Renault R-Link

Renault R-Link est un système embarqué à écran tactile équipant la plupart des véhicules automobiles du constructeur Renault de série ou en option.

Logo du système R-Link

PrésentationModifier

Le système R-Link est présenté par Renault comme une « tablette tactile » de 7 pouces incorporée dans ses véhicules. Son développement logiciel est assuré par l'éditeur TomTom avec comme base le noyau open source de la version FroYo d'Android. Néanmoins, l'interface a été repensée : la majorité des fonctionnalités de Google ont été supprimées et remplacées par une cinquantaine d'applications, gratuites ou necessitant un abonnement, dont le système de navigation TomTom Live et l’assistant d'aide à la conduite Coyote[1].

Le système est composé[2] :

  • D'un navigateur GPS Tomtom live regroupant les fonctions de guidage par satellite, les cartes routières, l’info trafic, les alertes de zones de danger, etc.[3] ;
  • De fonctionnalités multimédias permettant d'écouter la radio, des musiques, ou de regarder des photos et des vidéos ;
  • D'un kit mains libres Bluetooth permettant la gestion des appels, des contacts, etc. ;
  • D'un utilitaire de gestion des équipements du véhicule comme la caméra de recul, l’ordinateur de bord comprenant les données énergétiques, la consommation de carburant, etc. ;
  • De différents services connectés et applications dont l'accès à une boutique en ligne (R-Link Store).

Le système est doté d’une reconnaissance vocale et du système Jukevox[3] permettant la lecture des messages Twitter et Facebook ou les emails[réf. nécessaire].

Véhicules équipésModifier

Le système embarqué équipe la plupart des véhicules automobiles actuels du constructeur Renault : Zoe, Captur, Clio IV, Twingo III, Trafic III, Scénic III, Scénic IV, Mégane IV et Kangoo[4]. Le Renault Espace V sera équipé de la deuxième version tout comme les prochains véhicules de la gamme tandis que Twingo 3 et tous les restylages après cette dernière seront elles équipées de R link évolution.

RécompensesModifier

Le cabinet de conseil SBD classe le système embarqué R-Link de Renault comme le meilleur de sa catégorie, devant un trio de systèmes allemands des constructeurs Audi, Mercedes-Benz et Opel[5].

AbonnementsModifier

L'utilisation des services connectés et des applications — dont le service « TomTom Live », l'assistant Coyote ou les prévisions météo — est limitée à 12 mois à travers un « Pack Découverte ». Au-delà de ce délai, l'utilisateur doit souscrire à un abonnement annuel payant, comprenant les frais de connexion[4].

FiabilitéModifier

En 2014, le système R-Link est, d'après beaucoup de clients, un « système perfectible »[6] que Renault a amélioré en 2015.

En 2016, une nouvelle mise à jour concerne le Kadjar et le Scénic IV[7].

En 2018, une nouvelle mise à jour concerne le logiciel et la cartographie du GPS Carminat[8].

Notes et référencesModifier

  1. Benoît Solivellas, « Renault R-Link, le système multimédia qui s'inspire d'une tablette », sur CNET France, (consulté le ).
  2. « R-Link : Tout savoir sur le nouveau système multimédia de Renault », sur auto-ici.fr, (consulté le ).
  3. a et b R-Link, une tablette Renault / TomTom sous Android, sur frandroid.com du 7 décembre 2011, consulté le 8 septembre 2018
  4. a et b Nicolas Meunier, « Le système Renault R-Link fera payer certaines applications », sur Challenges, (consulté le ).
  5. Richard Burgan, « Renault R-Link : meilleur système embarqué devant la concurrence allemande », sur le site de l'émission Turbo, (consulté le ).
  6. Renault R-Link : vers la fin des bugs ?, sur le site largus.fr du 28 octobre 2014
  7. Renault Espace 5 et Kadjar. Enfin un correctif pour le système R-Link, sur largus.fr du 16 juin 2016, consulté le 8 septembre 2018
  8. R-Link 2: Mise à jour du logiciel et de la cartographie, sur gps-carminat.com du 05 Juil 2018, consulté le 8 septembre 2018

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier