Navteq (NYSE : NVT) est une ancienne société qui fournissait des cartes numériques et d'autres contenus dynamiques pour la navigation et les services de localisation dont la navigation GPS automobile et individuelle.

NAVTEQ
logo de NAVTEQ

Création 1985
Dates clés 2008 : Rachat par Nokia

2015 : Navteq devient Here

Disparition 2015
Forme juridique Public (NYSE : NVT)
Slogan La carte du monde se tourne vers la direction
Siège social Chicago, Illinois
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Michael Halbherr
Activité navigation GPS
Produits Logiciel[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Société mère Drapeau des Pays-Bas Here Europe
Effectif 2000 (2006)
Site web here.com

Historique modifier

Genèse modifier

La société a été fondée en 1985 à San Francisco[2], et avait son siège social à Chicago, Illinois.

Navteq avait aussi des bureaux à New York, Washington, Los Angeles, Miami, Houston, Boston et San Diego. Navteq édite des cartes dans le monde entier.

Navteq a commencé par la collecte de données détaillées pour les grandes villes métropolitaines. Puis Philips Electronics a investi dans la société, ce qui a permis à la société de se développer au niveau international, en établissant son premier bureau européen en 1991 et ensuite des bureaux à Yokohama, au Japon en 1996.

Navteq était une société cotée en Bourse et avait son siège à Chicago et comptait environ 2 000 employés dans le monde. Son siège régional européen était situé à Veldhoven, Pays-Bas. Navteq est présent dans 60 pays.

Navteq fournit les données utilisées dans une large gamme d'applications, y compris les systèmes de navigation automobile et applications fondées sur le Web, tels que Bing Maps, Yahoo! Maps et MapQuest. Son principal concurrent est le néerlandais Tele Atlas. Navteq est aussi le fournisseur de données utilisées par XM Satellite Radio et Sirius Satellite Radio pour afficher l'Info trafic pour les appareils de navigation.

Au début de l'année 2007, Navteq a acquis La Carte Network, l'équivalent américain des cartes IGN ou Michelin.

Par ailleurs, Navteq a été le premier acteur du marché à lancer une solution de publicité programmatique géolocalisée[3] permettant aux annonceurs d'adresser les utilisateurs sur les outils de navigation. Menée par Alexandre IBKA en France, cette solution est devenue un standard de l'industrie et est distribuée sur des milliards de smartphones.

Acquisition par Nokia modifier

Le , l'acquisition de Navteq par Nokia pour environ 8,1 milliards de dollars (5,7 milliards d'euros) est annoncée[4]. L'entente fut soumise à la réglementation et à l'approbation des actionnaires, puis autorisé en par la Commission européenne.

Depuis 2013, les produits Navteq sont commercialisés sous le nom Here, une filiale de Nokia qui n'est pas passée sous le contrôle de Microsoft en 2013[réf. souhaitée]. Cette filiale à été vendue fin 2015 à un consortium de constructeurs automobiles allemands[5] et utilise le nom Here WeGo.

Principaux clients modifier

  • Cartographie sur Internet : Bing Maps, Yahoo! Maps, MapQuest
  • Assistants de navigation personnel (PND) : Garmin, Navigon, ViaMichelin, Medion IGN Evadeo, Magellan, Mappy, Snooper, Takara, Nextar, AvMap...
  • Applications sur téléphone mobile et PDA: Nokia Ovi Maps, Igo, Copilot, Sygic, NDrive, Route 66, ZorroGPS...
  • GPS intégrés dans les automobiles : BMW, Chrysler, Citroën, Fiat, Hyundai, Jaguar, KIA, Land Rover, Mini, Opel, Peugeot, Porsche, Renault, Suzuki, Toyota, Volvo, Volkswagen, JVC ...
  • Cartographie professionnelle : Korem, masternaut...

Notes et références modifier

  1. National Software Reference Library, (organisation) 
  2. (en) « Navteq | Crunchbase », sur Crunchbase (consulté le )
  3. Navteq LocationPoint : une offre de publicité mobile pour GPS autonomes et smartphones GPS Clubic.com,
  4. (en)Juho Erkheikki,Nokia to Buy Navteq for $8.1 Billion, Take on TomTom, sur Bloomberg, 1 octobre 2007
  5. Les constructeurs automobiles allemands rachètent l’activité cartographie de Nokia pour contrer Google Maps Philippe Jacqué, Le Monde.fr, le 3 août 2015.

Voir aussi modifier

Liens internes modifier

Liens externes modifier