Montecassiano

commune italienne

Montecassiano
Montecassiano
Vue de Montecassiano
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région des Marches Marches 
Province Macerata 
Code postal 62010
Code ISTAT 043026
Préfixe tel. 0733
Démographie
Gentilé montecassianesi
Population 6 981 hab. (31-12-2019[1])
Densité 212 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 22′ 00″ nord, 13° 26′ 00″ est
Altitude Min. 215 m
Max. 215 m
Superficie 3 299 ha = 32,99 km2
Divers
Saint patron San Giuseppe
Fête patronale 19 mars
Localisation
Localisation de Montecassiano
Localisation dans la province de Macerata.
Géolocalisation sur la carte : Marches
Voir sur la carte administrative des Marches
City locator 14.svg
Montecassiano
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Montecassiano
Géolocalisation sur la carte : Italie
Voir sur la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Montecassiano
Liens
Site web http://www.montecassiano.sinp.net

Montecassiano est une commune italienne de la province de Macerata dans la région Marches en Italie.

La commune de Montecassiano fait partie des communes à drapeau orange, du circuit des plus beaux villages d’Italie, Commune fleurie.

La structure urbaine médiévale tardive conserve encore les éléments et les caractéristiques typiques du bourg.

Géographie physiqueModifier

Le village surplombe la vallée de la rivière Potenza et se trouve à environ 11 km de la capitale de la province Macerata et à 37 km de la capitale de la région d’Ancône.

HistoireModifier

Origines romainesModifier

Des documents des XII° et XIIIe siècles eainsi que des découvertes antiques témoignent que dans le territoire de Montecassiano, il y avait trois ou quatre établissements d’origine romaine ou romaine tardive, à savoir Castrum Montis Sanctae Mariae, Castrum Montis Urbani, Noncastrum et peut-être Castellare Colline.

Ces pièces proviennent probablement de Helvia Recina, une zone consacrée à l’Otium des magistrats romains qui décident de se retirer des questions politiques.

La pierre romaine la plus ancienne, un autel funéraire datant du Ier siècle après J.-C., fut découvert à Montecassiano en 1602, près de Valle Cascia. Cette pièce, comme en témoigne l’inscription qui y est rapportée, constitue un éloge funèbre de la part d’un certain Tusidio Ciro à sa femme Cassia Orestina, liée à la famille des Cassi, présente à Helvia Recina, dont dériverait le toponyme Cassiano, un composé de "monte" et d’une formation prédictive du personnel latin Cassius.

Époque moderneModifier

Retournée dans les États pontificaux, Montecassiano fut frappée, au cours du XVIIe siècle, par de nombreuses famines ; au début du XVIIIe siècle, elle dut affronter, comme le reste de la région, les graves conséquences économiques causées par le passage des troupes impériales autrichiennes et des troupes napoléoniennes.

Monuments et lieux d'intérêtsModifier

Porte Cesare BattistiModifier

Anciennement appelée Porta Santa Croce, elle était munie d’un pont-levis. De l’intérieur il montre le parapet adjuvant avec couronnement de dentelles dans lesquelles sont insérées les fentes pour le tir. À l’intérieur de l’arc, en bas, sont encore partiellement visibles les chambres de logement des bombardiers latéraux, cachées après l’enfouissement du fossé qui entourait la porte.

Collégiale de Santa Maria della Misericordia (XIIe siècle)Modifier

Construite par les moines de la Badia di Fiastra, elle a ensuite été transformée sur le projet d’Antonio Lombardo, auteur également du campanile, en prenant les formes gothiques d’aujourd’hui. À l’intérieur se trouve la terre cuite vitrée représentant une Vierge à l’Enfant et Saints de Matthias della Robbia

Église de San Nicolò (XIIIe siècle)Modifier

L’extérieur est caractérisé par la gracieuse abside romane rythmée par quatre pilastres entrecoupés de cinq archets suspendus en pierre. Dans le clocher il y a la plus ancienne cloche des Marches (1382). À l’intérieur déchiré de fresques des siècles XVe et XVIe siècles affleurant du plâtre.

Palazzo dei Priori (XIIIe siècle)Modifier

 
Palais des Priori

Le palais présente une façade reconstruite par Maître Antonio Lombardo, auteur de quelques interventions dans les églises de San Marco et de l’Annunziata. L’aspect actuel de la façade du Palazzo dei Priori est le résultat de l’œuvre de restauration menée depuis 1938 par l’architecte Guido Cirilli avec des interventions de restauration des créneaux et de construction du grand arc de liaison avec le Palazzo Compagnucci. Le retable de la Vierge à l’Enfant en trône entre saint André, sainte Hélène et deux anges musiciens, œuvre de Joannes Ispanus, peintre espagnol actif dans l’Italie centre-septentrionale au début du XVIe siècle est conservé à l’intérieur du Palais.

Église de San Marco (XIVe siècle)Modifier

 
Vue de Montecassiano

Elle montre une simple façade en briques, marquée latéralement par deux pilastres qui soutiennent l’architrave avec une corniche saillante et un clocher semblable et cohérent à celui de la Collégiale, mais dépourvu de cuspide, abattu par la foudre en 1857. L’intérieur de l’église est un bel exemple de Baroque des Marches. Les trois nefs sont ornées de décorations blanches en stuc avec des angelots. Il est maintenant utilisé comme une salle pour des expositions et des conférences.

Musée de la ConfraternitéModifier

La collection contient du matériel liturgique et processionnel appartenant aux sept confréries religieuses encore existantes au Montecassiano. Les objets sont exposés dans l’église des Saints Philippe et Jacques et dans un local annexe selon un ordre qui tient compte de la confrérie d’appartenance. Tous les éléments sont attribués aux XVIIIe et XIXe siècles. À l’intérieur de l’église, en forme de simple salle avec couverture à voile et bassin lobé, est conservé une fresque détachée représentant la Madone de San Giacomo, attribuée à Vincenzo Pagani (1540-1550).

Musée archéologiqueModifier

Dans le Musée archéologique sont exposées les découvertes archéologiques récupérées à partir du XIXe siècle sur le territoire communal.

AdministrationModifier

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.

HameauxModifier

Sant'Egidio, Sambucheto, Vallecascia, Vissani


Communes limitrophesModifier

Appignano, Macerata, Montefano, Recanati

Notes et référencesModifier