant du Maine.

Notes et référencesModifier

  1. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)
  2. Comité du pont couvert, http://www.pontcouvert.qc.ca/historique
  3. Certains disent 495 pieds voir la fiche http://www.pontscouverts.com/Pontscouverts2/Perrault.html. Si tel est exact, le pont Perrault serait très légèrement plus court que le pont Félix-Gabriel-Marchand. Ce sujet est délicat pour les résidents de la Beauce.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier