Vitali Melnikov

réalisateur russe
Vitali Melnikov
Description de cette image, également commentée ci-après
Vitali Melnikov en 1991
Naissance (93 ans)
Mazanovo, Oblast de l'Amour
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Nationalité Drapeau de la Russie Russe
Profession réalisateur, scénariste

Vitali Viatcheslavovitch Melnikov (en russe : Вита́лий Вячесла́вович Ме́льников), né le à Mazanovo dans l'oblast de l'Amour, est un réalisateur et scénariste russe.

BiographieModifier

Vitali Melnikov fait ses études à l'Institut national de la cinématographie dans la classe de Sergueï Ioutkevitch et Mikhaïl Romm. Diplômé en 1952, il commence sa carrière aux studios du film documentaire Lennauchfilm (Saint-Pétersbourg). En 1964, il devient réalisateur de Lenfilm, où il commence comme assistant réalisateur du film Le Jour de bonheur de Iossif Kheifitz adapté du roman de Iouri Guerman. Avec Mikhaïl Chamkovitch (ru), il porte ensuite à l'écran le récit humoristique de Nikolaï Nossov Bobik en visite chez Barboss dans un court métrage du même nom (20min). Il connait un immense succès en 1966, avec Le Chef de la Tchoukotka dont il écrit lui-même le scénario. Le film remporte le prix Alaïa Gvozdika décerné par le Comité central du Komsomol lors de la semaine du film pour l'enfance et la jeunesse de l'Union soviétique en 1968. Son adaptation de la pièce d'Alexandre Vampilov Le Fils aîné est récompensé par le prix du meilleur scénario au XIIIe International Television Festival Golden Prague en 1976.

Il devient membre du PCUS depuis 1974.

En 1979, il réalise l'adaptation de La Chasse au canard d'Alexandre Vampilov, avec Oleg Dahl dans le rôle principal. Le film intitulé Les Vacances en septembre ne sortira sur les écrans qu'à l'ère de la pérestroïka, en 1987, bien qu'aucune explication ne sera donné au réalisateur du pourquoi le film a été censuré.

Depuis 1989, Vitali Melnikov dirige le studio Golos [Voix] au sein du Lenfilm. En 1995, il est élu secrétaire de l'Union cinématographique de Saint-Pétersbourg.

Il réalise plusieurs fictions historiques, comme Tsarskaïa Okhota (1990), Tsarevitch Alekseï consacré à Alexis Petrovitch de Russie (1997) et Pauvre, pauvre Pavel consacré à Paul Ier de Russie (2003).

Au 15e Festival du cinéma russe à Honfleur (2007), le Grand prix est attribué à son film Brigade «Tue l'ennemi !» (ru).

En 2016, il reçoit le prix Nika, pour sa contribution à l'art cinématographique.

RécompensesModifier

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

ScénaristeModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Bednyi, bednyi Pavel (Pauvre, pauvre Paul) », sur kinematoscope.org (consulté le 21 octobre 2019)

Liens externesModifier