Nicolas Goudanus

Nicolas Goudanus
Description de cette image, également commentée ci-après
Le père Nicolas Goudanus arrive en Écosse (gravure du XVIIe siècle)
Nom de naissance Florensz
Naissance vers 1517
Gouda Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Décès
Louvain Drapeau de la Belgique Belgique
Nationalité néerlandaise
Pays de résidence Pays-Bas méridionaux
Profession
Activité principale
Autres activités
Formation
Lettres, philosophie et théologie

Nicolas Goudanus (né Florensz), né vers 1517 à Gouda (Pays-Bas) et décédé le à Louvain (Belgique), était un prêtre jésuite des Pays-Bas septentrionaux, théologien et prédicateur de renom. Il fut chargé d’une mission diplomatique pontificale auprès de la reine d’Écosse Marie Stuart.

BiographieModifier

Début de carrièreModifier

Goudanus était curé de la paroisse de Berg-op-Zoom (duché de Brabant) avant et après son entrée dans la Compagnie de Jésus. Il est déjà prêtre lorsqu'il commence, le , son noviciat jésuite à Louvain. Avec le soutien de la marquise Jacqueline de Croÿ (femme d’Antoine de Berghes), qu’il dirigeait spirituellement, Goudanus œuvre avec succès au maintien de la religion catholique dans la région, malgré l’influence calviniste ambiante.

En 1550 Goudanus est fondateur et premier recteur du nouveau collège jésuite de Venise. C’est à Venise qu’il fait sa profession religieuse définitive (). La même année il obtient un doctorat en théologie à Bologne.

Collaborateur de CanisiusModifier

À partir de 1550 il est un proche collaborateur de Pierre Canisius : d’abord à Ingolstadt (1550-1552), puis à Vienne (1552-1557), et il participe avec lui au colloque de Worms (1557). Goudanus semble également avoir participé à la confection du catéchisme de Canisius. Il en publie un résumé (en allemand) pour les étudiants de Cologne (1557). À plusieurs reprises Canisius témoigne dans sa correspondance à quel point il appréciait la présence, l’amitié et les talents de son compatriote.

Mais Goudanus est de retour dans les Pays-Bas méridionaux pour les négociations en vue de la fondation des collèges de Louvain (1558) et de Liège (peu après 1560), dont l’évêque est Robert de Berghes, fils de la marquise de Croÿ. Ces projets ne se réaliseront que plus tard. De 1562 à 1565 il donne des cours à l’université de Louvain sur le catéchisme de Canisius et publie quelques pamphlets apologétiques.

Mission diplomatiqueModifier

Alors qu’il est visiteur canonique de la province de Zélande, Goudanus reçoit une délicate mission diplomatique. Le pape Pie IV l’envoie auprès de la reine d’Écosse, Marie Stuart pour la persuader d’envoyer les évêques écossais au concile de Trente, siégeant alors dans sa session finale. Débarquant en Écosse le et accompagné de ses interprètes Edmond Hay (en) et Jean Rivat le légat pontifical est discrètement reçu par la reine dans son palais de Holyrood. Cependant la reine, parce que catholique, est peu libre de ses décisions et refuse l’invitation. Seul l’évêque de Dunkeld, Robert Crichton (en) accepte de rencontrer le légat pontifical. La mission est un échec et dans son rapport Goudanus est pessimiste sur la situation de l’Église catholique en Écosse.

De retour aux Pays-Bas en , il donne un cours de pastorale aux futurs prêtres de Louvain. Cependant bien qu’il n’ait que 47 ans sa santé est déjà compromise. Nicolas Goudanus meurt à Louvain le .

ÉcritsModifier

  • Parvi Catechismi Dni Petri Canisii elucidatio: per questiones & responsiones eiusdem Catechismi verum & germanum sensum inquirentes, ms. 20956 à la Bibliothèque royale de Bruxelles.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (de) G. Schneeman: « P. Goudanus am Hofe Maria Stuarts », dans Stimmen aus Maria-Laach, vol. 19, 1880, p.83-108.
  • (de) J. Hansen (éd.): Rheinische Akten zur Geschichte des Jesuitenordens (1542-1582), Bonn, 1896.
  • (en) J.H. Pollen: « Studies on the History of Queen Mary Stuart. The Mission of Father Nicholas de Gouda », dans The Month, vol. 96, 1900, p.167-176.
  • (en) M.J. Yellowlees, « Dunkeld and Nicholas de Gouda's mission to Scotland, 1562 », dans Innes Review, vol. 44, 1993, p.48-57.
  • Paul Begheyn, « Goudanus, Nicolas », dans Diccionario historico de la Compañia de Jesús, vol. II, Roma, IHSI, 2001, p.1790-1791.

Liens externesModifier