Minamoto no Tōru

poète japonais
Minamoto no Tōru
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
源融Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Père
Mère
Fratrie
Seishi
Minamoto no Akira (d)
Minamoto no Hiromu (d)
Minamoto no Tokiwa (d)
Minamoto no Kiyoshi (d)
Minamoto no Shizumu (d)
Minamoto no Ikeru (d)
Nimmyō
Minamoto no Makoto
Minamoto no Yutaka (d)
Minamoto no Yasushi (d)
Uchiko (d)
Minamoto no Kiyohime (d)
Minamoto no Sadamu (d)
Ninshi (d)
Minamoto no Hiraku (d)
Minamoto no Tsutomu (d)
Nariyoshi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Enfants
Parentèle
Nimmyō (père adoptif)Voir et modifier les données sur Wikidata

Minamoto no Tōru (源 融?, 822 - 895) est un poète et homme politique de l'époque de Heian. Fils de l'empereur Saga, il prit le nom de Minamoto et appartient à la lignée Saga Genji. Il est évoqué comme possible modèle pour Hikaru Genji, personnage principal de la plus importante œuvre classique en prose de la littérature japonaise : le Dit du Genji. Il fit reproduire le paysage de Matsushima (alors appelé Shiogama) dans le jardin de sa résidence située sur la sixième avenue de Kyōto, au bord de la rivière Kamo et appelée Palais de la grève (河原院 Kawara no In). Cette résidence a été par la suite réputée pour être hantée, comme l'indique une anecdote du Konjaku monogatari shū (27-2) et une pièce de de Zeami intitulée Tōru.

En 872, il obtient le poste de sadaijin (lit. ministre de gauche), ce qui lui valut le surnom très répandu de "Ministre de gauche de la grève" (河原左大臣 Kawara no sadaijin) dû à la renommée de sa résidence. C'est sous ce surnom qu'il est mentionné en tant qu'auteur du quatorzième poème du Hyakunin Isshu.

Notes et référencesModifier