Michel Patras de Campaigno

Michel Patras de Campaigno (1553 - 1597), surnommé le Chevalier Noir ou le Cadet Noir.

Michel Patras de Campaigno
Sénéchal et Gouverneur du Boulonnais
Michel Patras de Campaigno
Michel Patras de Campaigno, dit le Chevalier Noir

Surnom Le Chevalier Noir
Naissance 1553
Décès 1597 (à 44 ans)
Château de Cuverville
Mort au combat
Origine Français, Italien
Allégeance Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Arme Chevalerie
Grade Capitaine

Blason de la famille Patras de Campaigno

Sénéchal et gouverneur du Boulonnais, Capitaine de la garnison de Calais, le , à la tête de ces 250 soldats, il défendit la ville contre l'armée des Pays-Bas, que commandait l'Archiduc Albert d'Autriche. Fait prisonnier après la défaite, il fut échangé contre une rançon et devint dès 1595, gouverneur-sénéchal de tout le Boulonnais.

Origines familialesModifier

Michel Patras de Campaigno est vraisemblablement originaire d'Italie et lié à la famille des comtes de Carpégna, une des plus vieilles familles d'Europe. Un de ces contes, probablement à cause de son physique disgracieux engendra la famille Malatesta. Celle-ci fut chassée de Rimini par les Borgia. Dante a d'ailleurs écrit sur Françoise de Rimini (la Divine Comédie), une des ancêtres de Michel Patras de Campaigno.

Le terme Patras est issu de la ville du même nom située en Grèce. En effet, un Malatesta accompagna Baudoin lors de la cinquième croisade lorsqu'il devint empereur d'Orient et se vit attribuer cette ville en tant que récompense pour ses loyaux services.

Cependant ces terres ne furent conservées que peu de temps par la famille. Mehmed II, étendant son royaume, prit la région.

C'est au XVIe siècle que les Malatesta quittèrent cette région du Péloponnèse. Trois frères décidèrent de venir s'installer en France avec l'espoir d'acquérir gloire et prestige au combat. Le pays était alors en proie à de nombreux conflits.

Un d'entre eux offrit ses services à Charles VI. Son petit-fils devint capitaine de la garde de Louis XII. C'est avec lui qu'apparut le nom de Campaigno dans la famille à la suite d'un mariage.

Bernard Patras de Campaigno se maria en 1554 et eut six enfants dont Michel, le cadet. Les sources manquent concernant sa jeunesse mais on sait qu'il était surnommé le Cadet Noir.

Jeunesse et débuts militairesModifier

Le nom de Michel Patras de Campaigno apparait dans les écrits au début du règne de Henri III vers 1577. Il possède déjà le titre de capitaine de la garnison de Calais. Peu de temps après il devient commandant d'Étaples.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier