Rue de Châteaudun

rue de Paris, France

9e arrt
Rue de Châteaudun
Image illustrative de l’article Rue de Châteaudun
Rue de Châteaudun.
Situation
Arrondissement 9e
Quartier Chaussée-d'Antin
Faubourg-Montmartre
Début 55, rue La Fayette
Fin 70, rue de la Chaussée-d'Antin et 2, place d'Estienne-d'Orves
Morphologie
Longueur 810 m
Largeur 20 m
Historique
Création Décrets du 27 août 1859 (entre les rues La Fayette et Buffault)
et du 19 mars 1862 (entre les rues Buffault et du Faubourg Montmartre et la place Kossuth et entre les rues Saint-Georges et de la Chaussée-d'Antin)
Dénomination Arrêté du maire de Paris du 26 octobre 1870
Ancien nom Rue Ollivier
Rue du Cardinal-Fesch
Géocodification
Ville de Paris 1912
DGI 1920
Géolocalisation sur la carte : 9e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 9e arrondissement de Paris)
Rue de Châteaudun
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de Châteaudun
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue de Châteaudun est une voie du 9e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accèsModifier

Longue de 810 mètres, elle commence au 55, rue La Fayette et finit au 2, place d'Estienne-d'Orves.

Elle est desservie par la ligne    aux stations Notre-Dame-de-Lorette et Trinité - d'Estienne d'Orves, ainsi que par les lignes de bus RATP 26 43.

Origine du nomModifier

Elle fut ainsi nommée en l'honneur de la ville de Châteaudun, victime de sanglantes représailles à l'encontre de la population civile (viols, exécutions, tueries, incendies[1]…) par les troupes prussiennes après la bataille de Châteaudun en 1870.

HistoriqueModifier

La rue fut ouverte en 1824 entre la rue du Faubourg-Montmartre et la rue Saint-Georges, sous le nom de « rue Ollivier », du nom du député Augustin-Charles-Alexandre Ollivier[2].

Par décret du , la rue est prolongée une première fois entre les rues Lafayette et Buffault, et prolongée une seconde fois par décret du jusqu'à la rue Blanche, date à laquelle elle reçut le nom de « rue du Cardinal-Fesch » (Joseph Fesch était oncle de Napoléon III, archevêque de Lyon, grand aumônier de l'Empire).

Par arrêté du maire de Paris, Étienne Arago, en date du , la rue prend le nom de « rue de Châteaudun ».

Bâtiments remarquables et lieux de mémoireModifier

 
Nos 32-34.
  • Nos 32-34 : anciens hôtels particuliers inscrits partiellement au titre des Monuments historiques[4] construits sous Louis-Philippe, acquis par la mairie de Paris qui y a installé une crèche municipale, inaugurée en 2012, et une cinquantaine de logements sociaux[5].
  • No 52 : lieu de fondation du Syndicat national des journalistes en 1918.
  • No 59 : la joaillière Suzanne Belperron (1900-1983), qui n'a jamais ouvert de boutique, n'y recevait ses clients que sur rendez-vous dans ses salons privés, imaginés par son ami et décorateur, Marcel Coard.

Notes et référencesModifier

  1. Cité par François Roth, La Guerre de 1870, Fayard, coll. « Pluriel », 2011, 784 p. (ISBN 978-2012795365).
  2. Ne pas confondre avec Émile Ollivier, ministre de l'Empire en 1870.
  3. « Libération inaugure l’Altice Campus bientôt rejoint par l’Express », cbnewws.fr, 24 octobre 2017.
  4. « Notice PA00088937 », Patrimoine architectural (Mérimée) .
  5. « Un hôtel particulier transformé en crèche », Le Figaro, 26 janvier 2012.

Lien externeModifier