Chattanooga Choo Choo

Chattanooga Choo Choo
Description de cette image, également commentée ci-après
Glenn Miller en 1942
Single de Glenn Miller et son orchestre (chant : Tex Beneke et The Modernaires (en))
Sortie 1941 en musique
Enregistré
Hollywood, pour la musique du film Tu seras mon mari, de H. Bruce Humberstone, de 1941, de la 20th Century Fox
Durée 3:25
Genre Standard de jazz, train song, big band jazz-swing-foxtrot
Format Disque single 78 tours
Auteur Mack Gordon (en)
Compositeur Harry Warren
Label Bluebird Records
Classement Grammy Hall of Fame Award, Disque d'or, N°1 du Billboard Hot 100, nominée pour l'Oscar de la meilleure chanson originale de film 1942

Clip vidéo

[vidéo] Glenn Miller - Chattanooga Choo Choo - Extrait du film Sun Valley Serenade (1941) sur YouTube

Chattanooga Choo Choo ou Le train de Chattanooga est un standard de jazz américain, composé par Harry Warren, écrit par Mack Gordon (en), et interprété et enregistré par Glenn Miller et son orchestre big band jazz & swing-foxtrot, pour le film musical Tu seras mon mari, de H. Bruce Humberstone, de la 20th Century Fox en 1941, et en disque single 78 tours chez Bluebird Records B-11230-B.

HistoriqueModifier

Ce célèbre standard de jazz train song fait référence à la ligne de locomotive à vapeur New York-Chattanooga dans le Tennessee (la gare de Chattanooga (en) est classée au Registre national des lieux historiques des États-Unis[1]). Il est interprété dans le film en version longue de plus de 8 min par le big band jazz de Glenn Miller, avec d'autres célèbres tubes du big band, dont Moonlight Serenade, et In the Mood, avec entre autres Tex Beneke, Paula Kelly, The Modernaires (en)[2], et le célèbre trio de chanteurs et danseurs de claquettes et de swing acrobatique Dorothy Dandridge & Nicholas Brothers...

Le premier disque single 78 tours B-11230-B enregistré chez Bluebird Records en 1941, devient un de leurs grands succès mondial de l’ère du swing américain pendant la Seconde Guerre mondiale (en même temps que Take the "A" Train, de Duke Ellington, une des autres légendes vivantes de big band de l’époque). Il reste numéro un du Billboard Hot 100 américain durant neuf semaines, et 23 semaines dans le top 10. Chanson la plus populaire de 1941 d’après le magazine américain Variety, elle est nominée pour l'Oscar de la meilleure chanson originale de film 1942 de la 14e cérémonie des Oscars, disque d'or en 1942 avec 1,2 million d'exemplaires vendus, intronisée au Grammy Hall of Fame Award en 1996.

À la suite du succès international de ce film musical, la 20th Century Fox produit l'année suivante, avec le même succès répété, un second film musical Ce que femme veut, d'Archie Mayo en 1942 (très inspiré du premier, avec les mêmes personnalités) et une nouvelle série de tubes de Glenn Miller, dont I've Got a Gal In Kalamazoo, American Patrol, At Last... Ces nombreux tubes contribuent à la légende de Glenn Miller (qui disparaît en mer en pleine gloire internationale, durant un vol entre Londres et Paris en 1944, ou il allait jouer à l'Olympia, durant la Seconde Guerre mondiale).

ReprisesModifier

Ce standard est réédité de nombreuses fois (en particulier en version V-Disc de l'armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale[3]) et repris par de nombreux interprètes, dont en particulier Cab Calloway, The Andrews Sisters[4], Benny Goodman, Ray Charles (album The Genius Hits the Road), Bill Haley, Oscar Peterson, Elvis Presley, Harry Connick Jr., Céline Dion... Les Charlots en ont fait une version "franglaise" sous le titre "Say what I say".

Au cinémaModifier

DistinctionsModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier