Michael Stevens (réalisateur)

réalisateur américain
Michael Stevens
Nom de naissance Michael Murrow Stevens
Naissance
Washington DC, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis américaine
Décès (à 48 ans)
Los Angeles, Californie, États-Unis
Profession Producteur
Scénariste
Réalisateur

Michael Stevens est un réalisateur, producteur de cinéma et scénariste américain, né le à Washington DC et mort le à Los Angeles[1].

BiographieModifier

Né le à Washington, Michael Stevens est issu d'une famille de cinéastes : son grand-père, le réalisateur George Stevens, gagna deux Oscars et possède une étoile sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard[2]. Son père, George Stevens Jr., fonda quant à lui l'American Film Institute (AFI), et cofonda les Kennedy Center Honors.

Michael Stevens étudia la littérature anglaise et les sciences politiques à la Duke University, dont il sort diplômé en 1989[1]. Il fit une brève carrière de journalisme en Europe, et notamment en France, pour l'International Herald Tribune, puis retourna aux États-Unis dans les années 1990 et aida son père à l'AFI. Il s'installa ensuite à Los Angeles, et travailla en tant que producteur associé sur La Ligne rouge, film sur la Seconde Guerre mondiale nominé pour 7 Academy Awards[2]. Il produit ensuite deux films policiers violents : Bad City Blues (1999) et Péché immortel (2003). À partir de 2003, il coproduit toutes les éditions des Kennedy Center Honors.

La même année, il épouse Alexandra « Ali » Gifford, avec qui il aura deux enfants, John et Lily Stevens[1].

Il meurt à 48 ans le dans un hôpital de Los Angeles des suites d'un cancer de l'estomac[1].

FilmographieModifier

RéalisateurModifier

ScénaristeModifier

Producteur associéModifier

Producteur de coordinationModifier

Producteur exécutifModifier

TV SpecialModifier

Programme courtModifier

TéléfilmModifier

Co-producteurModifier

CinémaModifier

TV SpecialModifier

ProducteurModifier

Court métrageModifier

DocumentaireModifier

TV Special documentaireModifier

CinémaModifier

TéléfilmModifier

TV SpecialModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d (en) Adam Bernstein, « Michael Stevens, a director of Kennedy Center Honors, dies at 48 », sur washingtonpost.com,
  2. a et b (en) Steve Marble, « Michael Stevens dies at 48; producer of Bad City Blues and Sin », sur latimes.com,

Liens externesModifier