Nicholas Brothers

duo de danseurs de claquettes

Les Nicholas Brothers (les frères Nicholas) Fayard Nicholas (1914-2006) et Harold Nicholas (en) (1921-2000) sont un duo de danseurs de claquettes américains, en activité des années 1930 aux années 1990. Ils sont considérés parmi les meilleurs danseurs de swing-jazz-jive flash dance (en) acrobatique de l'histoire du cinéma américain, et de tous les temps, avec en particulier Chattanooga Choo Choo[1] de Glenn Miller, du film Tu seras mon mari (1941), ou Jumpin' Jive[2] de Cab Calloway, du film Symphonie magique (1943)[3],[4],[5].

Nicholas Brothers
Description de cette image, également commentée ci-après
Démonstration de claquettes avec Bob Hope, en 1965, sur le pont du porte-avions américain USS Ticonderoga.
Informations générales
Naissance Fayard
Harold
Décès Fayard (à 91 ans)
Harold (à 79 ans)
Genre musical Swing-jazz-jive
Instruments Chant jazz, claquettes, flash dance (en)
Années actives Années 1930 aux années 1990
Site officiel www.nicholasbrothers.com
« Nicholas Brothers Official Videos », sur www.youtube.com (consulté en )

BiographieModifier

Fayard Antonio naît en 1914 à Mobile en Alabama, et son frère cadet Harold Lloyd en 1921 à Winston-Salem, en Caroline du Nord. Ils passent leurs enfances à Philadelphie, dans une famille de musiciens professionnels qui jouent avec leur propre groupe Nicholas Collegians du Standard Theatre (Philadelphia) (en), avec une mère pianiste et un père batteur. Fayard et Harold ont une formation de danseur autodidacte. Enfant du spectacle, Fayard est depuis l'age de trois ans toujours assis au premier rang des spectacles de ses parents, et il a déjà vu à l'age de dix ans, les spectacles des meilleurs danseurs noirs-américains de l'époque, dont les Whitman Sisters (en), Adelaïde Hall, Willie Bryan (en), et Bill Robinson[6],[7],[8],[9], avant de former lui-même ses jeunes frère et sœur.

Ils débutent avec leur sœur Dorothy sous le nom de Nicholas Kids, puis deviennent rapidement sous le nom de Nicholas Brothers, à l'age de 11 et 18 ans, des stars du célèbre Cotton Club de Harlem à New York en 1932, avec entre autres Duke Ellington et Cab Calloway (un des clubs de jazz les plus emblématiques de la Renaissance de Harlem et de l’ère du jazz). Dans ce mélange grisant de claquettes, de ballet et d'acrobaties, ils jouissent alors d'un niveau jamais égalé de popularité au près du public et d'influence auprès des autres danseurs. Ils remportent un concours de danse historique en 1938, au Cotton Club, contre les Berry Brothers (en) (trio de danseurs acrobatiques noirs américains)[9],[10],[11].

Ils débutent leur longue carrière de cinéma à Hollywood, avec leur premier court-métrage musical Pie, Pie Blackbird (en) de 1932, puis Kid Millions de 1934 (premier long métrage), puis avec leur première comédie musicale Ziegfeld Follies de Broadway, de 1936. Ils s'installent à Hollywood en 1940, et se produisent avec un important succès, tout au long de leurs longues carrières, à la fois dans une cinquantaine de films musicaux, en concert, dans des clubs, dans des comédies musicales de Broadway, à la télévision, et en tournées mondiales en Amérique du Sud, en Europe et en Afrique.

Ils sont également professeurs à la master class de claquettes de l'université Harvard (dont ils sont docteurs honoris causa) et au Radcliffe College, avec parmi leurs élèves les plus célèbres Debbie Allen, Michael Jackson et Janet Jackson...

StyleModifier

Ils sont considérés (en particulier par Fred Astaire) parmi les meilleurs danseurs de swing-jive flash dance (en) et claquettes acrobatique synchronisés de l'histoire du cinéma américain, avec en particulier Chattanooga Choo Choo[1] de Glenn Miller, du film Tu seras mon mari (1941), ou Jumpin' Jive[2] de Cab Calloway, du film Symphonie magique (1943)[12]...

Vie privéeModifier

Fayard s'est marié trois fois, avec Geraldine Pate (dont il a deux enfants, Tony et Paul Nicholas), Barbara January (dont il a un enfant), et Katherine Hopkins. Deux de ses petites filles ont fondé avec succès les Nicholas Sisters.

Harold s'est également marié trois fois, avec pour première épouse l'actrice-danseuse Dorothy Dandridge[1] (de 1942 à 1951, dont il a un fils Harolyn Nicholas), sa seconde épouse (dont il a un fils Melih Nicholas), puis avec Rigmor Alfredsson Newman (Miss Suède).

FilmographieModifier

Les Nicholas Brothers ont tournés dans une cinquantaine de films, documentaires, clips, et courts métrages, dont[13] :

Quelques distinctionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c [vidéo] The Nicholas Brothers and Dorothy Dandridge (Sun Valley Serenade) sur YouTube
  2. a et b [vidéo] Stormy Weather featuring Cab Calloway & the Nicholas Brothers (1943) sur YouTube
  3. [vidéo] Documentaire We sing we dance (1992) sur YouTube
  4. « Nicholas Brothers Official Videos », sur www.youtube.com (consulté en )
  5. « The Nicholas Brothers », sur www.nicholasbrothers.com (consulté en ).
  6. « Nicholas Brothers Bio », sur www.britannica.com (consulté en )
  7. « The Nicholas Brothers », sur thenicholasbrothers.com (consulté en ).
  8. « The Nicholas Brothers », sur www.vintagemusic.fm (consulté en )
  9. a et b « The Nicholas Brothers », sur www.croix-rousse.com (consulté en ).
  10. « The Nicholas Brothers », sur www.starquestdance.com (consulté en ).
  11. « The Nicholas Brothers », sur www.vintagemusic.fm (consulté en ).
  12. « Cab Calloway et les Nicholas brothers dans Jumpin' Jive (1943) », sur www.swingmoodjazz.com (consulté en ).
  13. « The Nicholas Brothers », sur www.imdb.com (consulté en ).
  14. .[vidéo] Documentaire The Nicholas Brothers: We Sing and We Dance (1992) sur YouTube

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier