Mouhammad Al-Shaybânî

Mouḥammad ibn al-Ḥasan al-Shaybānī ou ach-Chaybani (749 – 805) (arabe : محمد بن الحسن الشيباني) était un éminent juriste hanafite, disciple de Abou Hanifa et de Abou Youssuf[1].

Mouhammad Al-Shaybânî
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Parentèle
Yaḥyā Ibn-Ziyād Farrāʾ (en) (mother's aunt's son)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Maîtres
Œuvres principales
Q12185324, Q19443053, al-Ǧāmiʿ aṣ-ṣaġīr fi ăl-fiqh (d), Kitaab-ul-Aathaar (d), Q54864090Voir et modifier les données sur Wikidata

L'imam Muhammad est né à Wasit, et grandit à Koufa, en Irak. Comme Abou Yousuf, il étudia d'abord le hadith. Il étudia sous l'imam Abu Hanifa jusque sa mort, puis sous Abou Yousuf pendant trois ans. Il passa également trois ans à étudier auprès de l'imam Malik, et constitue un des rapporteurs de son recueil de hadith Al-Muwatta. Les imams Ash-Shâfi'î et Ahmad Ibn Hanbal étudièrent au départ auprès de lui à Bagdad.

Il accepta un poste de cadi durant le califat de Haroun al-Rachid, mais l'abandonna peu après du fait de trop nombreux compromis à faire ; il retourna à son poste d'enseignant islamique à Bagdad.

Il est l'auteur du Grand recueil (Al-Djâmi Al-Kabîr) et de Zahir ar-riwaya, rapportant les positions de l'imam Abu Hanifa, dont l'œuvre, pour sa plus grande part, n'a pas été conservée[2],[3].

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. al- Shaybānī , Abū ʿAbd Allāh Muḥammad b. al-Ḥasan b. Farḳad ; Encyclopaedia of Islam
  2. Hervé Bleuchot, Droit musulman. Chap. II, section I, §5, Presses universitaires d’Aix-Marseille, (lire en ligne)
  3. Dina Charif Feller, La garde (hadana) en droit musulman et dans les droits égyptien, syrien et tunisien, Droz, (lire en ligne), p. 20

Liens externesModifier