Ouvrir le menu principal

Morgex
Morgex
La rue principale (Rue du Valdigne) et le clocher de l'église Notre-Dame-de-l'Assomption
Nom francoprovençal Mordzé
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région de la Vallée d'Aoste Vallée d'Aoste 
Syndic Lorenzo Graziola
2005
Code postal 11017
Code ISTAT 007044
Code cadastral F726
Préfixe tel. 0165
Démographie
Gentilé morgeassin
Population 2 069 hab. (31-12-2010[1])
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 45′ 00″ nord, 7° 02′ 00″ est
Altitude Min. 923 m
Max. 923 m
Superficie 4 300 ha = 43 km2
Divers
Saint patron Bienheureux Vuillerme de Léaval
Fête patronale 13 août
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Vallée d'Aoste

Voir sur la carte administrative de Vallée d'Aoste
City locator 14.svg
Morgex

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Morgex

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Morgex
Liens
Site web http://www.comune.morgex.ao.it/fr.html

Morgex est une commune italienne alpine de la région Vallée d'Aoste.

Sommaire

ToponymieModifier

Suivant le patois francoprovençal local, le nom « Morgex » se prononce sans le « x » final, « Morgé », comme pour de nombreux toponymes et noms de famille de la Vallée d'Aoste et des régions limitrophes (Savoie et Valais).

GéographieModifier

 
Localisation de la commune de Morgex à l'intérieur de la Vallée d'Aoste

Cette commune se trouve au cœur du Valdigne, et fait partie de la communauté de montagne Valdigne - Mont-Blanc. Elle se situe au début de la route pour la Tête d'Arpy, qui relie la vallée de la Doire Baltée au vallon de La Thuile.

HistoireModifier

Morgex est le chef-lieu historique du Valdigne, et reçut les franchises en 1318 par le duc Amédée V de Savoie.

ToponymieModifier

Morgex, en patois valdôtain mordzé, signifiant "petit mur", désigne en francoprovençal les séparations pierreuses entre deux parcelles (bornage primitif). À moins qu'il ne s'agisse d'un type ancien en *-iacum, en raison du fait qu'à l'époque romaine, Morgex s'appelait sans doute Moriacium[2]. D'autres toponymes envisagés sont Morgentia et Morgetium.

ÉconomieModifier

La commune de Morgex, ensemble avec celle de La Salle, est très connue pour la production d'un vin blanc AOP, le Blanc de Morgex et de La Salle.

En particulier, sur le versant de la gauche orographique de la Doire Baltée en amont du lieu-dit Dalley, se situent les plus hauts vignobles d'Europe, qui produisent le vin blanc Chaudelune, de production très réduite, requérant entre autres une vendange nocturne.

TransportsModifier

La commune dispose d'une gare sur la ligne Aoste - Pré-Saint-Didier, desservie par un train toutes les heures environ.

CultureModifier

La fondation « Centre d'études historiques et littéraires Natalino Sapegno », siégeant à tour de l'Archet, s'occupe d'études historico-littéraires.

Monuments et lieux d'intérêtModifier

Architecture militaireModifier

Architecture religieuseModifier

 
L'église Notre-Dame-de-l'Assomption en hiver
  • L'église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption (voir lien externe au fond de l'article) est l'une des plus anciennes du Valdigne et du val d'Aoste. Elle remonte au XIIe siècle. À remarquer le clocher roman, les fresques à l'intérieur et le musée paroissial avec les objets du bienheureux Vuillerme de Léaval.
  • Les chapelles des hameaux sont nombreuses : à Arpy, au Dailley, à La Ruine, au Lavancher, au Liarey, à Licony et au Villair.

Aires naturellesModifier

SociétéModifier

Évolution démographiqueModifier

Habitants recensés

 


Personnalités liées à MorgexModifier

Galerie de photosModifier

SportModifier

Dans cette commune se pratiquent le fiolet et le palet, deux des sports traditionnels valdôtains.

AdministrationModifier

Les syndics successifs
Période Identité Étiquette Qualité
10 mai 2005 24 mai 2010 Lorenzo Graziola   Syndic
24 mai 2010 En cours Lorenzo Graziola Liste civique Syndic
Les données manquantes sont à compléter.

HameauxModifier

Arpy, Biolley, Dailley, Fosseret, La Ruine, Lavancher, Marais, Montet, Pautex, Ruillard, Tirivel, Villair

Communes limitrophesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Vallée d'Aoste autrefois, recueil d'ouvrages de Robert Berton, 1981, Sagep éd., Gênes.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier