NMS Căpitan Dumitrescu Constantin

NMS Căpitan Dumitrescu Constantin
Image illustrative de l’article NMS Căpitan Dumitrescu Constantin
Canonnière Friponne (1917)
Autres noms L'Impatiente, Araks
Type Canonnière ASM
Classe Classe Friponne
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale
Flag of Romania.svg Marine militaire roumaine
Naval Ensign of the Soviet Union.svg Marine soviétique
Commanditaire Drapeau de la France France
Chantier naval Arsenal de Brest
Drapeau de la France France
Quille posée 1916
Lancement 1917
Armé 1918
Statut Vendu à la Roumanie en 1920
Capturé par URSS en 1944
Coulé sur mine en 1945
Équipage
Équipage 50
Caractéristiques techniques
Longueur 62,10 m
Maître-bau 7,00 m
Tirant d'eau 2,60 m
Déplacement 375 t. (standard)
443 t. (pleine charge)
Propulsion
  • 2 moteurs diesel Sulzer
  • 2 hélices
Puissance 900 ch
Vitesse 14.5 nœuds (27 km/h)
Caractéristiques militaires
Armement Origine :

Seconde Guerre mondiale :

Rayon d'action 3 000 milles à 10 noeuds

Le NMS Căpitan Dumitrescu Constantin était une canonnière de Lutte anti-sous-marine spécialisée de la marine militaire roumaine. Initialement construite comme aviso de la marine française baptisée L'Impatiente à la fin de la Première Guerre mondiale, elle a été achetée par la Roumanie en janvier 1920. Le 5 septembre 1944, la canonnière a été capturée par les soviétiques puis mise en service dans la marine soviétique sous le nom de Araks. Le navire a coulé sur une mine près d' Odessa le 10 janvier 1945, après quoi il a été soulevé et mis au rebut .


Construction et spécificationsModifier

Le Căpitan Dumitrescu Constantin était une canonnière de la classe Friponne. Construite à l'Arsenal de Brest, elle a été lancée en 1917 et commandée par la marine française sous le nom de L'Impatiente en 1918. Elle a été vendue à la Roumanie en janvier 1920 avec trois autres unités identiques (La Mignonne, La Chiffonne, La Friponne).

Cette classe avait un déplacement de entre 344 et 443 tonnes. Sa propulsion se composait de deux moteurs diesel Sulzer alimentant deux arbres, résultant en une puissance de 900 ch qui lui a donné une vitesse de pointe de 15 nœuds. Elle avait une autonomie de 3.000 milles marins à 10 nœuds et de 1.600 milles marins à 15 nœuds. Elle était armée, à l'origine, de deux canons navals de 100 mm et de deux lanceurs de charge profonde de 400 mm, son équipage comptant 50.

ServiceModifier

La canonnière a servi dans la mer Méditerranée. Le 9 janvier 1920, le navire a été acheté par la Roumanie (avec trois autres unités jumelles) et le 15 janvier elle est entrée dans la marine sous le nom de "Căpitan Dumitrescu Constantin" et la désignation latérale "Dm". Le navire a été nommé d'après un officier de la marine roumaine décédé pendant la Première Guerre mondiale.

Au tournant de 1939 et 1940, l'armement de l'unité est modernisé : les deux canons de 100 mm sont démantelés et deux canons antiaériens simples (Canon de 3,7 cm SK C/30) sont installés à la place. En 1942 ou 1943, la défense anti-aérienne du navire est renforcée par l'installation d'un seul canon de 20 mm, et au début de 1944, l'un des canons de 37 mm est remplacé par le canon de 88 mm.

Fin de carrièreModifier

Le 5 septembre 1944, la canonnière a été capturée par les soviétiques à Constana puis est entrée en service dans la marine de l'URSS sous le nom Araks. Le 10 janvier 1945, près d'Odessa, le navire aheurté une mine et a coulé. Neuf jours plus tard, il a été renfloué puis mis au rebut.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Bibliographie :

  • Jerzy Lipiński: "Druga wojna światowa na morzu". Warszawa: Wydawnictwo Lampart, 1999. (ISBN 83-902554-7-2).
  • Robert Gardiner, Randal Gray: Tous les navires de combat du monde de Conway 1906–1921 . Londres: Conway Maritime Press, 1985. (ISBN 0-85177-245-5) .
  • Francis E. McMurtrie (éd.): Jane's Fighting Ships 1940 . Londres: Sampson Low, Marston & Co., 1941.
  • John E. Moore : Jane's Fighting Ships 1984-85 . Londres: Jane's Publishing Company Ltd, 1985. (ISBN 0-7106-0795-4) .
  • M.B. Pietlewannyj: "Korabli gardien du dogovy de Varsovie" . Saint-Pétersbourg: Galeja Print, 2009. (ISBN 978-5-8172-0127-7) .
  • Maciej S. Sobański. "Rumuńskie operacje minowe w latach 1941-1944". „Okręty Wojenne”. Nr 3 (53), 2002. ISSN 1231-014X.