Newell Brands

enterprise

Newell Brands
logo de Newell Brands
Logo depuis 2015

Création 1903
Dates clés 2015 : changement de nom
Fondateurs Edgar Allen Newell (1853-1920)
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action New York Stock Exchange (NWL)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Slogan Brands That Matter (Des marques qui comptent)
Siège social AtlantaVoir et modifier les données sur Wikidata
Direction Ravichandra Saligram
Activité Bien de consommationVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Parker, Rubbermaid, Paper Mate, Sharpie et Rotring
Effectif 37 000 en 2018
Site web https://www.newellbrands.com/

Capitalisation 7 209 millions USD en août 2020
Chiffre d'affaires 9 715 millions USD en 2019
Résultat net 107 millions USD en 2019[2]

Newell Brands (anciennement Newell puis Newell Rubbermaid) est un groupe américain spécialisé dans les biens de consommation, créé en 1903. La société dispose d'un portefeuille de marques étendu et diversifié. C'est un conglomérat typique pratiquant le rachat-restructuration. Son siège est situé à Atlanta, en Géorgie. Newell Brands est cotée à l'indice boursier S&P 500 (Standard & Poor's ).

HistoireModifier

La fondation du groupe Newell Brands remonte à 1903, lorsque Edgar Allen Newell (1853-1920) acquiert une entreprise en difficulté de tringles à rideaux à Ogdensburg (New York)[3], qu'il nomme la Newell Manufacturing Company, Inc.

En 1916, les tringles à rideaux Newell sont distribuées dans tous le pays par les magasins à bas prix Woolworth. Cela marque le début de la stratégie de marchandisage de masse de Newell.

En 1992, Newell achète Sanford (en), un fabricant et distributeur d'instruments d'écriture, possédant les marques Sharpie et Expo.

Un an plus tard, en 1993, est acquis Levolor (en), un fabricant et distributeur de parures de fenêtre. De plus, la compagnie pénètre sur le segment beauté et style en achetant des accessoires de soins capillaires Goody.

 
Ancien logo jusqu'en 2016 et le changement de nom

En 1999, la Newell Company acquiert le premier fabricant (mais non performant à l'époque) d'articles ménagers en plastique Rubbermaid et la marque de produits pour bébé (notamment des poussettes) Graco pour une valeur de 5,8 milliards de dollars.Cette acquisition double la taille de l'entreprise et augmente fortement le portefeuille des marques contrôlées par la nouvelle entité. La nouvelle société est baptisée Newell Rubbermaid. Débute alors une stratégie d'acquisition par Newell de fabricants de marques connues mais en difficulté financière, accompagnée de mesures de réduction des coûts et de mise en synergies des structures de cette grande entreprise.

Ainsi également en 1999, Newell Rubbermaid rachète l'entreprise française Reynolds[4], puis l'année suivante le secteur papeterie de Gillette, qui comprend les marques Parker, Waterman, Paper Mate et Liquid Paper[5].

En 2005, Newell Rubbermaid prend le contrôle du fabricant d'articles de bureau (connu pour ses classeurs) Esselte et du même coup de Dymo Corporation. L'entreprise a ajouté le slogan « Brands That Matter » (« Des marques qui comptent ») à son logo pour souligner le changement.

En , Newell Rubbermaid acquiert pour 600 millions de dollars Elmer's Products, spécialisé dans la colle et connu pour ses marques X-Acto et Krazy Glue[6].

En , Newell Rubbermaid acquiert la multinationale Jarden, qui possède entre autres Campingaz, Mapa, Spontex, ou Coleman Company, pour 15 milliards de dollars ; le nouvel ensemble étant contrôlé à 55 % par les actionnaires de Newell Rubbermaid[7]. L'entreprise prend le nom de Newell Brands à la suite de cette opération.

En , Stanley Black & Decker annonce l'acquisition des activités d'outillage de Newell Brands pour 1,95 milliard de dollars[8].

En , Newell Brands vend Waddington Group, regroupant ses activités dans l'emballage en plastique, pour 2,3 milliards de dollars[9]. En , Newell Brands annonce la vente de Rawlings Sporting Goods pour 395 millions de dollars[10]. En , Newell Brands annonce la vente de Pure Fishing et Jostens à des fonds d'investissement pour 2,5 milliards de dollars[11].

En , Newell Brands annonce la vente de ses activités de productions de nylon, plastiques et zinc à un fonds d'investissement pour 500 millions de dollars[12].

Principaux actionnairesModifier

Au [13]:

The Vanguard Group 10,4%
Icahn Associates Holding (en) 9,71%
Pzena Investment Management (en) 5,94%
SSGA Funds Management (en) 4,48%
Franklin Mutual Advisers 3,14%
BlackRock Fund Advisors 2,83%
OppenheimerFunds (en) 2,76%
BlackRock Advisors 2,73%
Pacific Financial Research 2,10%
Mellon Investments 1,96%

MarquesModifier

Il possède notamment les marques suivantes :

  • Burnes,
  • Calphalon,
  • Campingaz,
  • Carex,
  • Century,
  • Coleman,
  • Cosmolab,
  • Del Mar,
  • Dymo,
  • Eberhard Faber,
  • Eldon,
  • Ezpaintr,

Marques vendues ou disparuesModifier

Organisation des secteurs d'activitésModifier

Les sections ci-dessous contiennent les secteurs d'activités de Newell Brands et leurs marques[18].

L'écritureModifier

Produits de puéricultureModifier

Loisirs de plein-airModifier

Maison connectée et sécuritéModifier

  • First Alert

Électroménagers et ustensiles de cuisineModifier

  • Calphalon

Produits commerciauxModifier

AutresModifier

  • Rolodex (classeur rotatif de bureau)

Notes et référencesModifier

  1. Polygon.io, (entreprise), consulté le  
  2. https://www.zonebourse.com/NEWELL-BRANDS-INC-47564184/fondamentaux/
  3. (en) « Histoire de la compagnie », sur newellbrands.com (consulté le )
  4. « Newell Rubbermaid veut développer la marque Reynolds en Europe », sur lesechos.fr, (consulté le )
  5. « GILLETTE : vente de ses activités papeterie, en particulier les stylos Waterman, Parker et Paper Mate à son compatriote Newell Rubbermaid », sur lemonde.fr, (consulté le )
  6. (en) « Le fabricant de stylos Sharpie Newell achètera Elmer's pour environ 600 millions de dollars », sur reuters.com, (consulté le )
  7. (en) « Newell Rubbermaid achète Jarden pour créer un géant des biens de consommation durables », sur reuters.com, (consulté le )
  8. (en) « Stanley Black & Decker rachète l'entreprise d'outils de Newell », sur reuters.com, (consulté le )
  9. (en) « Newell étend son plan de cession et a annoncé son intention de vendre Waddington pour 2,3 milliards de dollars », sur cnbc.com, (consulté le )
  10. (en) « Newell vend des articles de sport Rawlings pour 395 millions de dollars », sur reuters.com, (consulté le )
  11. (en) « Newell Brands va vendre Pure Fishing et Jostens pour environ 2,5 milliards de dollars », sur reuters.com, (consulté le )
  12. (en) « Newell Brands va vendre l'unité de solutions de traitement pour environ 500 millions de dollars », sur reuters.com, (consulté le )
  13. Zone Bourse, « Newel : Actionnaires », sur www.zonebourse.com (consulté le )
  14. (it) Fiche sur la société Acrimo, « Acrimo » (consulté le )
  15. « Bois Industries Limousin mis en liquidation judiciaire », sur lepopulaire.fr, (consulté le )
  16. (en) « Newell Rubbermaid annonce la vente de son secteur de quincaillerie à Nova Capital », sur businesswire.com, (consulté le )
  17. (en) « Diversitech achète la marque d'outils Hilmor », sur coolingpost.com, (consulté le )
  18. (en) « Nos marques », sur newellbrands.com (consulté le )

Liens externesModifier