Classe de maître

Une classe de maître (en France[1]), ou cours de maître (au Québec[2]), est un cours de perfectionnement et de partage d'expérience donné par l'expert d'une discipline. L'anglicisme master class, ou masterclass, est couramment utilisé en France mais déconseillé au Québec[3].

Mira Zakai (en) lors d'une classe de maître de chant.

Caractéristiques des classes de maîtreModifier

Une classe de maître est ponctuelle et s'oppose par conséquent aux autres cours tels que l’enseignement magistral à l’université ou la leçon enseignée à l’école. La classe de maître s’adresse à des étudiants et peut être destinée à un auditoire libre.

La classe de maître est un échange où la transmission de l'expérience est essentielle. Son format pédagogique unique et sur-mesure permet de l’intégrer à toutes les formations. Cet enseignement de nature exceptionnelle examine un sujet de manière approfondie.

Dans le domaine de la musique, la maîtrise technique d'un instrument ou l'interprétation d'une partition sont particulièrement adaptées à ce type d’intervention[4]. Au cinéma, la classe de maître interroge aussi bien le montage, le cadrage ou l’écriture d’un scénario[5]. En littérature[6], la genèse d'une œuvre ou la construction du récit peuvent être le sujet de l'enseignement[7].

Aspects pédagogiques et état d'espritModifier

La pédagogie d'une classe de maître n'est pas formatée. La personnalité du maître domine la méthode d'enseignement et de partage. Une classe de maître n'est pas reproductible ou interchangeable puisqu'il s'agit d'un retour d'expérience personnelle, intellectuelle ou professionnelle.

Classe de maître et nouvelles technologiesModifier

La révolution d'Internet et les innovations technologiques dans les domaines de l'information et de la communication ont transformé l’aspect confidentiel en groupes restreints des classes de maîtres. En effet, si la nature et l’esprit restent similaires, les supports sont plus nombreux et diversifiés, par exemple sous forme de podcasts, cours audio ou vidéo[8].

L’accessibilité est le changement le plus important. Cette évolution permet à chaque individu de construire son propre projet. Les classes de maître contribuent ainsi au développement personnel et à l’apprentissage permanent tout au long de la vie.

Des personnalités publiques comme la cheffe triplement étoilée Anne-Sophie Pic, le cinéaste oscarisé Michel Hazanavicius ou le réalisateur et photographe écologiste Yann Arthus-Bertrand partagent leurs savoirs sur des plateformes de podcasts telles que celles de France Culture[9] ou Majelan[10].

Organisation de classes de maîtresModifier

En musiqueModifier

Un des premiers à animer une classe de maître, avant la lettre, était Franz Liszt à Weimar à partir de 1869.

La soprano allemande Elisabeth Schwarzkopf a donné des classes de maître, dont certaines en public à Paris, qui demeurent mémorables et qu’on peut trouver sur disque.

Les classes de maître de Maria Callas à Juilliard (New York) entre octobre 1971 et mars 1972, sont si célèbres que Terrence McNally en a fait une pièce à succès à Broadway et partout dans le monde, Les Leçons de Maria Callas.

La vogue des classes de maître, que l'on peut constater dans toute l'Europe depuis les années 1980, concerne tous les niveaux de la formation des musiciens, mais elle a pris une grande importance dans le perfectionnement professionnel des plus jeunes et de nombreux conservatoires en organisent également sous le nom de « cours d'interprétation ».

Lorsque la classe de maître est ouverte au public, voire filmée, l'organisation prend une toute autre dimension et s'apparente alors en partie à un spectacle (certaines salles comme la salle Cortot, la salle Gaveau ou le théâtre des Champs-Élysées à Paris, ont accueilli ou accueillent encore des classes de maîtres publiques).

Dans d'autres disciplinesModifier

DroitModifier

Les classes de maîtres se développent désormais pour atteindre d'autres disciplines, à l'instar du droit. Des classes de maître de nature juridique sont organisées, reprenant également le principe des procès fictifs, comme à l'université Panthéon-Assas à Paris[11].

PhotographieModifier

La marque d'appareils photographique Nikon organise annuellement des classes de maître dans le cadre du prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre. Celui de 2016 était animé par Patrick Chauvel, photographe de guerre.

Notes et référencesModifier

  1. L’expression « classe de maître » a été adoptée et publiée au Journal officiel de la République française le 16 septembre 2006 en remplacement de l’expression anglaise « master class ». Cette traduction n'en constitue pas moins un anglicisme, le mot « class » signifiant « cours » en anglais. Le terme « classe » (dans le sens de « cours ») s'utilise en français, souvent dans le contexte de l'école primaire mais il désigne aussi dans un conservatoire le cadre de l'enseignement artistique qu'un professeur délivre à ses élèves.
  2. « cours de maître », Le Grand Dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française.
  3. « Cours de maître », sur www.gdt.oqlf.gouv.qc.ca (consulté le 19 juin 2019).
  4. L’École Normale de Musique de Paris programme chaque année à la Salle Cortot plusieurs cours d’interprétation publics animés par des personnalités
  5. La Cinémathèque française propose régulièrement des classes de maître.
  6. Le Master class de Paul Auster sur France Culture.
  7. La Bibliothèque nationale de France propose des Master classes dédiés à la littérature.
  8. Site du Forum des images.
  9. Collection de masterclasses de France culture.
  10. Site de l’application de podcasts Majelan, fondée par Mathieu Gallet, ancien directeur de l’INA et de Radio France et Arthur Perdicoz, ancien fondateur de Wynd.
  11. Nathalie Mouly, « Université Paris 2 Panthéon-Assas - Première master class juridique à l'Université », sur www.u-paris2.fr (consulté le 12 mai 2015)

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Mario d'Angelo, Perspectives de gestion des institutions musicales en Europe, OMF/Université de Paris-Sorbonne, 2006.
  • Tom Ang, Masterclass de photographie, Dunod, 2016.

Liens externesModifier