Notre-Dame-de-Lorette (métro de Paris)

station du métro de Paris

Notre-Dame-de-Lorette
L'entrée de la station.
L'entrée de la station.
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 9e
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 34″ nord, 2° 20′ 19″ est

Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
Voies 2
Quais 2
Nombre d'accès 2
Accessibilité Non
Zone 1 (tarification Île-de-France)
Transit annuel 1 893 828 (2021)
Historique
Mise en service 5 novembre 1910
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code(s) de la station 31-09
Ligne(s) (M)(12)
Correspondances
Bus (BUS)RATP263240437485
(12)

Notre-Dame-de-Lorette est une station de la ligne 12 du métro de Paris, située dans le 9e arrondissement de Paris.

SituationModifier

La station est implantée sous la rue de Châteaudun, au sud-ouest de l'église Notre-Dame-de-Lorette. Orientée selon un axe est/ouest, elle s'intercale entre les stations Saint-Georges et Trinité - d'Estienne-d'Orves ; en direction de Mairie d'Issy, elle est précédée de deux courbes parmi les plus serrées du réseau, de seulement 50 mètres de rayon.

HistoireModifier

La station est ouverte le avec la mise en service du premier tronçon de la ligne A de la Société du chemin de fer électrique souterrain Nord-Sud de Paris (dite Nord-Sud). Elle en constitue le terminus depuis Porte de Versailles jusqu'au , date à laquelle la ligne est prolongée au nord jusqu'à Pigalle.

Elle doit sa dénomination à sa desserte de l'église Notre-Dame-de-Lorette ainsi qu'à la rue Notre-Dame-de-Lorette qui débouche derrière, lesquelles font référence à la ville italienne de Loreto (Lorette) où se trouve la Sainte Maison de Lorette dans laquelle serait née Marie, la mère de Jésus.

Le , la ligne A devient la ligne 12 à la suite de l'absorption de la société du Nord-Sud le par sa concurrente : la Compagnie du chemin de fer métropolitain de Paris (dite CMP).

Initialement décorée en style « Nord-Sud », la station fut revêtue d'un carrossage métallique aux entourages verts, puis rénovée en style « Andreu-Motte » en 1984[réf. nécessaire], de couleur bleue avec carrelage blanc plat en remplacement des faïences biseautées d'origine.

Le 30 août 2000 à 13 h 21, à la suite d'un excès de vitesse, la voiture de tête d'une rame MF 67 à destination de Mairie d'Issy se renverse dans le tunnel précédant la station sans entraîner les voitures suivantes mais y reste attachée, glisse pendant 15 secondes sur 134 mètres et vient s'encastrer dans le nez de quai du sens opposé. L'accident occasionne 24 blessés légers.

La station a vu entrer 2 833 104 voyageurs en 2019, ce qui la place à la 186e position des stations de métro pour sa fréquentation sur 302[1],[2].

En 2020, avec la crise du Covid-19, 1 176 983 voyageurs sont entrés dans cette station ce qui la place à la 223e position des stations de métro pour sa fréquentation[3].

En 2021, la fréquentation remonte progressivement, avec 1 893 828 voyageurs qui sont entrés dans cette station ce qui la place à la 188e position des stations de métro pour sa fréquentation[4].

Services aux voyageursModifier

AccèsModifier

 
L'accès 2 « Rue de Châteaudun ».

La station dispose de deux accès répartis en trois bouches de métro :

  • l'accès 1 « Rue Bourdaloue - église Notre-Dame-de-Lorette », constitué d'un escalier fixe orné d'un candélabre Dervaux et d'un escalier mécanique montant permettant uniquement la sortie, tous deux attenants à l'église face au no 3 de la rue Bourdaloue ;
  • l'accès 2 « Rue de Châteaudun », constitué d'un escalier fixe orné d'un entourage dans le style caractéristique du Nord-Sud, débouchant au droit du no 32 de la rue de Châteaudun.

QuaisModifier

 
Les quais de la station.

Notre-Dame-de-Lorette est une station de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les deux voies du métro et la voûte est semi-elliptique, forme spécifique aux anciennes stations du Nord-Sud. La décoration est de style « Andreu-Motte » avec deux rampes lumineuses bleues et des banquettes en carrelage bleu plat. Ces aménagements sont mariés avec les carreaux en céramique blancs plats qui recouvrent les piédroits, la voûte et les tympans, tandis que les débouchés des couloirs sont traités en carreaux blancs biseautés classiques. Les cadres publicitaires sont métalliques et le nom de station est inscrit en police de caractères Parisine sur plaques émaillées. Cas unique pour une station de style « Andreu-Motte » ayant conservé ses banquettes maçonnées, ces dernières sont munies de sièges « Akiko » bleus, en remplacement des sièges « Motte » d'origine, également de couleur bleue. Les accès s'effectuent par les deux extrémités.

IntermodalitéModifier

La station est desservie par les lignes 26, 32, 40, 43, 74 et 85 du réseau de bus RATP.

De plus, il est possible de rejoindre par la voie publique la station Le Peletier de la ligne 7, très proche. Cette correspondance n'est pas indiquée dans les rames ou les stations des deux lignes.

À proximitéModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Trafic annuel entrant (2019) », sur data.ratp.fr, (consulté le ).
  2. Le nombre de 302 stations n'inclut pas la station fictive Funiculaire de Montmartre. Cette dernière est en effet considérée comme une station de métro (et deux points d'arrêts) par la RATP et rattachée statistiquement à la ligne 2, ce qui explique pourquoi la RATP annonce 303 stations et non 302 en 2019.
  3. « Trafic annuel entrant 2020 », sur data.ratp.fr, (consulté le ).
  4. « Trafic annuel entrant 2021 », sur data.ratp.fr, (consulté le )

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier