Modeste Tchaïkovski

écrivain russe

Modeste Ilitch Tchaïkovski (en russe : Модест Ильич Чайковский, ISO 9 : Modest Il'ič Čajkovskij) est un dramaturge, librettiste d'opéra et traducteur russe né le 1er mai 1850 ( dans le calendrier grégorien) à Alapaïevsk et mort le 2 janvier 1916 ( dans le calendrier grégorien) à Moscou. Il est le frère cadet du compositeur Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893).

Modeste Tchaïkovski
Modest Ilyich Tchaikovsky.jpg
Modeste Tchaïkovski
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Imperial School of Jurisprudence (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Ilya Petrovich Tchaikovsky (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Piotr Ilitch Tchaïkovski
Anatole Ilitch Tchaïkovski (d)
Alexandra Davidová (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Genre artistique

BiographieModifier

Issu d'une grande famille bourgeoise d'origine russe et cosaque, il est le fils d'Ilia Petrovitch Tchaïkovski (-), ingénieur des mines, et d’une mère d’origine française, Alexandra Andreïevna Assier (-). Le couple a déjà quatre enfants, dont Nicolaï (né en 1838), Piotr (né en 1840), Alexandra (née en 1840 et future princesse Davydov), et Hippolyte (né en 1843) quand naissent les jumeaux Anatole et Modeste[a].

Quoique diplômé en droit, il choisit de consacrer sa vie entière à la littérature et la musique. Il a écrit des pièces de théâtre, traduit des sonnets de Shakespeare et écrit des livrets d’opéra pour son frère, dont La Dame de pique d'après le roman de Pouchkine en 1890 et Iolanta d'après Kong Renes Datte du danois Henrik Hertz en 1891, joué la première fois en 1892, ainsi que pour d'autres compositeurs tels qu'Eduard Nápravník (Дубровский, 1895), Arseni Korechtchenko (Ледяной дом, 1900), Anton Arensky (Наль и Дамаянти, 1904) et Serge Rachmaninov (Франческа да Римини [Francesca da Rimini], 1904).

En 1876[b], il devint le tuteur d’un enfant de huit ans sourd-muet, Nikolaï dit « Kolia » Hermanovitch Konradi (1868-1922)[c], et parvint à le faire parler, lire et écrire. Piotr Tchaïkovski s'intéressa aussi au sort de l'enfant et fit un voyage auprès d'un médecin à Montpellier pour le soigner la même année. Il était très proche de l'acteur Lucien Guitry, père de Sacha, lorsqu'il était directeur du théâtre Michel à Saint-Pétersbourg. Toute sa vie, il eut une relation proche avec son frère Piotr mais, au contraire de celui-ci, il vécut pleinement son homosexualité. Il fut le premier biographe de celui-ci, mais aussi le fondateur et le premier conservateur du musée Tchaïkovski à Kline, près de Moscou, où il demeura jusqu'à la fin de ses jours. Il avait aussi une relation fusionnelle avec son frère jumeau Anatole.

Il publie une biographie de son frère Piotr en trois tomes de plus de 1 500 pages, avec extraits de sa correspondance, qui fait autorité chez les chercheurs et musicologues.

C'est chez lui au 13, Malaia Moika, à Saint-Petersbourg, que meurt d'ailleurs Piotr le .

ÉcritsModifier

  • Предрассудки [Préjugés]
  • Симфония [Symphonie]
  • День в Петербурге [Journée à Saint-Pétersbourg]
  • La Vie de Piotr Ilitch Tchaïkovsky, biographie et correspondance (3 vol.)
Traductions
  • Alexandre Oulybychev, Nouvelle biographie de Mozart, 3 vol. en français parus en 1843 et traduits en russe

Notes et référencesModifier

Notes
  1. La fratrie a également une demi-sœur, Zinaïda, née en 1829 d'un premier mariage du père devenu veuf par la suite.
  2. Modeste a alors vingt-six ans.
  3. La mère de Kolia, Anna Meyer, épousa en secondes noces W. A. Brioullov, fils de l'architecte architecte Alexandre Brioullov et neveu du peintre Karl Brioullov.
Références


BibliographieModifier

Liens externesModifier