Nello Pagani

pilote automobile
Cirillo Pagani
Description de cette image, également commentée ci-après
Nello Pagani le 9 juillet 1949.
Biographie
Surnom Nello
Date de naissance
Lieu de naissance Drapeau de l'Italie Milan, Lombardie, Italie
Date de décès (à 92 ans)
Lieu de décès Drapeau : Italie Miazzina, Piémont, Italie
Nationalité Drapeau : Italie italien
Carrière
Années d'activité 1950
Qualité Pilote automobile
Parcours
AnnéesÉcurie0C.0(V.)
Scuderia Achille Varzi
Statistiques
Nombre de courses 1
Pole positions 0
Podiums 1
Victoires 0

Cirillo « Nello » Pagani (né le à Bresso[1] (Milan) , en Lombardie et mort le à Miazzina) est un aristocrate italien qui s'est illustré dans les courses de vitesse moto et de Formule 1.

BiographieModifier

Nello Pagani est un pilote moto de la fin des années 1940. Il gagne le championnat du monde 125 cm3 en 1949 sur FB Mondial et se classe second du championnat du monde 500 cm3, la même année, sur Gilera. Il remporte à trois reprises le Circuit de Porrentruy en 1947, 1948 et 1954 en catégorie 500 cm3 et reste le pilote le plus titré de cette compétition[2].

En tant que pilote automobile, il remporte le Grand Prix de Pau en 1947 et 1948 sur Maserati. Il participe, toujours avec Maserati, au Grand Prix de Suisse 1950 à Bremgarten bei Bern, son seul Grand Prix comptant pour le championnat du monde de Formule 1. Qualifié en quinzième position, à 24 secondes de Juan Manuel Fangio, il termine septième, à trois tours du vainqueur Nino Farina. Il participe également au Grand Prix de Modène où il termine quatrième.

Il retourne ensuite aux Grands Prix motocyclistes mais son meilleur résultat au championnat est une cinquième place, en 1951, sur une Gilera. Il prend ensuite la direction de MV Agusta (ou il exercera le rôle de directeur sportif[1], avec pour principal fait d'arme, le recrutement de John Surtees qui remportera 7 titres avec MV Agusta et deviendra le premier pilote à remporter le championnat du monde moto de vitesse et le championnat du monde de Formule 1).

Son fils Alberto (Milan, 29 août 1938 - Milan, 11 septembre 2017) a terminé deuxième du championnat du monde 500 cm3 en 1972 sur MV Agusta, derrière son coéquipier Giacomo Agostini.

Le 18 octobre 2003, Nello Pagani meurt, à 92 ans, d'une pneumonie.

Carrière de pilote motocyclisteModifier

Avant 1949Modifier

Pagani commence sa carrière en 1928 sur une Ancora 125[1]. Il remporte, en juillet 1931 à Varèse, sa première victoire (Circuito delle Prealpi Varesene"") sur une Ancora/Villiers 175 cm3[3]

En 1934, il remporte le premier de ses six titres italiens. De 1936 à 1939, chez Moto Guzzi, il est le coéquipier d'Omobono Tenni[1]. Il remporte sa première course internationale, en 250 cm3, sur une Moto Guzzi au Grand Prix d'Allemagne 1939.

Il devient pilote officel Gilera en 1946[4].

1949Modifier

Championnat du monde 500 cm3Modifier

Nello Pagani s'engage en 1949 en 500 cm3 avec une Gilera et marque ses premiers point lors du Grand Prix de Suisse où il termine quatrième. Il remporte la course suivante le Dutch TT. En remportant également la course des 500 cm3 et celle des 125 cm3, Nello Pagani devient le premier double vainqueur d'un Grand Prix de championnat du monde.

Lors de la troisième épreuve, le Grand Prix de Belgique, Pagani se classe cinquième position. Lors de la quatrième manche round, l'Ulster Grand Prix, Pagani termine troisième et est encore en course pour le titre. Il remporte la dernière épreuve, le Grand Prix des Nations à Monza mais Leslie Graham est titré bien que Pagani ait marqué le plus de points sur la saison (40 points) car seuls les trois meilleurs résultats de chaque pilote sont comptabilisé et Leslie Graham l'emporte d'un point grâce à son meilleur tour en course à Berne.

Championnat du monde 125 cm3Modifier

Nello Pagani est engagé sur une FB Mondial 125 cm3. Engagé également en 500 cm3, il remporte le premier Grand Prix de la saison lors du Grand Prix de Suisse. Il enchaîne avec une seconde victoire lors de la course suivante le Dutch TT en réalisant un doublé 125 cm3/500 cm3). Ces deux victoires lui assurent quasiment le titre, puisqu'il doit seulement marquer des points lors de la dernière manche, au Grand Prix des Nations à Monza. Il termine la course cinquième et devient le premier champion du monde 125 cm3 de l'histoire, une consolation de la perte du titre en 500 cm3.

1950 : championnat du monde 500 cm3Modifier

Pagani court toujours pour Gilera en 1950. Après sa deuxième place de 1949, il fait partie des favoris face à son rival Leslie Graham sur A. J. Stevens.

Il ne participe pas à la première manche (1950 Isle of Man TT) et débute au Grand Prix de Belgique où il termine deuxième derrière Umberto Masetti. Lors de la manche suivante, le Dutch TT où il a fait un doublé l'année passée, Pagani termine deuxième, toujours derrière Masseti.

Pagani ne marque aucun point durant le reste de la saison (dixième du Grand Prix de Suisse et septième de l'Ulster Grand Prix). Ses deux deuxièmes places obtenues lui permettent de se classer quatrième d'un championnat remporté par Umberto Masetti.

1951 : championnat du monde 500 cm3 et 125 cm3Modifier

Toujours pour Gilera, Pagani vit un début de saison compliqué et marque ses premiers point lors du Grand Prix de Belgique où il termine cinquième. Il termine ensuite deux fois troisième, lors du Grand Prix de France et lors de l'épreuve finale du Grand Prix des Nations à Monza. Pagani termine la saison à la cinquième position, avec 10 points.

Nello Pagani, engagé sur une FB Mondial 125cc marque uniquement des points lors de l'épreuve de l'Isle Of Man TT où il termine quatrième (il participe au quadruplé pour FB-Mondial lors de cette course) ; il termine dixième du championnat.

1952 : championnat du monde 500 cm3 et 125 cm3Modifier

Pour la quatrième année consécutive, Pagani s'engage en 500 cm3sur Gilera Il entame la saison par une quatrième place lors du Grand Prix de Suisse et il signe ensuite deux sixièmes places lors du Dutch TT et lors du Grand Prix de Belgique ; suivent ensuite deux résultats blancs. Comme l'année précédente, Pagani monte sur le podium devant son public lors du Grand Prix des Nations à Monzaoù il termine troisième. Il termine la saison avec une quatrième place au Grand Prix d'Espagne et la huitième place du championnat, avec 12 points.

En championnat du monde 125 cm3 il termine huitième du Grand Prix des Nations à Monzasur FB Mondial.

1953 : championnat du monde 500 cm3Modifier

En 1953, Pagani court pour la cinquième et dernière saison sur Gilera. Il marque des points uniquement lors du Grand Prix d'Espagne où il termine cinquième place. Il se classe quinzième du championnat du monde, avec 2 points.

1954 : championnat du monde 500 cm3Modifier

Pour la première fois de sa carrière 500 cm3 Pagani court sur une MV Agusta. Il monte sur la troisième marche du podium podium lors du Grand Prix d'Espagne, la seule course où il marque des points cette saison. Il termine treizième du championnat, avec 4 points.

À São Paulo, au Brésil, du 13 au 21 février 1954, à l'occasion du 400e anniversaire du Brésil, Pagani est invité à participer à trois courses internationales sur le circuit d'Interlagos. Il gagne les deux premières courses 125 cm3 sur FB Mondial puis refuse comme d'autres pilotes de participer à la troisième course[5].

1955 : championnat du monde 500 cm3Modifier

Pour sa dernière saison, Pagani roule sur MV Agusta. Il commence le championnat par une prometteuse cinquième position lors du Grand Prix d'Espagne, son meilleur résultat de la saison. Il termine le championnat à la vingtième place, son plus mauvais classement depuis le début de sa carrière.

Fin de carrièreModifier

A l'age de 57 ans, il remporte le tour d'Italie moto sur une Norton 750[1].

Résultats en championnat du monde de motoModifier

  • Premier pilote champion du monde de vitesse moto 125 cm3 ;
  • Premier pilote italien à avoir remporté un grand prix de vitesse moto 500 cm3 ;
  • Premier pilote de l'histoire à avoir remporté deux courses dans deux catégories lors du même Grand Prix en championnat du monde de vitesse moto.

1949 point system:

Position 1 2 3 4 5 Fastest lap
Points 10 8 7 6 5 1

Points system from 1950 to 1968:

Position 1 2 3 4 5 6
Points 8 6 4 3 2 1

5 best results were counted up until 1955.

(key) (Races in italics indicate fastest lap)

Year Class Team 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Points Rank Wins
1949 125cc Mondial SUI
1
NED
1
NAT
5
27 1st 2
500cc Gilera IOM SUI
4
NED
1
BEL
5
ULS
3
NAT
1
29 2nd 2
1950 500cc Gilera IOM BEL
2
NED
2
SUI

10

ULS

7

NAT

NC

12 4th 0
1951 125cc Mondial ESP IOM
4
NED ULS NAT 3 10th 0
500cc Gilera ESP SUI IOM BEL
5
NED FRA
3
ULS NAT
3
10 5th 0
1952 500cc Gilera SUI
4
IOM NED
6
BEL
6
GER ULS NAT
3
ESP
4
12 8th 0
1953 500cc Gilera IOM NED BEL GER FRA ULS SUI NAT ESP
5
2 15th 0
1954 500cc MV Agusta FRA IOM ULS BEL NED GER SUI NAT ESP
3
4 13th 0
1955 500cc MV Agusta ESP
5
FRA IOM GER BEL NED ULS NAT 2 20th 0

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Points inscrits Classement
1950 Scuderia Achille Varzi Maserati 4CLT/48 Maserati 4 en ligne compressé Pirelli 1 0 n.c.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (it) « Nello Pagani, il primo Campione del Mondo nella storia della classe 125, e non solo », sur ItaliaOnRoad - Rivista Italia Motori, (consulté le 19 avril 2020)
  2. Roudi Grob, Laurence Hammond et Rob Semmeling, « Les grandes Courses Suisses », sur racingmemo.free.fr (consulté le 29 août 2017)
  3. « PAGANI N », sur racingmemo.free.fr (consulté le 19 avril 2020)
  4. « MOTO-GP-1949 », sur racingmemo.free.fr (consulté le 13 avril 2020)
  5. « MOTO-GP-1954 », sur racingmemo.free.fr (consulté le 13 avril 2020)