Musée d'histoire de l'armement de Rastatt

musée en Allemagne
Wehrgeschichtliches Museum Rastatt
Informations générales
Type
musée militaire
Ouverture
1934
Site web
Bâtiment
Architecte
Localisation
Adresse
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Allemagne
voir sur la carte d’Allemagne
Red pog.svg

Le musée d'histoire de l'armement de Rastatt (WGM) est consacré à l'histoire militaire allemande de la période moderne. Il occupe l'aile méridionale de la résidence princière de Rastatt.

Le musée de l’armement occupe l'aile méridionale du château de Rastatt.
Salle des uniformes

ExpositionsModifier

Le thème central du musée est l’histoire militaire du sud-ouest de l'Allemagne (territoires du Cercle de Souabe), pour la période allant de la Renaissance au XIXe siècle. On y raconte le déroulement de la guerre de Trente Ans et des multiples conflits avec la France entre le congrès de Rastatt et les guerres napoléoniennes. Une pièce entière est consacrée à la personnalité de Louis le Turc et à son rôle dans les guerres contre l'Empire ottoman. Pour le XIXe siècle, le musée décrit les armées du royaume de Wurtemberg et du Grand-duché de Bade, d'une part sous l'angle de ses armes, fabriquées par Badische Gewehrfabrik, et d'autre part via les aspects militaires de la Révolution badoise de 1848, de l'Unité allemande et de la Première Guerre mondiale. Il ne s'agit pas d'une simple juxtaposition de dates : la muséographie s'attache à montrer les rapports entre l'armée et la société[1]. Le musée conserve un plan-relief du fort de Rastatt et un diorama contenant 6 000 soldats de plomb[2].

Trois rayons sont consacrés à des aspects plus particuliers (les armes blanches, les insignes et la musique militaire) : on y montre quelques uniformes, des armures, des armes, des billets d'ordre et des plans de diverses époques. Les objets proviennent de presque toutes les régions d'Allemagne, et remontent aux XVIIIe et XIXe siècles[1].

HistoriqueModifier

Le musée a été fondé à Karlsruhe en 1934 comme musée de l'armée de Bade (Badisches Armeemuseum), afin de regrouper les collections du musée régional de Bade et certains objets du musée des Augustins de Fribourg[2].

Il a emménagé en 1956 dans le château de Rastatt. Quelques objets supplémentaires, tirés du fonds de l'ex-musée des armées du Wurtemberg, sont venus l'enrichir[2]. Au fil des années, par donations et ventes, les collections se sont agrandies. Jusqu'en 1996, le musée était administré par la Bundeswehr. Après quatre ans de travaux, le musée a rouvert ses portes en 1999. Il est désormais géré par une société privée, sous la tutelle du Land de Bade-Wurtemberg, de la ville de Rastatt et d'une association de donateurs, où siège le Ministère fédéral de la Défense en tant que financeur du musée. Les collections, riches de près de 80 000 documents, sont majoritairement propriété du Land de Bade-Wurtemberg.

Voir égalementModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

NotesModifier

  1. a et b Cf. Christoph Rehm, « Das Wehrgeschichtliche Museum Rastatt », Bulletin des Arbeitskreises Militär und Gesellschaft in der Frühen Neuzeit, 6e année no 1,‎ , p. 39 et suiv.
  2. a b et c Cf. Alexander Jordan, Thomas Madeja et Winfried Mönch, Gang durch die Geschichte. 75 Jahre Wehrgeschichtliches Museum und 50 Jahre Vereinigung der Freunde des WGM (Catalogue de l'exposition du Wehrgeschichtlichen Museum Rastatt, du 18 juillet au 31 octobre 2009), Rastatt, Vereinigung der Freunde des Wehrgeschichtlichen Museums Schloss Rastatt, coll. « Studiensammlungen und Sonderausstellungen im Wehrgeschichtlichen Museum Rastatt. N°7 », (ISBN 3-9810460-3-X).