Ouvrir le menu principal

Nicolas Turquois

personnalité politique française

Nicolas Turquois
Illustration.
Nicolas Turquois en juin 2017.
Fonctions
Député de la 4e circonscription de la Vienne
En fonction depuis le
(2 ans et 1 mois)
Législature XVe
Prédécesseur Véronique Massonneau
Biographie
Date de naissance (46 ans)
Lieu de naissance Tours
Nationalité française
Parti politique MoDem
Profession agriculteur

Nicolas Turquois est un homme politique français, né le à Tours (Indre-et-Loire). Il est député - MoDem-La République en marche - de la 4e circonscription de la Vienne[1].

Sommaire

BiographieModifier

Marié et père de trois enfants, Nicolas Turquois est élu conseiller municipal en 2001 d'Ouzilly-Vignolles, petite commune associée à Moncontour. Il démissionne de ce poste en 2006, à la suite de la réforme de l'intercommunalité et également en raison de son opposition au président de l'époque [2].

En 2006, l'agriculteur, ingénieur agronome de formation, rejoint l'UDF[2].

En 2010, il est tête de liste Modem dans la Vienne pour les élections régionales.

Depuis cette année-là, il occupe le poste de président départemental du Mouvement démocrate pour la Vienne[2],[3].

En 2012, il est investi par son parti pour être candidat aux élections législatives. Il sera éliminé dès le premier tour avec 2.61 % des voix.

En 2014, il est réélu conseiller municipal de Moncontour et élu maire-délégué d'Ouzilly-Vignolles, commune faisant partie de la Communauté de Communes du Pays Loudunais [2].

Conformément à la proposition d'alliance de gouvernement proposé par François Bayrou à Emmanuel Macron, certaines circonscriptions sont réservées à des candidats MoDem. Nicolas Turquois est investi dans la quatrième circonscription de la Vienne sous la bannière de la majorité présidentielle (MoDem-La République en marche).

Le , soir du premier tour de l'élection législative, il arrive en tête, face à Anne-Florence Bourat, la candidate de la droite et du centre (LR-UDI), battant ainsi la députée sortante Véronique Massonneau (écologiste, soutenue par le Parti socialiste), dès le premier tour.

Le , il est élu au second tour avec 51,34% des voix.

Le , ce député est nommé à la Commission d'enquête sur la transition énergétique[4]. Cette commission a pour objectif de mesurer l'impact fiscal de l'ensemble des taxes prélevées au titre de l'écologie.

MandatsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Ministère de l'Intérieur, « Elections législatives 2017 », sur elections.interieur.gouv.fr (consulté le 22 juin 2017)
  2. a b c et d « L'agriculteur propulsé député », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne, consulté le 22 juin 2017)
  3. « Quatre députés En Marche pour la Vienne », Elisabeth Hersand, Vienne Rurale, n°2549, 23 juin 2017, p.6.
  4. https://www.francebleu.fr/infos/politique/le-depute-poitevin-nicolas-turquois-nomme-a-la-commission-d-enquete-sur-la-transition-energetique-1553785000

Liens externesModifier