Nina Derwael

gymnaste artistique belge

Nina Derwael, née le à Saint-Trond, est une gymnaste belge.

Nina Derwael
Contexte général
Sport exercé Gymnastique artistique
Période active Depuis 2016
Biographie
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Naissance (22 ans)
Saint-Trond
Taille 1,70 m (5 7)
Poids approximatif 54 kg (119 lb)
Prédilection barres asymétriques
Distinction(s) Vlaamse Reus (en) (), Flemish Sportsjewel (en) (), Trophée national du Mérite sportif () et Sportive belge de l'année (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Club Turnkring Sta Paraat Hasselt
Entraîneur Marjorie Heuls
Yves Kieffer
Irina Shadrina
Identifiant FIG 28578Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès senior
Or Ar. Br.
Jeux olympiques 1 - -
Championnats du monde 2 - 1
Coupe du monde 6 1 1
Championnats d'Europe 2 1 -
Jeux européens 1 - -
Championnats de Belgique de gymnastique artistique 2 - -

Après avoir remporté de nombreuses médailles dans les catégories juniors, elle entame sa carrière chez les seniors en 2016 et participe aux Jeux olympiques de Rio lors desquels elle devient à 16 ans, avec sa 19e place lors de la finale du concours général, la meilleure gymnaste belge de l'histoire des Jeux. Par la suite, elle est sacrée championne d'Europe en 2017 et 2018 ainsi que championne du monde en 2018 et 2019 aux barres asymétriques, son agrès de prédilection, devenant la première gymnaste belge à remporter des titres majeurs. Grâce à ses performances, elle reçoit le Géant flamand (nl) en 2017 et 2018 ainsi que le Trophée national du Mérite sportif, le Joyau du sport flamand (nl) en 2018 et le titre de Sportive belge de l'année en 2018 et 2019. Après une année 2020 marquée par la Pandémie de Covid-19 et l'absence de compétitions internationales, elle devient en 2021 championne olympique aux barres asymétriques aux Jeux olympiques d'été de 2020, apportant à la Belgique la première médaille olympique de son histoire en gymnastique artistique.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Nina Derwael naît à Saint-Trond le de Marijke et Nico Derwael (nl), ancien footballeur professionnel. Elle commence la gymnastique à l'âge de deux ans et demi[1] et rejoint à 6 ans le club de gymnastique hasseltois Turnkring Sta Paraat[2]. À 11 ans, sur le conseil de son entraîneur, elle quitte le domicile familial et intègre une école de sport-étude à Gand[3].

Son agrès de prédilection est les barres asymétriques[4],[5].

Premiers succès chez les juniorsModifier

En , elle est sacrée championne de Belgique junior de gymnastique artistique[6]. En juillet de la même année, elle remporte trois médailles au Festival olympique de la jeunesse européenne à Tbilissi : l'argent aux barres asymétriques et par équipes, et le bronze au sol[7].

Passage chez les seniors et finale olympiqueModifier

Elle entame sa première année chez les seniors en 2016. Elle participe aux Championnats d'Europe à Berne, ainsi qu'aux Jeux olympiques[8],[9]. Lors de ces derniers, elle atteint la finale du concours général individuel, qu'elle termine à la 19e place[N 1], en établissant un nouveau record personnel (56,299 points), devenant également la meilleure gymnaste belge de l'histoire aux Jeux olympiques[10]. Elle obtient même le deuxième score (15,300) aux barres asymétriques lors de cette finale[4],[5],[10],[11].

La même année, elle gagne la médaille d'or au Mémorial Joaquín Blume à Barcelone[12].

Premières médailles et championne d'EuropeModifier

Elle remporte la médaille d'or aux barres asymétriques aux Championnats d'Europe 2017 à Cluj-Napoca, devenant par la même occasion la première gymnaste belge à réussir une telle performance[13]. Après avoir gagné la médaille d'or aux barres asymétriques en septembre 2017 lors de la Coupe du monde de gymnastique artistique[14], elle obtient ensuite le bronze aux Championnats du monde 2017 à Montréal dans l'épreuve des barres asymétriques avec une note de 15,033, après avoir terminé 8e du concours général[15]. Lors de ces championnats, elle innove en présentant un mouvement inédit aux barres asymétriques, qui est ensuite baptisé « The Derwael-Fenton » en référence à son nom et à celui la gymnaste britannique Georgia-Mae Fenton (en) qui l'a également réalisé lors de la même compétition[16].

Fin 2017, Nina Derwael remporte le Géant flamand (nl) qui récompense la meilleure personnalité sportive flamande de l'année écoulée[17].

Championne de Belgique, d'Europe et du mondeModifier

En , elle obtient la médaille d'or aux barres asymétriques et la médaille de bronze à la poutre lors de la manche de coupe du monde de gymnastique artistique à Doha[18].

En , elle est de nouveau sacrée championne de Belgique, senior cette fois-ci, battant au passage son record personnel aux barres asymétriques avec un total de 15,350[19]. La même année, lors des Championnats d'Europe à Glasgow, elle conserve son titre aux barres asymétriques et décroche la médaille d'argent à la poutre[20]. En outre, lors des qualifications, l'équipe belge dont elle fait partie se classe 3e, en bonne position pour obtenir une médaille au concours par équipes, mais l'encadrement décide de déclarer forfait pour la finale afin de limiter les risques de blessures en vue des championnats du monde qualificatifs pour les Jeux olympiques de 2020[21],[22].

Lors des Championnats du monde de gymnastique artistique 2018 à Doha, Nina Derwael se qualifie pour les finales individuelles de la poutre, du concours général et des barres asylétriques, agrès dont elle finit en première position, juste devant Simone Biles, qui a terminé première de toutes les autres épreuves de qualification[23]. La gymnaste américaine qualifie alors la Belge de « vraiment incroyable »[24]. Elle termine ensuite à la 4e place du concours général avec un total de 55,699 points, à 0,033 points de la troisième place, ce qui constitue sa meilleure performance de la discipline lors d'un championnat du monde[25],[26],[27]. Lors de la finale des barres asymétriques, elle devient, avec un score de 15,200, championne du monde de la discipline, ce qui correspond au premier titre mondial de l'histoire de la gymnastique belge[28]. Lors de la finale de la poutre, elle termine à la 4e place[29].

Grâce à ses succès, elle reçoit le Trophée national du Mérite sportif en , devenant la première gymnaste distinguée[30].

En , elle obtient de nouveau la médaille d'or aux barres asymétriques lors de la manche de coupe du monde de gymnastique artistique à Cottbus[31]. Peu après, le Joyau du sport flamand (nl), récompensant un sportif flamand s'étant particulièrement distingué au cours de l’année écoulée, lui est décerné à l'unanimité[32]. Le Géant flamand lui est également attribué pour la seconde année consécutive[33]. Enfin, elle est désignée Sportive belge de l'année deux semaines plus tard[34].

Impasse sur les Championnats d'Europe et médaille d'or à la poutre aux Jeux européensModifier

En , elle obtient, comme l'année précédente, la médaille d'or aux barres asymétriques lors de la manche de coupe du monde de gymnastique artistique à Doha mais y remporte cette fois-ci la médaille d'argent à la poutre[35]. Par la suite, elle renonce à participer aux Championnats d'Europe de gymnastique artistique 2019 à Szczecin afin de se consacrer aux Championnats du monde de gymnastique artistique 2019 à Stuttgart[36]. Elle participe néanmoins aux Championnats de Belgique de gymnastique artistique 2019 lors desquels elle conserve son titre de championne de Belgique[37] ainsi qu'aux Jeux européens de 2019 à Minsk lors desquels elle se qualifie pour la finale de la poutre et des barres asymétriques, exercice pour lequel elle présente une difficulté rehaussée[38]. Cependant, lors de la finale des barres asymétriques, elle manque sa réception lors du Derwael-Fenton et chute sur le dos, terminant alors 4e de la finale. Néanmoins, elle remporte peu après la médaille d'or lors de la finale de la poutre[39].

Qualifications pour les Jeux olympiques avec l'équipe féminine et reconduite de son titre mondialModifier

En , lors des Championnats du monde de gymnastique artistique à Stuttgart, Nina Derwael et ses coéquipières de l'Équipe de Belgique de gymnastique artistique féminine terminent à la 10e du concours par équipes et se qualifient pour les Jeux olympiques d'été de 2020 à Tokyo, leur seconde participation d'affilée[40]. Sur le plan individuel, la gymnaste trudonnaire remporte un second titre de championne du monde aux barres asymétriques[41]. En fin d'année, elle remporte pour la seconde fois d'affilée le titre de Sportive belge de l'année[42].

Pandémie de Covid-19, reports de compétitions et multiples quarantainesModifier

L'année 2020 s'avère difficile pour la gymnaste belge en raison de la pandémie de Covid-19 et le report ou l'annulation de la plupart des compétitions internationales, notamment de celui des Championnats d'Europe de gymnastique artistique 2020. Ces derniers initialement prévus à Paris en avril 2020 sont repoussés en décembre 2020 à Mersin mais la délégation belge choisit de ne pas y participer en raison de la crise sanitaire[43]. À cela s'ajoute l'obligation pour Nina Derwael de se placer en quarantaine à trois reprises au cours de l'année à la suite de tests positifs au Covid-19 parmi son entourage, ce qui l'empêche de s'entraîner pendant plusieurs semaines[44].

Retours réussis en compétition et consécration olympiqueModifier

Lors de la Coupe du monde de gymnastique artistique 2021 à Osijek, sa première compétition internationale depuis son sacre mondial de 2019, Nina Derwael obtient la médaille aux barres asymétriques et à la poutre[45].

Lors des Jeux olympiques de 2020 à Tokyo, Nina Derwael accompagnée de Maellyse Brassart, Lisa Vaelen et Jutta Verkest (en) totalisent 163.895 points et terminent 5e du classement du concours général par équipes, leur permettant d'accéder à la finale olympique. Dans le même temps, Nina Derwael atteint la finale des barres asymétriques avec le meilleur score des qualifications (15.366) en ayant présenté son exercice le plus difficile (coefficient de 6.7) et se qualifie également pour la finale du concours général individuel (5e des qualifications)[46].

Lors de la finale du concours par équipes, Nina Derwael est ses coéquipières terminent à la 8e et dernière place tandis que lors de la finale du concours individuel, elle termine à la 6e place, treize places de mieux qu'aux Jeux de 2016 et nouvelle meilleure performance belge dans la discipline[47].

Lors de la finale des barres asymétriques, elle obtient un score de 15.200 et devient championne olympique, obtenant la première médaille belge de l'histoire en gymnastique artistique[48].

PalmarèsModifier

Jeux olympiquesModifier

  • Rio 2016
    • 19e au concours général individuel
  • Tokyo 2020
    •   médaille d'or aux barres asymétriques
    • 6e au concours général individuel
    • 8e au concours général par équipes

Championnats du mondeModifier

  • Montréal 2017
    •   médaille de bronze aux barres asymétriques
    • 8e au concours général individuel
  • Doha 2018
    •   médaille d'or aux barres asymétriques
    • 4e au concours général individuel
    • 4e à la poutre
  • Stuttgart 2019
    •   médaille d’or aux barres asymétriques
    • 5e au concours général individuel

Coupe du mondeModifier

Championnats d'EuropeModifier

  • Berne 2016
    • 9e des qualifications au concours par équipes (non finaliste ; première réserviste)
    • 10e des qualifications à la poutre (non finaliste ; deuxième réserviste)
  • Cluj-Napoca 2017
    •   médaille d'or aux barres asymétriques
    • 7e au concours général individuel
  • Glasgow 2018
    •   médaille d'or aux barres asymétriques
    •   médaille d'argent à la poutre
    • 3e des qualifications au concours par équipes (forfait pour la finale)

Jeux européensModifier

  • Minsk 2019
    •   médaille d'or à la poutre
    • 4e aux barres asymétriques

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Elle aurait pu briguer une 11e place sans sa chute à la poutre.

RéférencesModifier

  1. Laurent Monbaillu, « Nina Derwael, la nouvelle icône du sport belge », sur Dh.be, (consulté le ).
  2. Erik Libois, « JO Tokyo 2020 : Nina Derwael, l'ex-petite agitée à l'assaut de l’Olympe », sur RTBF, (consulté le ).
  3. « Nina Derwael : médaille d'or, caractère d'acier », sur RTBF, (consulté le ).
  4. a et b « À 16 ans, cette gymnaste belge est en finale olympique », sur 7sur7.be, .
  5. a et b Belga, « Belle performance pour Nina Derwael, gymnaste belge », sur dhnet.be, .
  6. « Résultats du Championnat de Belgique 2015 en gymnastique artistique », sur http://sportmagazine.levif.be, (consulté le ).
  7. « Deuxième médaille d'or de la journée pour Axelle Klinckaert », sur 7sur7.be, .
  8. « Gym : Nina Derwael, blessée à la main, incertaine pour le Test Event au Brésil », sur RTBF, .
  9. « Gymnastique: les Belges loupent le Top 8 et donc la finale par équipe », sur sudinfo.be, .
  10. a et b Belga, « Nina Derwael termine 19e du concours général, le meilleur résultat d'une gymnaste belge », sur 7sur7.be, .
  11. Belga, « Nina Derwael, 19e du concours individuel, aurait pu briguer la 11e place sans une chute », sur 7sur7.be, .
  12. Agence Belga, « Nina Derwael remporte le Mémorial Joaquim Blume », sur rtl.be, .
  13. « Nina Derwael décroche l'or à l'Euro de gymnastique », sur 7sur7.be, .
  14. Belga, « Coupe du monde de gymnastique: Nina Derwael décroche l'or aux barres asymétriques », sur DH.be, (consulté le ).
  15. Philippe Vande Weyer, « Nina Derwael décroche le bronze aux barres asymétriques aux Mondiaux », sur Le Soir, (consulté le ).
  16. Belga News, « Nina Derwael va devoir assumer son rôle de favorite à l'Euro », sur RTBF, (consulté le ).
  17. Belga, « La gymnaste Nina Derwael remporte le Géant Flamand 2017 », sur RTBF, (consulté le ).
  18. Belga, « Axelle Klinckaert gagne au sol à Doha, Nina Derwael 3ème à la poutre », sur RTBF, (consulté le ).
  19. Belga, « Nina Derwael et Noah Kuavita champions de Belgique de gymnastique artistique », sur https://www.rtl.be, (consulté le ).
  20. « Nina Derwael conserve son titre européen aux barres asymétriques et décroche l'argent à la poutre », RTBF Sport,‎ (lire en ligne, consulté le )
  21. « Glasgow 2018: Pas de finale par équipes en gymnastique artistique pour la Belgique qui a déclaré forfait », sur dhnet.be, .
  22. « Glasgow 2018: forfait de la Belgique en gymnastique artistique », sur nordeclair.be, .
  23. Belga, « Quatre finales individuelles, dont 3 pour Nina Derwael, pour la Belgique 11e par équipes aux Mondiaux », sur RTBF, (consulté le ).
  24. Laurent Monbaillu, « Simone Biles, icône de la gymnastique, encense notre compatriote: "Nina Derwael est vraiment incroyable !" », sur DH.be, (consulté le ).
  25. Belga, « Mondiaux de gym artistique: Nina Derwael 4e de la finale du concours général », sur DH.be, (consulté le ).
  26. « Mondiaux de gymnastique: Nina Derwael peut viser l’or aux barres asymétriques ce vendredi », sur Le Soir, (consulté le ).
  27. Maxime Berger, Belga, « Nina Derwael 4e de la finale du concours général des Mondiaux », sur RTBF, (consulté le ).
  28. Laurent Monbaillu, « Nina Derwael sacrée championne du monde aux barres asymétriques ! », sur DH.be, (consulté le ).
  29. Martin Weynants, « Nina Derwael termine au pied du podium de la poutre », sur RTBF, (consulté le ).
  30. Belga, « Nina Derwael lauréate du Trophée National du Mérite Sportif », sur RTBF, (consulté le ).
  31. « Coupe du monde de gymnastique: Nina Derwael en or à nouveau aux barres asymétriques », sur Le Soir, (consulté le ).
  32. Belga News, « Joyau du Sport flamand : Nina Derwael lauréate à l'unanimité », sur RTBF, (consulté le ).
  33. Belga, « Géant flamand: Nina Derwael sacrée pour la deuxième année consécutive », sur Le Soir, (consulté le ).
  34. Belga, « Nina Derwael élue 'Sportive belge de l'année 2018' », sur RTBF, (consulté le ).
  35. Belga, « Après l'or aux barres asymétriques, Nina Derwael décroche l'argent à la poutre à Doha », sur RTBF, (consulté le ).
  36. Alice Devilez, Belga, « Absente de la sélection belge, Nina Derwael ne défendra pas ses titres européens à Szczecin », sur RTBF, (consulté le ).
  37. Belga, « Derwael conserve son titre de championne de Belgique de gym artistique », sur RTBF, (consulté le ).
  38. Laurent Monbaillu, « Nina Derwael au rendez-vous aux Jeux européens », sur DH.be, (consulté le ).
  39. laurent Monbaillu, « Nina Derwael décroche la médaille d'or à la poutre après une chute aux barres asymétriques », sur DH.be, (consulté le ).
  40. Éric CLovio, « Mondiaux de gymnastique: l’équipe féminine belge (10e) décroche son ticket pour les Jeux de Tokyo », sur Le Soir, (consulté le ).
  41. Giovanni Zidda, « Nina Derwael à nouveau sur le toit du monde aux barres asymétriques », sur RTBF, (consulté le ).
  42. Alice Devilez, Thibaut Rinchon, « Evenepoel plébiscité en tant que Sportif de l'année, Derwael choisie devant Meesseman et Thiam », sur RTBF, (consulté le ).
  43. Belga, « Après les dames, l'équipe masculine belge de gymnastique renonce aussi à l'Euro », sur RTBF, (consulté le ).
  44. « Nina Derwael peu touchée par le coronavirus: “Je ne peux certainement pas me plaindre” », sur 7sur7, (consulté le ).
  45. Belga, « Après sa victoire aux barres asymétriques la veille, Nina Derwael a remporté l'or à la poutre lors de l'étape de la Coupe du monde de gymnastique artistique à Osijk en Croatie dimanche. », sur DH.be, (consulté le ).
  46. Belga, « Nos gymnastes brillent aux JO et se qualifient pour quatre finales ! », sur DH Les Sports+, (consulté le ).
  47. Belga, « JO 2020: Nina Derwael 6e du concours général de gymnastique, Sunisa Lee championne olympique », sur Le Soir, (consulté le ).
  48. « Nina Derwael est championne olympique aux barres asymétriques, première médaille d’or pour la Belgique », sur 7sur7, (consulté le )
  49. Philippe Vande Weyer, « Sportifs de l’année: Wout van Aert et Nina Derwael, puisqu’il fallait deux vainqueurs », Le Soir,‎ (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier