Nelly Cormon

actrice française

Marie Nelly Cormon, née le à Bourges[1] et morte le à Sorel-Moussel (Eure-et-Loir)[2], est une actrice française de théâtre et de cinéma[3].

Nelly Cormon
Image dans Infobox.
Nelly Cormon (à droite) dans Le Comte de Monte-Cristo.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
Sorel-MousselVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Marie Nelly CormonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Nelly Cormon, photographies par Jean Reutlinger.

BiographieModifier

Son père, Auguste Dieudonné Constant Cormon, né en 1844 à Cuchery, département de la Marne en région Grand Est et décédé le , était professeur au Lycée Charlemagne à Paris. Il obtient l’agrégation de grammaire en 1883. Sa mère s'appelait Marie Clarisse Aline Quantin. Son frère, Pierre François, est né à Bourges, dans le département du Cher en région Centre-Val de Loire le . Il était médecin et fut décoré de la Croix de guerre et fait Chevalier de la Légion d’honneur.

Nelly est admise au Conservatoire de Paris en piano chez le professeur Raoul Pugno. Elle en sort à l’âge de quinze ans avec plusieurs prix.

Elle se marie à la mairie du 1er arrondissement de Paris, le avec Gaston Georges Olmer, industriel. Elle est domiciliée, à ce moment-là, 5, avenue de l’Opéra[4].

Elle a vécu de 1920 à 1925 à La Chapelle-Saint-Mesmin[5]. L'un des films dans lequel elle joue aurait été tourné en partie vers cette époque sur la place du bourg[6],[7]

ThéâtreModifier

CinémaModifier

Le Comte de Monte-Cristo de 1918.

Notes et référencesModifier

  1. Acte de naissance n° 808 (vue 409/482) avec mention marginale du mariage. Archives départementales du Cher en ligne, état-civil de Bourges, registre des naissances de 1877.
  2. Échos. Deuils. Le Matin, 6 mai 1942, p. 2, lire en ligne sur Gallica.
  3. « Nelly Cormon (1877-19..) - Auteur - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le ).
  4. « Biographie de Nelly Cormon », (consulté le ).
  5. Précisément au n° 10 de la rue du Petit Château. A l'époque, Nelly Cormon devait y être locataire, car le propriétaire, jusqu'au début de l'année 1926, se nomme Jules François Maurice Dorotte. Selon l'article du GHL n°17, la baignoire en cuivre rouge qui s'y trouvait encore en 2000, aurait appartenue à Nelly Cormon.
  6. Christian Veillon, « Au bord du fleuve : Le Petit Château », Bulletin annuel du Groupe d'Histoire Locale de La Chapelle Saint-Mesmin, no 23,‎ , p. 38 (ISSN 0981-0706)
  7. Luce Madeline, « Un petit château rue du petit château : Les propriétaires du Petit Château », Bulletin annuel du Groupe d'Histoire Locale de La Chapelle Saint-Mesmin, no 17,‎ , p. 19 (ISSN 0981-0706)
  8. Chronique théâtrale. Le Temps, 19 octobre 1903, p. 2, lire en ligne sur Gallica.
  9. Mademoiselle Nelly Cormon, Louise de Montenoi. L'Art du théâtre, décembre 1903, p. 195, lire en ligne sur Gallica.
  10. Le Théâtre n°125 de mars 1904
  11. Le Monde artiste : théâtre, musique, beaux-arts, littérature, 17/12/1905
  12. « Les Nuées / Les Archives du Spectacle », sur Les Archives du Spectacle (consulté le ).
  13. Le Figaro n° 364 du 30/12/1910
  14. Les Annales du théâtre et de la musique , Édouard Noël et Edmond Stoullig
  15. L’œuvre de Capellani, Éric Le Roy, Revue de l'association française de recherche sur l'histoire du cinéma, 2012
  16. http://filmographie.fondation-jeromeseydoux-pathe.com/7096-mesaventure-du-capitaine-clavaroche-la
  17. Madame Récamier, sur le site Gaumont

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :