Nikolaï Rybnikov

acteur soviétique
Nikolaï Rybnikov
Description de cette image, également commentée ci-après
Timbre à l'effigie de Rybnikov. 2001.
Nom de naissance Nikolaï Nikolaïevitch Rybnikov
Naissance
Borissoglebsk
Oblast du Centre-Tchernozem
Drapeau de l'URSS
Nationalité soviétique
Décès (à 59 ans)
Moscou
U.R.S.S
Drapeau de l'URSS
Profession acteur
Films notables Le Printemps dans la rue Zaretchnaïa (1956)
La Hauteur (1957)
Les Filles (1961)

Nikolaï Nikolaïevitch Rybnikov (en russe : Никола́й Никола́евич Ры́бников), né le à Borissoglebsk et mort le à Moscou, est un acteur soviétique. Artiste du Peuple de la République socialiste fédérative soviétique de Russie en 1981.

BiographieModifier

Nikolaï Rybnikov est né à Borissoglebsk dans l'Oblast du Centre-Tchernozem (aujourd'hui l'oblast de Voronej). Son père Nikolaï Nikolaïevitch Rybnikov était plombier, la mère Klavdia Aleksandrovna - mère au foyer[1]. D'autres sources indiquent que son père était également acteur[2]. Nikolaï est allé à l'école de son village natal. Après la mort de la mère, en 1944, avec son père ils s'installèrent à Stalingrad. Nikolaï a poursuivi ses études à l'école des chemins de fer où il jouait également dans la troupe du théâtre amateur. Il a entamé les études de médecine, mais en 1948 partit pour Moscou pour passer le concours d'entrée de l'Institut national de la cinématographie. Il est pris dans la classe de maître de Sergueï Guerassimov et Tamara Makarova. Le film Quel jeu merveilleux (Какая чудная игра) de Piotr Todorovski tourné en 1995 évoque un épisode des années étudiantes de Rybnikov. Son goût pour les canulars lui joue un mauvais tour quand il annonce, en imitant la voix de Levitan la baisse des prix des produits alimentaires et de l'alcool à la station radiophonique de l'école. L'administration décide de le chasser du VGIK et du Komsomol, mais la protection de ses professeurs fait qu'on le gracie finalement.

Depuis 1953, il fait partie de la troupe du Théâtre national d'acteur de cinéma. Son début cinématographique a lieu dans le film L’Équipe de notre rue d'Alekseï Maslioukov en 1953. Il tourne ensuite d'autres films comme Une étrange trouvaille (1953), Joueur de réserve (1954) avant de rencontrer le grand succès avec le mélodrame Le Printemps dans la rue Zaretchnaïa en 1956. Rybnikov enchaîne les rôles de garçons attachants issus du peuple évoluant dans le milieu industriel et se contentant de peu de confort, projetant ainsi l'image de jeunesse soviétique optimiste, tournée vers l'avenir. Il devient l'idole de la génération des années 1950-1960. Les chansons qu'il interprète sont chantées par tous. Son dernier grand succès est dans la comédie Les Filles en 1962. Il est distingué Artiste émérite de la République socialiste fédérative soviétique de Russie en 1964. Après, les rôles principaux sont devenus plus rares. Avec le temps, Rybnikov commence à accepter les épisodes. Il fait toutefois une apparition remarquable dans le film Epouser un capitaine en 1985[1]..

Lorsqu'il était moins employé au cinéma, Rybnikov se consacrait au jardinage à la datcha. Il avait une grande passion pour la cuisine et la préparation des conserves de légumes. Le , l'acteur est rentré chez lui après la bania et s'est assoupi après un petit verre de Cognac. Il est mort d'une crise cardiaque survenue dans son sommeil. Il est inhumé au cimetière Troïekourovskoïe à Moscou[3].

FilmographieModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b (ru) « Николай Николаевич Рыбников. Биографическая справка. », sur RIA Novosti,‎ (consulté le )
  2. « Nikolaï RYBNIKOV. », sur kinoglaz.fr (consulté le )
  3. (ru) « Чтобы помнили. Фильм 21. Николай Рыбников. », sur chtoby-pomnili.com (consulté le )