Mireille Ndiaye

magistrate sénégalaise, présidente du Conseil Constitutionnel

Mireille Ndiaye, née Mireille Brenner le à Lomé (Togo), et morte dans cette même ville le , est une haute magistrate sénégalaise d'origine togolaise et allemande.

Mireille Ndiaye
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
LoméVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom de naissance
Mireille BrennerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint
Fara Ndiaye (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
Distinction

FamilleModifier

Née en 1939, Mireille Ndiaye est la fille de Carl Marcellin Brenner et de Louise von Doering (1908-1983), tous deux métis germano-togolais. Par sa mère, Mireille est d'ailleurs la petite-fille de Hans Georg von Doering (1866-1921), vice-gouverneur du Togo allemand[1]. Mireille est notamment la sœur d'Yves Brenner, proche du président Abdou Diouf durant leurs études.

Elle est l'épouse de Fara Ndiaye (1935-1995), figure du Parti démocratique sénégalais qui fut député.

Sa fille Sibeth Ndiaye (1979) s'engage en politique en France auprès d'Emmanuel Macron et devient, le , secrétaire d'État auprès du Premier ministre, et porte-parole du gouvernement français[2].

BiographieModifier

Mireille Ndiaye est diplômée en droit de la nouvelle université de Paris.

Elle est d'abord juge suppléante au tribunal de première instance de Dakar, puis avocate générale près la cour d'appel de Dakar, avocate générale près la Cour suprême, puis cumulativement présidente de la chambre pénale de la Cour de cassation sénégalaise et inspectrice générale des tribunaux[3].

Elle siège au Conseil constitutionnel sénégalais dès 2002[3] et en devient présidente à compter de 2004 et jusqu'à son départ à la retraite et son remplacement par Cheikh Tidiane Diakhaté en [4],[5].

Mireille Ndiaye est enterrée au cimetière Bel-Air de Dakar.

DistinctionModifier

RéférencesModifier

  1. Candice Nedelec, Parce qu'elles viennent de loin, Fayard, , 215 p. (ISBN 978-2-213-71137-9 et 2-213-71137-2).
  2. « Sibeth NDiaye », sur Gouvernement.fr (consulté le 1er avril 2019).
  3. a et b « Sénégal : Conseil constitutionnel : une femme à la barre », AllAfrica,‎ (lire en ligne).
  4. « Décès de Mireille Ndiaye, ancienne présidente du Conseil constitutionnel », Seneweb News,‎ (lire en ligne).
  5. « Cheikh Tidiane Diakhaté remplace Mme Mireille NDiaye à la tête du Conseil constitutionnel », Leral.net,‎ (lire en ligne).