Ouvrir le menu principal

Musée du cloître de Saint-André-le-Bas de Vienne

musée français

Le musée du cloître de Saint-André-le-Bas est composé de deux parties : les salles d'exposition temporaires des musées de Vienne et le cloître proprement dit. Dans celui-ci sont présentés une collection d'inscriptions du IVe au XVIIe siècle et des éléments de mobilier liturgique. Cette présentation est le vestige du musée d'Art Chrétien qui englobait les salles d'exposition temporaire jusqu'en 1977 date de l'aménagement actuel.

Ensembles remarquablesModifier

Le premier ensemble d'inscriptions date de l'Antiquité tardive et du Haut Moyen Age et témoigne de la christianisation en profondeur de la ville. Les formulaires sont stéréotypés et montrent l'évolution de l'orthographe latine à cette période. Certaines inscriptions sont ornées de motifs en méplat : rinceaux de vigne, paons, colombes ou encore canthares. Après le VIIe siècle, peu d'inscriptions subsistent à Vienne, du fait de la modification des pratiques funéraires. Quelques-unes ont été conservées pour les XIe siècle (notamment une en hébreu) et XIIe siècle, mais c'est surtout à partir du XIIIe siècle que la collection retrouve une densité remarquable : épitaphes de dignitaires religieux (chanoines, moines, chapelains), ainsi que quelques épitaphes de donateurs laïcs. Plusieurs plaques de chancel trouvées à Vienne (particulièrement dans l'ancienne église Saint-Pierre) permettent d'imaginer l'aménagement des sanctuaires aux VIIIe – Xe siècle. Un autel monolithe du XIe siècle présente une forme exceptionnelle de demi-lune.

Voir aussiModifier