Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Nassogne

commune du Luxembourg, Belgique

Nassogne est une commune francophone de Belgique située en Région wallonne dans la province de Luxembourg, ainsi qu’une localité où siège son administration.

Nassogne
Le monument aux morts et la maison communale
Le monument aux morts et la maison communale
Blason de Nassogne
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Marche-en-Famenne
Bourgmestre Marc Quirynen (CDH)
Majorité cdH-PS-MR
Sièges
IC
Ensemble
Ecolo
Avec Vous
UC
15
8
3
2
1
1
Section Code postal
Nassogne
Ambly
Bande
Forrières
Grune
Harsin
Lesterny
Masbourg
6950
6953
6951
6953
6952
6950
6953
6953
Code INS 83040
Démographie
Gentilé Nassognard(e)
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
5 310 ()
50,89 %
49,11 %
47 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
()
24,45 %
60,22 %
15,33 %
Étrangers 2,49 % ()
Taux de chômage 10,48 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 12 008 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 07′ 43″ nord, 5° 20′ 31″ est
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
111,96 km2 (2005)
39,17 %
53,05 %
5,55 %
2,23 %
Localisation
Situation de la commune dans l'arrondissement de Marche-en-Famenne et la province de Luxembourg
Situation de la commune dans l'arrondissement de Marche-en-Famenne et la province de Luxembourg

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Nassogne

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Nassogne
Liens
Site officiel nassogne.be
La collégiale Saint-Monon (XVIIe et XVIIIe siècles)

Sommaire

Communes limitrophesModifier

La commune est délimitée à l'ouest par la province de Namur.

DémographieModifier

Elle comptait, au , 5 386 habitants (2 767 hommes et 2 619 femmes)[1], soit une densité de population de 48,11 habitants/km2 pour une superficie totale de 111,96 km2.

Le graphique suivant reprend sa population résidente au 1er janvier de chaque année[2]

 

Les chiffres des années 1846, 1900 et 1947 tiennent compte des chiffres des anciennes communes fusionnées.

HistoireModifier

Le village de Nassogne est une des multiples portes de l'Ardenne. L'entité s'étire entre terre de schiste et terre de grès, entre collines, plateaux et forêts, de la bordure de la Famenne (Marche) vers les bois ardennais (Saint-Hubert). C'est là que l'on peut constater la frontière climatique entre l'ensemble des régions de Belgique soumises au climat maritime et la haute Ardenne au climat proche du climat continental. Ainsi, en hiver, lorsqu'il neige à Nassogne, il pleut à Forrières et dans les environs.

L'ensemble de la commune a une économie rurale, tournée vers l'agriculture et l'exploitation des forêts (sylviculture, scieries, anciennement saboteries), vers l'élevage (moutons, vaches, porcs [3]. Le tourisme de proximité venu des provinces belges s'y est développé dans la seconde moitié du XXe siècle. Le village de Forrières s'est développé différemment en raison de l'installation, dès le XIXe siècle, du chemin de fer et du développement des carrières et d'une usine de transformation de la chaux. D'autre part, un grand nombre d'habitants travaillent dans les villes.

On entend parler de Nassogne depuis l'an 600 et il devrait son nom à une petite fontaine (Nassonia). À cette époque, un moine écossais du nom de Monon vint évangéliser la région. L’histoire raconte que le missionnaire fut frappé à mort par des habitants du village voisin de Forrières, excités par les tenants du druidisme, entre 630 et 645. Vers 687, Pépin de Herstal, dit le Bref, rehaussa l'église, où le tombeau du moine écossais attirait la vénération de pèlerins, en y fondant financièrement un chapitre de chanoines, l'église devenant alors 'collégiale'.

Bande, un village de l'actuelle entité, fut victime d'un massacre pendant la bataille des Ardennes. Le 24 décembre 1944, 34 jeunes hommes y furent fusillés par des S.S. en représailles des actions de la résistance ardennaise contre les troupes allemandes pendant les années de guerre.

HéraldiqueModifier

 
La commune possède des armoiries.
Blasonnement : Coupé, au I d’argent à deux fasces d’azur au lion de gueules brochant, armé, lampassé et couronné d’or, à un lambel à cinq pendants du même brochant sur le tout ; au II de gueules à un sabot d’or.
  • Délibération communale : 21 juin 1990
  • Arrêté de l'exécutif de la communauté : 18 décembre 1991
Source du blasonnement : Lieve Viaene-Awouters et Ernest Warlop, Armoiries communales en Belgique, Communes wallonnes, bruxelloises et germanophones, t. 2 : Communes wallonnes M-Z, Communes bruxelloises, Communes germanophones, Bruxelles, Dexia, .



PatrimoineModifier

La commune possède quelques monuments classés.

AmblyModifier

BandeModifier

Le village, sis le long de la route Nationale 4, est connu pour avoir été le lieu du massacre évoqué ci-dessus.

ForrièresModifier

  • Ruines de monuments mégalithiques (dolmen) appelés « les pierres du Diable » : Vieille ferme « Saint-Monon » où Saint Monon aurait été assassiné par des adorateurs du culte de Freyr.
  • Église Saint-Martin de style néo-roman.
  • Vallée de la rivière Lomme.

GruneModifier

  • Château de Grune : bâti en 1613 par Gilles de Hemricourt de Mozet, seigneur de Grune, propriété des comtes de Ramaix, une vieille famille belge remontant au XIIIe siècle aux alentours de Chièvres. Sur le porche d'entrée du château figurent les armoiries de la famille Mozet-Waha.
  • Maison classée de la deuxième moitié du XVIIe siècle, puits et abreuvoirs publics.
  • Promenade à la réserve éducative du « Ry d’Œure ».

HarsinModifier

LesternyModifier

MasbourgModifier

NassogneModifier

 
Les environs de la collégiale Saint-Monon

ÉvénementsModifier

Depuis le Moyen Âge, la Procession des remuages attire, au mois de mai, une foule de pèlerins venant prier Saint Monon pour avoir une protection sur toutes les personnes et les animaux de la ferme et avoir de belles récoltes dans les champs et les cultures.

PersonnalitésModifier

JumelagesModifier

Sécurité et secoursModifier

La commune fait partie de la zone de police Famenne-Ardenne pour les services de police, ainsi que de la zone de secours Luxembourg pour les services de pompiers. Le numéro d'appel unique pour ces services est le 112.

Notes et référencesModifier

  1. http://www.ibz.rrn.fgov.be/fileadmin/user_upload/fr/pop/statistiques/stat-1-1_f.pdf
  2. 3_Population_de_droit_au_1_janvier,_par_commune,_par_sexe_2011_2014_G_tcm326-194205 sur le site du Service Public Fédéral Intérieur
  3. Une boucherie a même relancé l'élevage de porcs en plein air appelé « Les porc des prairies d'Ardenne »

Liens externesModifier